Les fillonistes irrités par la mollesse de… Fillon | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Le clan de Fillon gronde.
Le clan de Fillon gronde.
©Reuters

Confidentiel

Les fillonistes irrités par la mollesse de… Fillon

Quand François Fillon peine à imposer ses partisans aux postes stratégiques pour les prochaines européennes, c'est l'ensemble du clan filloniste qui gronde.

Si Jean-François Copé a la réputation de défendre ses hommes au risque de sembler partial, François Fillon désespère ses amis en donnant trop souvent l'impression de les soutenir sans conviction. Dernier épisode en date qui a mis en rage quelques uns des  lieutenants de l'ancien Premier ministre, la désignation de la tête de liste UMP en Ile-de-France.  Les places éligibles numéro 2, 3 et 4 étant attribuées à des "sarcopéiste" bon teint – Rachida Dati, Philippe Juvin et Constance le Grip – la commission d'investiture avait avalisé que le numéro un serait filloniste. Sauf que dans l'entourage  du député de Paris, nul ne s'imposait. Mystère des brainstormings, le nom d'Alain Lamassoure, parfait connaisseurs des dossiers européens, est sorti du chapeau. Il ne restait plus qu'à faire rapidement de cet ancien ministre d'Edouard Balladur un filloniste fidèle. Ni une ni deux, lors d'un entretien en tête-à-tête, Lamassoure a fait allégeance à Fillon qui a derechef demandé à ses représentants à la commission d'investiture de soutenir sa candidature. C'est ainsi que Lamassoure a été bombardé à la tête de la liste UMP en Ile-de-France, une place convoitée car très exposée médiatiquement. 

Mais quelques jours après l'annonce de cette investiture, mercredi 29 janvier précisément, voici que Lamassoure se présente en guest star au déjeuner des Amis de Nicolas Sarkozy, entre Nadine Morano et Brice Hortefeux ! Ire des fillonistes qui en ont aussitôt déduit que "François s'est encore fait balader par Sarkozy et Copé". Par dilettantisme, naïveté ou manque de courage ? "Je n'en sais rien, nous confie un éminent conseiller de Fillon qui ajoute: "A la limite, on s'en fout. Mais ce qui est sûr, c'est que François n'a personne à lui parmi les quatre premiers de la liste dans la Région de sa propre circonscription !"

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !