Pourquoi vouloir reconnecter avec son amour d’enfance via Facebook est le plus souvent une mauvaise idée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
De nombreuses personnes mariées ou engagées dans une relation utilisent les réseaux sociaux pour entrer en contact avec un amour d'enfance.
De nombreuses personnes mariées ou engagées dans une relation utilisent les réseaux sociaux pour entrer en contact avec un amour d'enfance.
©Reuters

Double tranchant

Pourquoi vouloir reconnecter avec son amour d’enfance via Facebook est le plus souvent une mauvaise idée

Il est devenu exceptionnellement facile de reprendre contact avec un amour de jeunesse, et cette initiative repose souvent sur une illusion. Il faut donc se méfier de cet acte, particulièrement si l'on essaie de préserver son propre couple.

Sabrina Philippe

Sabrina Philippe

Sabrina Philippe est psychologue-conseillère chez e-Darling, spécialiste des relations amoureuses.

Elle est l'auteur du livre "Amour toujours : toutes les clés pour réussir votre recontre sur internet", aux éditions Solar.

Voir la bio »

Atlantico : De nombreuses personnes mariées ou engagées dans une relation utilisent les réseaux sociaux pour entrer en contact avec un amour d'enfance. Pourquoi cette démarche peut elle être une mauvaise idée ? Reprendre contact avec un amour d'enfance ne serait jamais innocent ?

Sabrina Philippe : Ceci arrive lorsque l'on est dans une insatisfaction dans son propre couple avec une idéalisation d'une précédente relation et également une idéalisation de la jeunesse qui est loin des contraintes de la vie adulte. Il faut comprendre ce qui se passe et se demander ce qui ne va pas dans le couple actuel. Les amours de jeunesse ont la particularité d'être dans l'insouciance et c'est en grande partie vers sa jeunesse que l'on va courir. Nous n'avons pas encore d'enfant ni d'autres responsabilités telles que celles qui découlent d'un emploi. Il y a donc une idéalisation de cette période. La perception de la personne que l'on va rencontrer risque donc d'être emprunte de déception puisqu'elle n'a plus la même jeunesse. Les vies auront divergées et les valeurs ne seront plus forcément les mêmes.

Comment expliquer une telle démarche ? Les réseaux sociaux incitent ils à renouer ces contacts ?

Les réseaux sociaux facilitent la démarche c'est une évidence. La facilité et la rapidité avec laquelle l'on peut retrouver quelqu'un sur Facebook est le principal facteur d'explication : il suffit de deux ou trois clics. Avant la démarche était bien plus longue et fastidieuse. Parfois c'est un deuil qui n'a pas été fait. Les ruptures peuvent être moins expliquées ou plus brutales. L'idée est toujours que l'on aurait pu se tromper dans son couple et que cela aurait été mieux avec l'amour de jeunesse.

Que faut-il faire lorsque l'on ressent cette envie de revenir sur le passé ?

On ne peut pas dire que ce soit totalement négatif comme démarche. En effet se confronter à la réalité est toujours une bonne chose. Cela permet de se confronter à une personne que l'on a fantasmé et idéalisé. C'est le fantasme entretenu qui est plus dérangeant. Il faut surtout se rendre compte que l'on a beaucoup de projections sur cette histoire qui ne sont pas réelles. Ce sont les raisons pour lesquelles cette démarche qui doivent être connues. Beaucoup de personnes se rendent compte qu'elles essaient de faire un bilan de leur vie mais qu'au final cela ne va pas très loin. Mais dans des cas exceptionnels il y a quand même des personnes qui se retrouvent ! C'est sûr que cela ne va pas permettre d'améliorer la situation actuelle du couple mais cela peut également permettre de réintroduire un principe de réalité.

Pour les personnes qui ne sont pas ou plus engagés dans une relation amoureuse, cette démarche peut elle être bénéfique ?

De la même façon cela peut être une démarche intéressante, on n'est jamais à l'abri d'un bonne surprise. Nous avons vu des couples se reconstituer ! Restons sur une note positive. Ce n'est pas toujours un fantasme il peut y avoir de véritables histoires et même parfois des amours contrariés puisque l'on n'a pas toujours eu la même liberté de mœurs en fonction de l'époque ou du pays. A un certain âge nous sommes dégagés de pressions familiales ou autres formes de contraintes. Quoiqu'il arrive cela permet de mettre fin au fantasme.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !