Nous sommes tous des charognards d’extrême-droite  | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Nous sommes tous des charognards d’extrême-droite 
©JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Alerte ironie

Nous sommes tous des charognards d’extrême-droite 

C’est Raquel Garrido qui le dit. Cette fougueuse insoumise a étudié de près les us et coutumes des vautours, des hyènes et des chacals. 

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Yuriy, quinze ans, a été lynché par une bande de racailles venues de Vanves. Ils l’ont laissé pour mort sur la dalle de Beaugrenelle. Des centaines de milliers de personnes ont été bouleversées par ce lâche massacre. 

Raquel Garrido en fait partie. Mais elle c’est juste un tout petit peu, du bout des lèvres. Car elle en profite pour fustiger « les charognards d’extrême-droite qui instrumentalisent l’affaire ». Égalité donc : racailles et extrême-droite, un partout ! 

En bon français, instrumentalisé veut dire se servir d’un événement contre des individus ou un groupe. Pour parler des animaux quand un loup dévore un agneau on instrumentalise contre les loups alors qu’il y en a de fort pacifiques. De la même façon quand dans le Roi Lion, des hyènes s’apprêtent à tuer le petit Simba on instrumentalise contre les hyènes qui sont pourtant nombreuses à être douces. 

Plus près de nous, on instrumentalise contre les racailles qui jouent du couteau et on oublie ceux qui s’en servent pour se curer les ongles. Pourquoi instrumentaliser entre des individus qui applaudissent à la décapitation de Samuel Paty : ils veulent simplement qu’on respecte le Prophète. 

Et de quel droit stigmatise-t-on les individus qui trouvent qu’Hitler n’a pas gazé suffisamment de Juifs ? Ils ont bien le droit de critiquer le chancelier du IIIème Reich qui à leur avis, n’a pas été assez performant. Qu’il soit clair que, selon Raquel Garrido, les charognards ne peuvent être que d’extrême-droite. 

Les propos de cette militante insoumise méritent qu’on s’y attarde encore un peu. Ils sont d’une bêtise parfaitement haineuse. On est donc tenté de les instrumentaliser contre Jean-Luc Mélenchon et Alexis Corbière (scène de ménage en perspective). Et quand Mélenchon et Corbière, conformément à leurs habitudes, balancent des énormités on peut donc les instrumentaliser contre Raquel Garrido. Oui nous sommes bien des charognards !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !