"Maman revient pauvre orphelin" : une belle performance d'acteurs | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Maman revient pauvre orphelin" : une belle performance d'acteurs
©Reuters

Atlanti-culture

"Maman revient pauvre orphelin" : une belle performance d'acteurs

Cette pièce de théâtre de Jean-Claude Grumberg raconte l'histoire d'un enfant de 62 ans qui appelle sa mère. Il aimerait qu'elle le prenne par la main et qu'ils passent un dimanche heureux. Des voix lui répondent, des personnages lui apparaissent, issus de ses souvenirs, ses rêves...

LE THEME

A la faveur d'une intervention chirurgicale, un homme de 62 ans voit défiler les differentes étapes de sa vie : il aimerait retrouver sa mère et passer un dimanche heureux; des voix lui répondent , des personnages lui apparaissent issus de ses rêves et de ses souvenirs.

POINTS FORTS

  • Un acteur remarquable : Marc Berman est pratiquement en gros plan (sur le devant de la scène avec un faisceau de lumière sur lui) du début à la fin du spectacle; il est assis sur une chaise, en pyjama rayé et ne quitte pas le public des yeux. Il campe un orphelin très touchant. Il est bien entouré par les apparitions ponctuelles de Guilaine Londez, sa mère; Marc-Henri Boisse, successivement Dieu , son père , l'anesthésiste; et par le violoniste Boris Winter.
  • Une excellente mise en scène : ce n'est pourtant pas facile de faire vivre un "presque" monologue. Stephane Valensiy y parvient avec delicatesse : la lumière est centrée sur l'orphelin et en brèves ponctuations apparaissent les rêves et les souvenirs que les projecteurs vont chercher ailleurs sur la scène . C'est un judicieux découpage du temps et de l'espace. C'est simple et efficace.
  • Un texte drôle et poignant.
  • Un spectacle court et enlevé.

POINTS FAIBLES

Ce retour sur soi d'un grand enfant peut dérouter , peut même agacer par son coté parfois un peu "pleurnicheur".

EN DEUX MOTS

Un spectacle d'une heure très bien interprété, avec une excellente mise en scène.

RECOMMANDATION

BON     Malgré, donc, la réserve sur le côté parfois "pleurnicheur".

INFOS ET RESERVATION

"Maman revient pauvre orphelin"

De Jean-Claude Grumberg

Mise en scène : Stephane Valensi

Avec Marc Berman , Ghislaine Londez , Marc-Henri Boisse et Boris Winter (violon)

Théâtre Lucernaire

Jusqu'au 21 juin à 18H30 du mardi au samedi

53 rue Notre Dame des champs 75006 Paris

Réservation: 01 45 44 57 34 et www.lucernaire.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !