Où l'on apprend que Macron ne sait pas nager ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Où l'on apprend que Macron ne sait pas nager !
©Brendan Smialowski / AFP

Mur des Lamentations

Où l'on apprend que Macron ne sait pas nager !

Le pauvre… Tout ce qu'il fait lui retombe sur la g….

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Les histoires les plus courtes sont, comme on le sait, les meilleures. Celle-ci donc ne sera pas longue. Il s'agit d'une histoire juive.

Macron porte une couronne d'épines et avance dans la douleur sur son chemin de croix. Il est couvert de quolibets et d'insultes. 72% des Français ne veulent plus de lui. Et nombre d'entre eux le haïssent carrément.

La dépression l'envahit. Il erre hagard dans son bureau de l'Elysée, cassant des vases, renversant des meubles. Mais par moment il se reprend, se souvenant qu'il est quand même président de la République. Ainsi, il retrouve un peu de dignité pour recevoir le nouvel ambassadeur d'Israël venu lui présenter ses lettres de créances.

Le diplomate israélien, compatissant, trouve qu'il a une petite mine : "Qu'avez-vous Monsieur le Président ?". "Ce que j'ai ? C'est qu'on m'insulte, qu'on m'injurie. Les "Gilets Jaunes" veulent me déloger de force de l'Elysée. La presse naguère si bienveillante avec moi me traîne dans la boue. Je n'en peux plus. Bouuh…".

L'ambassadeur d'Israël : "Ne perdez pas espoir Monsieur le Président". "Il vous faut faire un miracle". "Mais comment ?" demande Macron. "Venez chez nous sur les bords du lac de Tibériade et marchez sur l'eau !". "Vous divaguez Monsieur l'ambassadeur". "Mais non, un des nôtres à bien réussi à le faire il y a 2000 ans". Puis le diplomate prend congé.

Macron secoué consulte ses proches. La réponse est unanime : "Allez y monsieur le président. Au point où vous en êtes, vous n'avez plus rien à perdre.". Macron ébranlé se range à leur avis.

Deux jours après, il est sur les bords du lac de Tibériade. Avec lui, ses conseillers et le gouvernement au grand complet. Ainsi que des dizaines de journalistes de la presse nationale. Netanyahou est là. Et aussi Mahmoud Abbas : fallait pas froisser les Palestiniens.

Macron pose un pied dans le lac. Et  - Ô miracle - il marche sur l'eau. Oui, il marche sur l'eau ! Brigitte s'évanouit de bonheur. Marlène Schiappa se pâme. Philippe, Castaner, Le Maire, De Rugy, Darmanin, émus aux larmes s'écrient : "Hallelujah !". Le lendemain toute la presse française titre en gros : "MACRON NE SAIT PAS NAGER !".  

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !