Non, Mahmoud Abbas n'est pas antisémite ! Il déteste les Juifs de façon raisonnable… | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Non, Mahmoud Abbas n'est pas antisémite ! Il déteste les Juifs de façon raisonnable…
©ABBAS MOMANI / AFP

C'est pas juste

Non, Mahmoud Abbas n'est pas antisémite ! Il déteste les Juifs de façon raisonnable…

On fait un procès tout à fait excessif au président de l'Autorité Palestinienne. Je me propose comme avocat.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Il arrive un âge où l'on se souvient de ses jeunes années. Mahmoud Abbas a 83 ans. Et les belles années –les années 80- qu'il passa à Moscou lui reviennent en mémoire. La nostalgie ne lui est pas interdite.

En 1984 il Y présenta une thèse de doctorat. Il approchait de la cinquantaine ce qui était quand même un peu vieux pour être étudiant. Mais en ces temps l'Union soviétique accueillait amoureusement les Palestiniens. Et l'université de Moscou n'était pas très regardante sur les diplômes qu'elle leur accordait. Mahmoud Abbas fut baptisé docteur avec félicitations du jury.

Dans sa thèse il évoquait –c'était une ardente nécessité- les Juifs. De savantes recherches l'amenèrent à penser que pendant la Deuxième Guerre Mondiale seulement un million de Juifs avaient péri. Et non pas six millions contrairement à ce que prétendent les sionistes. De surcroit – et toujours dans sa thèse de doctorat- il émettait de sérieux doutes sur l'existence des chambres à gaz.

En effet Mahmoud Abbas n'en avait jamais vues. Ce qui pouvait constituer une preuve de leur non existence. Et c'est ainsi qu'il obtint un diplôme bien mérité. A Ramallah, petite ville de province être docteur de l'université de Moscou ça vous pose un homme…

Il y a deux jours alors qu'il se remémorait son séjour moscovite il fit une déclaration inspirée en droite ligne de sa thèse. "Les Juifs n'ont pas été exterminés parce que Juifs mais parce que socialement et économiquement ils s'adonnaient aux métiers de la banque".

Lumineuse explication ! Quand Mahomet massacra les tribus juives de Médine il tua, à juste titre, les banquiers et de futurs banquiers… Quand les nazis exterminèrent des millions de Juifs pauvres qui crevaient de faim dans les ghettos ils débarrassèrent la terre de banquiers. Tous les Juifs sont des banquiers ! Et même ceux qui ne le sont pas le sont! C'est ainsi.

Les propos de Mahmoud Abbas ont suscité une série de réactions indignées. Elles sont excessives. Car le numéro un palestinien n'est pas du tout antisémite. Au début du 20e siècle un baron hongrois donna une définition de l'antisémitisme qui fait foi et qui exonère totalement Mahmoud Abbas de cette accusation.

Ce baron passait pour antisémite. Un de ses amis le lui reprocha. Le baron indigné rétorqua : " Moi antisémite ? Jamais!". Et il enchaina superbement : "un antisémite c'est quelqu'un qui hait les Juifs plus que de raison!" Vu comme ça, Mahmoud Abbas est très raisonnable…

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !