Niaiseries jupitériennes : "la plupart des combattants sont des civils qu'on a armés" ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Niaiseries jupitériennes : "la plupart des combattants sont des civils qu'on a armés" !
©JACQUES DEMARTHON / AFP

Rions un peu

Niaiseries jupitériennes : "la plupart des combattants sont des civils qu'on a armés" !

Eh oui Macron a dit ça. On se pince : mais oui, il l'a bien dit…

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Un jour Flaubert écrivit " Le dictionnaire des idées reçues". Un jour un mémorialiste du quinquennat 2017-2022 écrira "Le dictionnaire des niaiseries reçues". Et les écoliers du futur le consulteront en riant aux larmes.

La phrase de Macron mérite de trôner au Panthéon dédié à Sainte-Nigaude. Elle y rejoindra "ce sabre est le plus beau jour de ma vie" de Joseph Prudhomme et aussi l'immortelle exclamation du maréchal Mac Mahon s’adressant à un militaire d'origine africaine.
Oui le président de la République est grand dans son effort prométhéen consistant à enfoncer des portes ouvertes. Oui les soldats de la Grande Armée napoléonienne étaient des civils qu'on avait revêtus d'un uniforme… Oui il en allait de même pour les poilus de 14-18… Oui les soldats d'Hitler avaient été des civils dans une vie antérieure… Oui ceux de l'Armée Rouge ne dérogeaient pas à la règle…
Que dire d'autre des troupes de Churchill, de Roosevelt, de de Gaulle. Inclinons-nous respectueusement devant la profondeur de la pensée macronienne. Lui, et lui seul, détient la vérité toute nue.
Mais la phrase de Macron, en dehors de sa consternante banalité, a une explication. Elle sert au président de la République à justifier sa décision d'annuler le défilé militaire du 11 novembre. Notre doux et pacifique Jupiter n'aime pas que l'on tue des civils.
Pour lui il n'y a pas eu de victoire le 11 novembre 1918 ! Et, selon son entourage, "il ne veut pas froisser Angela Merkel". Car la chancelière allemande pourrait prendre la mouche et nous déclarer la guerre.
Alors comme en juin 1940 ce serait la débandade ! Mais nous avons une autre solution pour éviter cette défaite certaine. Macron n'a qu'à faire défiler nos soldats en civil !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !