Maurice Lévy - Publicis Groupe : "Le chômage devient un cancer pour la société française" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Maurice Lévy, PDG de Publicis Groupe
Maurice Lévy, PDG de Publicis Groupe
©BFM

Le Zap'Eco

Maurice Lévy - Publicis Groupe : "Le chômage devient un cancer pour la société française"

 Le replay du jour   : 

Maurice Lévy était l’invité de BFM Business ce matin. Au téléphone, le président directeur général du groupe Publicis est revenu sur les déclarations du président de la République d’aider les entrepreneurs et les start-up, qu’il qualifie de "virage très important qu’il faut encourager". "Je pense à l’intérêt de la France, de nos entreprises… Et de l’emploi, ne l’oublions pas!"  En effet, pour lui, "le chômage devient un cancer pour la société française". Le PDG estime que les entreprises ont un rôle à jouer. "Il faut qu’on se demande ce qu’on peut faire pour la France. Il faut pousser les hommes politiques à faire les réformes qui sont nécessaires. Il faut qu’on donne quotidiennement des gages dans notre action, pour prouver que les entreprises sont au rendez-vous". Maurice Lévy est également revenu sur la transition numérique de Publicis, pour qui "il n’est plus possible d’opérer une opération de communication pour un client sans une pincée plus ou moins forte de digital". Revenant sur "le basculement du marché sur le numérique" en 2006, le PDG raconte le succès de l’anticipation du groupe : "On nous a reprochés l’audace de ces paris et le risque pris à ce moment là. Il se trouve que tout a bien marché."

LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]

Qui a dit ?

 "Le million d’emplois on l’a. Sauf que ce ne sont pas les grands patrons, mais les entrepreneurs qui vont les faire"


Réponse : Marc Simoncini, fondateur de Jaïna Capital, ce matin sur BFM Business. D'après lui, il faut libérer l'investissement au profit des petites entreprises naissantes, pour relancer l'économie française. "Laissons les gens investir massivement dans les start-up pendant deux, trois ou quatre ans. Des milliers de gens veulent se lancer. Plus il y a de problèmes et plus il y a d’entreprises à créer. 100 000 entreprises sont à créer chaque année".

Le tweet du jour :


Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !