Oui, il est possible d'être trop beau (et d'en payer le prix) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
La vie doit être affreuse pour ces deux-là...
La vie doit être affreuse pour ces deux-là...
©Reuters

A la rédaction, on confirme

Oui, il est possible d'être trop beau (et d'en payer le prix)

Selon plusieurs recherches, la beauté n'est pas relative, elle est mathématique ! Et gare à ceux qui ont le malheur d'être trop attirants...

On a coutume de dire que la beauté est relative, que ses canons évoluent avec le temps et varient selon les sociétés. Or, il se pourrait bien que nos critères de beauté soient largement influencés par... les mathématiques !

Une équipe de scientifiques de l'University of California de San Diego et de l'University of Toronto ont découvert que la distance entre les yeux d'une femme, et la distance entre ses yeux et sa bouche, sont des facteurs clés dans le fait de déterminer si oui ou non une femme est attirante physiquement pour un homme. "Britain's Most Beautiful Face", un concours organisé en Grande-Bretagne, et qui se base en grande partie sur les résultats de cette étude, a même désigné le visage parfait en la personne de Florence Colgate, une jolie étudiante britannique de 18 ans. Pour choisir l'heureuse élue, il a fallu comparer les visages de 8 000 participantes – sans maquillage et n'ayant pas eu recours à la chirurgie esthétique – à un algorithme mathématique représentant la beauté. Les ratios de Florence Colgate sont respectivement de 44 % et 32,8 %, et elle bénéficie d'une symétrie presque parfaite entre les deux hémisphères de son visage.

S'il est donc prouvé que l'attractivité réside en partie dans la symétrie du visage, il reste à prouver désormais que, malgré ce que l'on peut croire, un visage ou un corps trop parfait peut s'avérer... un handicap ! Un article publié sur le site Internet The Altantic dresse le tableau des pour et des contre en la matière :

Du coté pour, il est prouvé que les gens beaux gagnent davantage que les gens "normaux". Selon une étude de la American Economic Review, aux Etats-Unis, les hommes attirants gagneraient en moyenne 9% de plus que ceux qui ne le sont pas. Ensuite, on peut isoler facilement une série de petits avantages non négligeables qui rendent la vie plus agréable : 

  • Nous jugeons la personnalité des personnes attractives plus précisément que les autres. Cela suggère qu'on leur prête beaucoup plus d'attention qu'aux autres, précise une étude publiée dans le magazine Psychological Science en 2010.
  • Toujours dans Psychological Science, on apprend que les femmes attirantes sont quasi systématiquement associées à des traits de caractère perçus comme positifs comme l'extraversion et l'attention au détail.
  • Les gens attirants ont des rapports sexuels plus satisfaisants. Une étude intitulée "Human female orgasm and mate fluctuating asymmetryprouve que les femmes sont plus susceptibles d'avoir un orgasme avec un homme dont le visage et le corps est plus symétrique, et cela sans tenir compte du degré d'engagement ou de l'expérience sexuelle de l'homme.
 
La beauté peut également être une épine dans le pied de celui ou celle qui la possède. En effet, les inconvénients liés au fait d’être perçu comme attirant physiquement sont légion. Toujours dans The Atlantic, le journaliste James Hamblin développe ce qu'il estime être les trois inconvénients majeurs que l'on peut régulièrement associer à la beauté :
 
  • Une étude israélienne réalisée en 2010 montre que les femmes attirantes qui ont inclus une photo dans leur CV avaient 41% moins de chances d’être engagée qu'une femme, dite normale, qui ferait la même chose. Une étude allemande suggère pour sa part que, lorsque le recruteur est du même sexe, les gens attirants sont clairement désavantagés.
  • Quand elle sont accusées d’homicide, les femmes attirantes sont plus susceptibles d’être présumées coupables.
  • Les personnes attirantes ont plus de chances d’être associées avec un grand nombre de traits de caractère négatifs comme le conformisme ou la vantardise.


Dans un article intitulé "10 pleasures and pains to be beatiful", le site Spring.org s'adonne au même exercice et parvient à trouver d'autres aspects négatifs, toujours scientifiquement prouvés, du concept de beauté.

Selon une étude américaine publiée en 2010, une femme attirante aura beaucoup plus de difficultés qu'une autre à décrocher un job qui est associé au sexe masculin, comme gardien de prison ou ingénieur mécanicien. Cela ne semble pas la même chose pour les hommes. En effet, d'après cette étude, les hommes beaux n'ont pas autant de difficultés à trouver des postes de sage-femme, de représentants en lingerie ou autres.

Quand nous jugeons des personnalités attirantes d'un sexe différent du notre, nous avons tendance à croire que plus la personne est attirante, plus elle est talentueuse. Or, quand nous essayons d'analyser la personnalité d'une personne de même sexe, nous assumons automatiquement le contraire, plus cette dernière est attirante moins elle est talentueuse. C'est ce que révèle une étude menée en 1978 par les scientifiques Anderson et Nilda.

En résumé, pour survivre dans le monde impitoyable qu'est le notre, mieux vaut ne pas être trop beau. La jalousie règne entre les personnes de même sexe, et dans un rapport avec une personne de sexe différent, la beauté est très souvent synonyme de manque de crédibilité. La tendance pourrait bien être à l’enlaidissement. Pour ceux qui seraient tentés par l'expérience, un conseil pour parvenir à leurs fins : dans les films américains, les jolies filles mettent des lunettes et s'attachent les cheveux, et aussitôt, tout le monde croit qu'elles sont moches...

L'avis de Jean-François Amadieu, sociologue, spécialiste des déterminants physiques de la sélection sociale. Il est directeur de l'Observatoire de la Discrimination, et l'auteur de Le Poids des apparences. Beauté, amour et gloire (Odile Jacob, 2002) et de DRH, Le livre noir (Seuil, 2013).

"En moyenne", une belle apparence est un avantage dans la vie que l’on soit un homme ou une femme et être une femme obèse ou un homme petit et fluet est plutôt un inconvénient. Mais il est vrai que dans certains cas de figure, un homme ou une femme physiquement attrayants peuvent être en effet désavantagés.

C’est le cas pour des emplois ou le sérieux est un important critère comme en politique ou pour des emplois masculins auxquels des femmes candidatent. Idem lorsque les beaux sont évalués par des personnes de l’autre sexe. Autre cas de figure, les évaluateurs qui n’ont pas confiance en eux, n’aiment pas leur corps et ont une mauvaise estime de soi voient d’un mauvais œil les personnes du même sexe qui sont belles.

Reste que les femmes cadres et chargés de recrutement, souvent jeunes, qui travaillant aux ressources humaines ont une bonne estime d’elles-mêmes. Elles  ne discriminent donc pas les belles candidates. Surtout, dans beaucoup d’emplois occupés par les femmes, leur beauté (silhouette, visage) est un atout. En effet, dans les postes en contact avec la clientèle, très féminisés, le critère de l’embauche est très largement physique (métiers de l’accueil, vente, restauration …). Pour ces postes, quel que soit le recruteur, une femme séduisante a un avantage évident car elle correspond aux critères exigés. Pour les sites d’hôtesses par exemple, mesurer plus de 1mètre 70, être mince, jeune et avoir une jolie frimousse sont en toute illégalité des critères explicites sur lesquels les candidates sont sélectionnées.

Ce que montrent finalement les études scientifiques, c’est que notre physique a toujours un effet déterminant, qu’il soit positif ou négatif, que l’on cherche un job d’agent d’accueil  ou de cadre. Ainsi, pour 82% des jeunes diplômés cadres, il est important que la photo figure sur leur CV et 1 entreprise sur 5 trouvent indispensable d’avoir la photo des candidats aux postes de cadres (source APEC, janvier 2013). Et inutile de dire que lors des entretiens le physique jouera a nouveau clef. Ce n’est qu’en changeant nos méthodes de sélection que l’on pourra éviter ces injustices qui au gré des circonstances pénalisent des masses d’individus jugés ici trop gros et ailleurs trop sexys.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !