Le Grand Stade Lille Métropole va faire trembler les supporters... et les finances de la Communauté urbaine ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Le Grand Stade Lille Métropole 
va faire trembler les supporters... et les finances de la Communauté urbaine !
©

Chef-d'oeuvre en péril ?

Le Grand Stade Lille Métropole va faire trembler les supporters... et les finances de la Communauté urbaine !

Carton jaune pour la Communauté urbaine de Lille qui ne réagit pas alors que la nouvelle réglementation sismique menace le chantier du Grand stade. Une directive européenne -traduite en droit français- place désormais le Grand Stade en zone 2. Des travaux de mise en sécurité vont devoir être décidés, alors que le chantier, mené par Eiffage, est déjà bien avancé. Un surcoût pour la ville du Losc qui doit accueillir l'Euro 2016...

Avec la désignation de la France pour l’Euro 2016, la Métropole lilloise est en passe de se doter du premier Grand Stade multifonctionnel de France. Un géant de béton ultra moderne pouvant accueillir plus de 50 000 spectateurs, équipé d'une pelouse escamotable et abrité par une toiture mobile permettant la couverture totale du stade en seulement 30 minutes...

La livraison était prévue pour juin 2012.

Problème : une directive européenne (Eurocode 8, le nouveau code européen de construction parasismique), traduite en droit français par un décret du 22 octobre 2010 entré en vigueur le 1er mai dernier, vient ébranler le grand chantier en modifiant la réglementation de construction sur les zones sismiques. S’appuyant sur des critères de sûreté plus sévères, la France a fait passer la métropole lilloise d’une zone de séisme de risque nul en “Zone 2” - une zone de risque de “séisme faible”.

C'est depuis une trentaine d'années que le risque de tremblements de terre est pris en compte dans les constructions sur le territoire français. Les règles s’appliquent aux bâtiments neufs et aux bâtiments déjà construits si une modification importante de leur structure devient nécessaire.

Avec cette épée de Damoclès du nouveau zonage sismique, adieu le toit amovible de 6 000 tonnes soutenu par des piliers de 30 mètres de hauteur trop fragiles en cas de secousses. Difficile d’évaluer les travaux mais certains experts estiment que le renforcement de la structure pourrait représenter un surcoût d'un tiers du budget initial de 324 M€. Soit une rallonge de plus de 80 millions d’euros supplémentaires. Une coquette somme qui représente environ 8% du budget annuel de Lille Métropole Communauté Urbaine...

Contacté, le service de communication de Lille Métropole a assuré ne pas être au courant tandis que Eiffage, constructeur et maître d'oeuvre du stade, n'a pas répondu à notre demande.  

En attendant, l'absence de décision génère des retards et des coûts supplémentaires, sachant que de toute façon, le préfet ne pourra accorder l'autorisation d'ouverture sans ces importants travaux de mise en sécurité... 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !