Otages : voilà auprès de qui Hollande devrait s’excuser ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Hervé Gourdel, guide de hautes montages, a été tué dans les montagnes de Kabylie le 23 septembre 2014.
Hervé Gourdel, guide de hautes montages, a été tué dans les montagnes de Kabylie le 23 septembre 2014.
©REUTERS/Patrice Massante

Mensonges et vidéos

Otages : voilà auprès de qui Hollande devrait s’excuser !

S’agissant de la vie d’êtres humains et de la souffrance de leurs familles, tout n’est pas permis. Le porte-parole du PS s’est beaucoup permis…

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Le porte-parole d’un parti politique peut tout dire. Des bêtises, des mensonges, et aucun ne s’en prive (tous les partis politiques confondus). Il peut dire que son chef est le plus beau et le meilleur. Il peut affirmer, quand les siens exercent le pouvoir, que jamais le pays ne s’est aussi bien porté. Il peut soutenir, quand les siens sont dans l’opposition, que jamais le pays n’allait aussi mal. C’est la loi du genre et ce n’est pas bien grave.

Mais quand des vies humaines sont en jeu, quand des familles sont en pleurs, la décence et l’intelligence du coeur voudraient qu’on ne dise pas n’importe quoi. Oliver Faure, est porte parole du PS. Profondément ému sans doute par la libération de l’otage française au Yemen, il a eu cette phrase scandaleuse et honteuse. « Notons quand même que depuis trois ans, le président français a ramené tous les otages détenus de par le monde. »

On veut bien supporter la courbe du chômage ou celle de la balance du commerce extérieur. Mais une « courbe des otages » c’est tout simplement écoeurant. Puisque le porte parole du PS se place lui même sur ce terrain, on est autorisé à lui poser quelques questions. M.Faure, n’a-t-il pas vu la vidéo de la décapitation d’Hervé Gourdel dans les montagnes de Kabylie ? François Hollande n’a pas ramené Hervé Gourdel. M.Faure n’a-t-il jamais entendu parler de l’exécution par les shebab somaliens de Denis Allex, agent de la DGSE ? François Hollande n’a pas ramené Denis Allex. M. Faure ne connaît-il pas le nom de Philippe Verdon, assassiné par ses geôliers d’Aqmi ?  François Hollande n’ pas ramené Philippe Verdon.

En les oubliant, le porte-parole du PS les tue une deuxième fois. Mais le président de la République n’est quand même pas responsable des insanités proférées par M. Faure. Certes. Mais quand les mots prononcés touchent à ce qu’il y a de plus sacré et de plus intime (la mort et la douleur des familles), quand ces mots viennent par ricochets éclabousser la fonction présidentielle, François Hollande ne peut se taire. Les services de l’Elysée n’ayant pas jugé bon de désavouer M. Faure, il doit personnellement appeler les familles des malheureux qu’il n’a pas pu ramener en France. Un seul mot suffira : « Pardon ». 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !