Quand Elon Musk fait l’éloge de Dogecoin, la « crypto-monnaie du peuple » et souligne par la même occasion les failles inquiétantes du Bitcoin | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Finance
Elon Musk Dogecoin messages sur Twitter failles du Bitcoin cryptomonnaies
Elon Musk Dogecoin messages sur Twitter failles du Bitcoin cryptomonnaies
©Britta Pedersen / POOL / AFP

Humeur révolutionnaire sur les marchés

Quand Elon Musk fait l’éloge de Dogecoin, la « crypto-monnaie du peuple » et souligne par la même occasion les failles inquiétantes du Bitcoin

Elon Musk a une nouvelle fois évoqué dans une série de messages sur Twitter la cryptomonnaie Dogecoin, la propulsant ainsi sur de nouveaux records historiques. Elon Musk a notamment commencé par tweeter le message suivant : "Who let the Doge out".

Michel Ruimy

Michel Ruimy

Michel Ruimy est professeur affilié à l’ESCP, où il enseigne les principes de l’économie monétaire et les caractéristiques fondamentales des marchés de capitaux.

Voir la bio »

Atlantico.fr : Elon Musk aime se divertir sur Twitter. Après avoir annoncé son amour du jeu Cyberpunk 2077, il a désormais fait profiter le Dogecoin de ses puissants tweets. Cette monnaie créée en 2013 comme une plaisanterie voit désormais son cours s’envoler, une situation qui s’était déjà produite en janvier pour le Bitcoin. Le Dogecoin est-il à ce point spécial pour qu’Elon Musk s’intéresse lui ?

Michel Ruimy : Le DOGE n’a pas été prévu, à l’origine, pour avoir une réelle utilité. Mais, compte tenu de l’irrationalité du marché des cryptomonnaies, ce cryptoactif s’est révélé être utile, au plan économique, en étant principalement un moyen de paiement pour rémunérer des créateurs de contenus sur l’internet.

Mais surtout, le DOGE a été utilisé, à de nombreuses reprises, pour aider des personnes en difficultés via des levées de capitaux. Par exemple, lors des Jeux Olympiques d’hiver à Sotchi (2014), une collecte de fonds avait été organisée pour permettre à l’équipe de bobsleigh de la Jamaïque, incapable de se payer les billets d’avion, de se rendre à la compétition. Ou encore, via un crowdfunding au sein de la communauté du DOGE, en remboursant certaines personnes victimes d’une arnaque aux DOGEs. Enfin, en récoltant des fonds pour permettre la création d’un puits apportant l’eau potable dans un village reculé en Afrique.

Ainsi, bien que la hausse semble avoir démarré avant les messages d’Elon Musk, l’incongruité des tweets du patron de Tesla et de Space X (« Le DOGE est la cryptomonnaie du peuple », « pas de haut, pas de bas, seulement le Doge » …) a eu un impact évident puisque le DOGE a connu une brusque poussée de fièvre dans la frénésie d’achats qui entourait la saga de GameStop.

En fait, la position d’Elon Musk, qui aime se divertir sur Twitter - ses tweets avaient accompagné le rallye boursier par leur enthousiasme -, est peu évidente. Il affirme quoi qu’il en soit qu’il s’agit du « cryptoactif le plus fun » et que « sa simplicité en fait son génie ». Sans doute un peu grâce à lui...

La conception du Bitcoin et des autres cryptomonnaies favorise-t-elles une flambée ou une redescente instantanée des cours ?

Au-delà de leur prix, la vraie valeur des cryptoactifs est la blockchain sous-jacente. Toutefois, s’agissant de marchés décentralisés, outre les fluctuations de l’offre et de la demande, il y a de multiples facteurs qui influencent leur cours, à la fois, sur le court et le long terme.

Sur le court terme, les bonnes ou mauvaises nouvelles du marché auront tendance à orienter le cours à la hausse ou à la baisse. Par exemple, les annonces des confinements liés à la COVID-19 en 2020 ont fait chuter le cours du bitcoin de près de 50% en quelques jours. De la même manière, lorsque le marché s’oriente fortement à la hausse ou à la baisse, il y a souvent un effet d’entraînement, avec l’ensemble des investisseurs qui suivent le mouvement et l’accentuent en se basant notamment sur l’analyse technique.

Sur le long terme, la régulation et l’adoption massive des actifs numériques par un nombre de plus en plus important d’acteurs institutionnels influencent les cours.

Il faut également garder à l’esprit que la quantité de bitcoins générée est limitée et divisée par deux tous les quatre ans, ce qui diminue l’offre et crée une pression du cours à la hausse.

Ce type d’événement met-il en valeur les failles du Bitcoin ?

Je ne le crois pas. Les évolutions de cours du DOGE de ces derniers jours ressemblent à un « pump » ou FOMO (Fear of missing out / peur de rater quelque chose), qui promet des lendemains qui risquent de déchanter pour ceux qui en achèteraient encore à ces prix déraisonnables.

A la limite, si vous avez un bon cardiologue, faites plutôt comme Elon Musk, qui derrière les blagues de façade sur le Dogecoin, vient d’acheter pour 1,5 milliards de dollars de bitcoins !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !