LR : Wauquiez étouffé par Sarkozy ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
LR : Wauquiez étouffé par Sarkozy ?
©JEFF PACHOUD / AFP

Emancipation

LR : Wauquiez étouffé par Sarkozy ?

L'omniprésence de Nicolas Sarkozy, dernier exemple en date avec son interview fleuve dans Le Point, perturbe l'action de Laurent Wauquiez au sein de la formation Les Républicains.

Fabrice Veysseyre-Redon

Fabrice Veysseyre-Redon

Fabrice Veysseyre-Redon est journaliste. Il travaille pour le groupe Ebrapresse. Il est également consultant pour CNEWS et Public Sénat. Il est l'auteur de Laurent Wauquiez, l'iméptueux

Voir la bio »

Atlantico : Nicolas Sarkozy étouffe-t-il Laurent Wauquiez par sa stature et ses propos auprès d’un électorat resté nostalgique du sarkozysme, à défaut de l’être vraiment du personnage en tant que tel ?

Fabrice Veysseyre-Redon : Laurent Wauquiez, dans la reconstruction du parti, ne peut effectivement pas se passer de Nicolas Sarkozy et Nicolas Sarkozy qui tente de se "chiraquiser" dans le coeur des Français (notamment en faisant preuve d'indulgence à l'égard d'Emmanuel Macron en difficultés) semble vouloir jouer le rôle du sage, capable de parler à tous les courants du mouvement, une sorte de garant d'une unité chez LR encore convalescente. Il incarne le souvenir d'une droite, descendante du chiraquisme, qui gagnait les elections.

Valéry Giscard d'Estaing a pesé sur l’histoire de la droite jusqu’en 1995 mais ne faisait pas partie du RPR, constituant donc une nuisance limitée pour Jacques Chirac. Mais Laurent Wauquiez, confronté à d’énormes enjeux d’image personnelle, peut-il se défaire d’un Sarkozy dont l’ombre l’écrase exactement sur le même électorat ?

Laurent Wauquiez chez LR, Olivier Faure au PS, David Cormand chez EELV... tous sont arrivés aux commandes de partis traditionnels français dans le contexte du big bang macronien. Et tous sont confrontés plus ou moins à la résurgence de l'ancien monde. Nicolas Sarkozy, François Hollande... tous rêvent à leur manière d'un retour du schéma politique français traditionnel, une forme de "remake" de 2007 et 2012. 
Pour Hollande et Sarkozy (et Fillon), une partie de l'électorat s'est reportée sur Macron. La question est de savoir, dans l'hypothèse où Macron ne parviendrait pas à les conserver, vers qui ces électeurs basculeront. Les jeux sont complètement ouverts, beaucoup d'électeurs sont perdus 18 mois après la présidentielle.

Dans ce contexte, par quoi pourrait passer l'émancipation d'un Laurent Wauquiez à la peine dans les sondages, dans l'ombre de son mentor politique ?

La reconquête de cet électorat passe en effet pour Wauquiez par une double affirmation: celle de son image d'homme d'État (entreprise qu'il a débutée dans son face à face télévisé avec Édouard Philippe et qu'il.poursuit avec sa tournée européenne) et celle de sa colonne vertébrale politique qui manque encore de lisibilité à l'approche des Européennes. 
Probablement d'ailleurs cette élection qui d'ordinaire intéresse peu le public pourrait bien redistribuer les cartes sur la scène politique française. Notamment à droite où les scores réalisés par ie Rassemblement national obligeront les leaders des autres partis à se repositionner. Dans ce contexte, la côte de popularité de Marion Maréchal est bien plus préoccupante pour Laurent Wauquiez que l'ombre que peut lui faire Nicolas Sarkozy. L'inquiétude ces dernières heures d'Emmanuel Macron sur le retour d'une "France des années 30" en référence aux populismes montants en Europe s'inscrit dans cette logique. Il sera très vite confronté au choix de son propre adversaire dans la perspective de 2022: vaut-il mieux qu'il ait à affronter au deuxième tour une Le Pen (Marine comme Marion) ou un Wauquiez pour assurer sa réélection à l'Elysée. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !