Chatel prépare sa rentrée avec... Chevènement ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Chatel prépare sa rentrée 
avec... Chevènement !
©

Rentrée 2012

Chatel prépare sa rentrée avec... Chevènement !

Pour la rentrée 2012, Luc Chatel a enfin décidé de faire de la politique. De la vraie, de la pure, et en compagnie de Jean-Pierre Chevènement.

Yves Derai

Yves Derai

Yves Derai est éditorialiste à Atlantico. Chaque semaine, il écarte les lourds rideaux de velours des palais de la République pour nous en révéler les secrets.

Voir la bio »

Il est un peu le mousquetaire discret de la sarkozie. Moins médiatique que François Baroin, moins lettré que Bruno Lemaire, moins chiraquien que Valérie Pécresse, moins glamour que NKM, moins « minorité visible » que Rachida Dati, il est pourtant celui auquel le chef de l’État n’a jamais retiré sa confiance. Depuis son entrée au gouvernement en 2007 comme secrétaire d’État chargé de la Consommation et du Tourisme, promu porte-parole en 2008, il n’a cessé de progresser dans la hiérarchie gouvernementale. Ministre de l’Education depuis deux ans, il slalome habilement entre les risques de crise et les manifs souvent moins impressionnantes qu’annoncées.

Pour la rentrée 2012, Luc Chatel a enfin décidé de faire de la politique. De la vraie, de la pure, grâce à un livre de dialogue avec Jean-Pierre Chevènement qui fut lui aussi – mais il y a un bon quart de siècle – ministre de l’Education. Les deux hommes y confrontent leur vision de la République et l’on devrait découvrir entre les lignes que le plus jeune des deux n’est pas aussi libéral qu’on l’a longtemps cru, sans doute parce que Chatel est né aux États-Unis et qu’il occupa dans le privé un poste de DRH chez L’Oréal. Contrairement à la rumeur qui circulait il y a peu, il ne vise d’ailleurs pas la succession de Hervé Novelli à la présidence du très libéral Club des réformateurs.

Luc Chatel préfère se préparer à jouer un rôle clef dans la campagne présidentielle au côté de son mentor, Nicolas Sarkozy, dont il demeure, au final, le seul développement durable.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !