Quand le théâtre élargit notre vision de l'autisme | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Le bizarre incident du chien pendant la nuit". De Mark Haddon/Simon Stephens.
"Le bizarre incident du chien pendant la nuit". De Mark Haddon/Simon Stephens.
©Reuters

Atlanti-culture

Quand le théâtre élargit notre vision de l'autisme

"Le bizarre incident du chien pendant la nuit" est une pièce exigeante mais magnifique. On en sort enrichi.

Philippe Moisand pour Culture-Tops

Philippe Moisand pour Culture-Tops

Philippe Moisand est chroniqueur pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

 

 

Voir la bio »

Le metteur en scène

Philippe Adrien est directeur du Théâtre de la Tempête depuis une vingtaine d'années. Parmi ses nombreuses mises en scène, deux notamment ont reçu des nominations pour les Molières: "Le Dindon" en 2011 et "L'école des femmes" en 2014. C'est une amie comédienne qui lui a donné l'idée de monter cette pièce pour l'avoir elle-même beaucoup appréciée à Broadway. Cette adaptation pour la scène, sur le mode du "théâtre récit", d'un roman de Mark Haddon (best seller mondial), donne à Philippe Adrien l'occasion de s'aventurer dans un genre pour lequel il avoue avoir eu jusque là une certaine réticence.

Thème

Il y a les apparences qui font, au début, la part belle à l'enquête que mène le jeune Christopher sur la mort du chien de la voisine, avec ses moyens à lui qui est un autiste léger, victime du syndrome d'Asperger, et à ce titre intelligent, perfectionniste et exigeant, mais aussi terrorisé par la vision biaisée qu'il a du monde extérieur. Et puis il y a le fond qui touche à la difficulté qu'ont les enfants de se libérer de l'emprise de leurs parents ou tout simplement de supporter toute forme d'autorité. C'est un véritable exercice initiatique auquel se livre Christopher avec courage et détermination. Il finira par triompher de ses peurs et de ses interdits pour réaliser qu'il peut lui aussi devenir un brillant scientifique. Mais ses parents n'en sortiront pas indemnes, confrontés qu'ils sont de leur côté à la difficulté de leur rôle d'éducateurs, tout particulièrement lorsqu'ils ont à faire à des enfants victimes de troubles comportementaux.

Points forts

Le tour de force de traiter d'un sujet en apparence rébarbatif avec une légèreté et une poésie de tous les instants. C'est bien entendu tout le mérite de Mark Haddon et de Simon Stephens, l'adaptateur de son roman. Mais c'est aussi celui de Philippe Adrien et de son équipe qui ont su rester parfaitement en phase avec l'esprit du roman et de son adaptation pour le théâtre, grâce notamment: - à l'inventivité de la mise en scène qui fait une large part à la gestuelle; - à la qualité des acteurs. On pense bien entendu à la performance de Pierre Lefebvre qui porte avec un mélange de légèreté et de profondeur le rôle écrasant de Christopher, mais aussi à tous les autres qui se mettent au diapason. Que dire par exemple de Nathalie Vairac, dans le rôle de la mère, partie à la rencontre de quelques unes de ces femmes qui ont craqué devant l'obstacle du handicap et lui ont permis de comprendre comment son personnage peut en arriver à abandonner son enfant?

Points faibles

S'il faut en trouver un, on regrettera quelques longueurs vers la fin, peut-être dues au souci de respecter l'œuvre originale.

En deux mots

Il y a dans le roman de Mak Haddon un côté "petit Nicolas" que la pièce rend parfaitement bien. Ce regard décalé (de ceux que l'on qualifie maladroitement de surdoués ou de déficients) sur le monde et les gens qui les entourent nous ouvre des horizons nouveaux et nous dit gentiment que nous avons beaucoup à apprendre des enfants. Rien de dogmatique dans tout cela. C'est au contraire un moment d'émotions sans cesse renouvelées que la salle comble applaudit de bonheur à la fin du spectacle. Il était temps que ce petit bijou parvienne enfin jusqu'à nous, alors que la pièce se joue à Broadway sans discontinuer depuis déjà trois ans. Reste qu'il faut raison garder. Le procès actuellement en cours devant la cour d'assises de Rennes est là pour nous rappeler le désespoir des parents d'enfants lourdement handicapés qui ne voient jamais venir le bout du tunnel.

Une phrase

"On est d'emblée curieux d'un cas comme celui de Christopher, mais, en fait, le propos de la pièce est plus général et touche à toutes les questions qui ont trait à la parentalité" (Philippe Adrien).

Recommandation

En priorité En priorité

Tweet Culture-Tops

Quand le théâtre élargit et enrichit notre perception de l'autisme.

Informations

"Le bizarre incident du chien pendant la nuit". De Mark Haddon/Simon Stephens. Mise en scène: Philippe Adrien Avec Pierre Lefebvre, Juliette Poissonnier, Sébastien Bravard, Nathalie Vairac.

Théâtre de la Tempête Cartoucherie, Route du Champ de Manœuvre, 75012 Paris. Accès: Métro Château de Vincennes, puis bus 112 ou navette.

RESA: www.la-tempete.fr ou 01 43 28 36 36 Jusqu' au 18 octobre, du mardi au samedi à 20 h; et le dimanche, à 16 h.

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !