Politique fiction : ce que dirait François Hollande à Marine Le Pen si elle remportait l'élection présidentielle de 2017 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Politique fiction : ce que dirait François Hollande à Marine Le Pen si elle remportait l'élection présidentielle de 2017
©

Bonnes feuilles

Politique fiction : ce que dirait François Hollande à Marine Le Pen si elle remportait l'élection présidentielle de 2017

Et si le 7 mai 2017, d’une poignée de voix, Marine Le Pen était élue Présidente de la République ? L’universitaire et historien François Durpaire et le dessinateur Farid Boudjellal racontent l’onde de choc qui suivrait en France et en Europe. Extrait de "La Présidente", publié aux éditions Les Arènes (1/2).

François Durpaire

François Durpaire

François Durpaire est historien et écrivain, spécialisé dans les questions relatives à la diversité culturelle aux Etats-Unis et en France. Il est également maître de conférences à l'université de Cergy-Pontoise.

Il est président du mouvement pluricitoyen : "Nous sommes la France" et s'occupe du blog Durpaire.com

Il est également l'auteur de Nous sommes tous la France : essai sur la nouvelle identité française (Editions Philippe Rey, 2012) et de Les Etats-Unis pour les nuls aux côtés de Thomas Snégaroff (First, 2012)

 


Voir la bio »

Cliquez sur l'image pour l'agrandir si besoin (suivi d'un Ctrl +):

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> A lire également : Morano au ministère de la Famille, Marion Maréchal-Le Pen à l'Education... Le gouvernement que Marine Le Pen formerait si elle remportait l'élection présidentielle de 2017

       

Extrait de "La Présidente", de François Durpaire et le dessinateur Farid Boudjellal, publié aux éditions Les Arènes, 2015. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !