Les malheurs de Sophie (Cluzel)... | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
La secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, Sophie Cluzel.
La secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, Sophie Cluzel.
©Ludovic MARIN / AFP

PACA cata...

Les malheurs de Sophie (Cluzel)...

Elle a été éconduite comme une malpropre.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Les histoires d'amour sont rares de nos jours. C'est pourquoi nous attendions des merveilles de celle qui était en train de se nouer sur les rivages de la Méditerranée. Un cri allait bientôt sortir de notre bouche : « vive les mariés ! »

Sophie s’apprêtait à épouser Renaud (Muselier). Renaud entendrait la prendre pour femme. Tout était prêt car Jean (Castex) avait pris sur lui de publier les bans. On attendait plus que la nuit de noce prévue sur les îles de Lérins.

Puis Renaud, être fragile et timoré, décida d'aller demander conseil à ses parents du côté de chez les Républicains. Ces derniers le rabrouèrent : « mais ça va pas dans ta pauvre tête ! Ne sais-tu pas que Sophie n'est pas de bonne famille ? Ce serait une mésalliance que nous ne pouvons accepter ».

Renaud obtempéra et donna congé à Sophie. La belle, furieuse d'avoir été ainsi humiliée, décida alors de se venger et de tout faire pour châtier le goujat. C'est ainsi qu'elle décida, restée célibataire après avoir espéré un beau mariage, de lui faire mordre la poussière.

C'est à vous dégoûter des histoires d'amour. Et c'est à vous dégoûter de la politique: nombre d’électeurs seront certainement de cet avis.

Nous laisserons le dernier mot à Macron. En privé, il a dû engueuler Jean : « t'es nul. Qu’est-ce qui t'a pris d'annoncer un mariage avant qu'il soit consommé ? » Et il a laissé éclater sa rage et son dépit d'avoir vu ses manœuvres échouer en conseil des ministres : « les masques tombent ! », a-t-il déclaré, accusant certains Républicains de se rapprocher du Rassemblement national. Si on refuse de passer sous les fourches caudines de Macron, est-ce à dire qu'on veut épouser Marine Le Pen ?

À Lire Aussi

Combien de temps Les Républicains peuvent-ils se permettre de rester un parti sans tête, ni direction ?

À Lire Aussi

Comment plumer la volaille républicaine : mode d’emploi

À Lire Aussi

Régionales PACA : pour Gérard Larcher, la recomposition politique annoncée de Paris par le Premier ministre a échoué

À Lire Aussi

Elections régionales en PACA : Hubert Falco, le maire de Toulon, décide de quitter Les Républicains

À Lire Aussi

Christian Estrosi, le maire de Nice, annonce qu’il quitte Les Républicains

À Lire Aussi

Tensions au sein des LR et candidatures en PACA : "On a eu un combat de coqs parisiens", selon Sophie Cluzel

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !