Pourquoi les Nord-Américains préfèrent payer leurs films sur Netflix et les autres services de VOD que de les télécharger illégalement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Pourquoi les Nord-Américains préfèrent payer leurs films sur Netflix et les autres services de VOD que de les télécharger illégalement
©Reuters

Le légal paie

Pourquoi les Nord-Américains préfèrent payer leurs films sur Netflix et les autres services de VOD que de les télécharger illégalement

Selon une nouvelle étude, en Amérique du Nord, les sites de streaming légal comme Netflix, YouTube et Amazon ont complètement remplacé BitTorrent, le principal réseau de piratage.

Pascal-Emmanuel Gobry

Pascal-Emmanuel Gobry

Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.

Voir la bio »

Selon une étude de la firme américaine d'analytiques de réseau Sandvine relevée par Fusion.net, la proportion du traffic internet nord-américain occupée par les sites de streaming légal--Netflix, YouTube, Amazon--est de 40%. En parallèle, BitTorrent, le principal réseau de téléchargement illégal, est passé de 31% en 2008 contre seulement 5% aujourd'hui. Le streaming légal a eu une telle croissance que Netflix à lui seul représente aujourd'hui plus de traffic que tout le streaming il y a cinq ans.

Pourquoi les gens préfèrent-ils regarder sur des sites payants que via le piratage illégal ? Ce résultat semble confirmer ce que disent les partisans du streaming depuis très longtemps : la grande majorité des consommateurs préfèrent payer une petite somme pour un service de streaming fiable et pratique et légal, plutôt que de s'embêter à aller chercher des contenus sur des systèmes illégaux, avec la peur de télécharger le mauvais contenu, ou de récupérer un virus. Et puis, c'est mieux de faire les choses légalement. 

Cette évolution valide également la stratégie de Netflix de se concentrer sur les contenus originaux, ce qui lui donne une exclusivité et booste son image de marque. En 2015, la société américaine a produit 16 séries originales, toutes adulées par la critique. Elle a annoncé qu'elle prévoyait de doubler ce chiffre l'année prochaine.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !