Luc Ferry face à la lâcheté médiatique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Luc Ferry face à 
la lâcheté médiatique
©

Dans le viseur

Luc Ferry face à la lâcheté médiatique

Après ses déclarations sur un supposé scandale sexuel impliquant un ancien ministre français et de jeunes garçons au Maroc, Luc Ferry traverse une tempête médiatique. A-t-il bien fait de révéler cette affaire de mœurs que les médias ont préféré taire à l'époque ?

Sophie de Menthon

Sophie de Menthon

Sophie de Menthon est présidente du Mouvement ETHIC (Entreprises de taille Humaine Indépendantes et de Croissance) et chef d’entreprise (SDME)

Voir la bio »

C’est un comble pour un ancien ministre de l’Education nationale, philosophe de son état, d’être la victime d’un tsunami médiatique fondé sur un contresens.

Luc Ferry, qui apporte sa réflexion à la question qui préoccupe tous les médias en l’occurrence - “faut-il ou ne faut-il pas dénoncer ce que l’on sait des affaires privées lorsque qu’on est un journaliste responsable ?” - se voit tout à coup accusé par ces mêmes journalistes de ne pas être un délateur sans preuve !

Luc Ferry n’a fait que reprendre le bruit colporté par le Figaro Magazine et Le Mondefaisant état d’une “partouze” (soyons clair !) d’un ancien ministre en séjour au Maroc avec des jeunes garçons...

Luc Ferry a donc commenté, et s’est contenté de commenter, cette “information” qui ne citait pas la personne incriminée. Il veut alors expliquer que même lorsqu’on sait, et que tout le monde sait, la rumeur ne doit pas autoriser la délation.

Le comble de l’affaire réside dans le fait que c’est Luc Ferry qu’on accuse de ne pas dévoiler l’identité du présumé coupable... Il est attaqué pour le motif inverse de ce qu’il défendait !

Que ne demande-t-on pas aux journalistes qui ont dévoilé cette affaire de mœurs, pourquoi ne citent-ils pas la personne incriminée ??! N’est-ce pas une lâcheté de la presse elle-même que d’accuser celui qui ne fait que reprendre les informations qu’elle diffuse.

Le monde à l’envers ! Voilà qui est terrifiant car une déferlante médiatique emporte tout sur son passage y compris le raisonnement, la vérité et le bon sens.

La presse est-elle devenue une industrie qui fait feu de tout bois et surtout qui crée des produits dérivés à partir d’un scandale qui rapporte ? L’affaire DSK et la transparence sur les mœurs des responsables politiques n’ont pas fini de faire vendre.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !