Les clefs de l’harmonie du couple ? Maturité et... autonomie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Style de vie
Les clefs de l’harmonie du couple ? Maturité et... autonomie
©Flickr

Bonnes feuilles

Les clefs de l’harmonie du couple ? Maturité et... autonomie

Ce livre éclaire les raisons profondes de notre tendance à nous sacrifier et nous empêtrer dans des relations toxiques. En prenant conscience des répétitions que nous mettons en oeuvre, nous parviendrons à nous libérer et à fonder de nouveaux liens sur le partage et la confiance. Extrait de "Se libérer des relations toxiques" de France Brécard aux Editions Eyrolles (1/2).

France Brécard

France Brécard

Psycho-practicienne certifiée en analyse transactionnelle, France Brécard travaille en thérapie avec des personnes adultes, en séance individuelle et en groupe. Membre de l’École d'Analyse Transactionnelle de Paris Île-de-France, elle est également l'auteure du livre 50 exercices pour apprendre à dire non et Se libérer des relations toxiques aux éditions Eyrolles.

Voir la bio »

Être autonome vis-à-vis de l’autre ne se décrète pas comme cela. Parallèlement à la reconnaissance des besoins de son partenaire, il est important de pouvoir prendre soin de soi-même pour ne plus être dans une relation de dépendance mais dans une relation d’affection et de respect mutuels. Ce travail ne peut se faire en thérapie de couple. C’est ce qu’ont vite compris Sonia et Rose.

Très rapidement, elles ont entamé un travail personnel pour cicatriser les blessures de leurs enfances respectives et faire le deuil de ce qu’elles n’avaient pas eu.

Ainsi, elles vont pouvoir, peu à peu, cesser de prendre l’autre pour une mère qui ne serait là que pour réparer les douleurs et les souffrances de leur enfance.

Ce n’est pas un chemin facile. Ni l’une ni l’autre n’ont eu la chance d’avoir des parents compétents, capables d’aimer et d’éduquer un enfant. C’est pourquoi le voyage est long et parfois semé d’embûches. Mais, ayant toutes les deux du courage et de la détermination, elles ont des chances d’arriver au bout du chemin. Peu à peu, les crises s’espacent et elles commencent à goûter le plaisir d’échanges équilibrés et intéressants. Elles peuvent expérimenter une relation d’amour d’adulte à adulte, faite de désir, d’affection et de respect.

Cette relation est devenue très différente de ce qu’elles vivaient au début de leur travail de thérapie. Elles ont avancé dans la connaissance l’une de l’autre. Elles ont appris l’altérité, elles ont appris à parler des conflits et de leurs points de vue différents, sans se sentir repoussées parce que l’autre n’adhérait pas à leur vision. Elles ont grandi !

L’harmonie du couple vient de la maturité

Au fond, un couple ne peut vivre sainement que lorsque chacun est assez mature dans la relation pour ne pas dépendre de l’autre. Cela n’est pas une leçon d’égoïsme mais de capacité à se prendre en charge, ce qui n’empêche pas que chacun puisse apporter à l’autre soutien, empathie et réconfort. Cela signifie qu’il est important d’être suffisamment autonome pour ne pas attendre la solution de celui qui partage notre vie. Il ne s’agit pas de ne jamais parler de ce qui nous préoccupe, mais de ne pas compter uniquement sur l’autre pour trouver des solutions aux interrogations, aux angoisses qui perturbent le rapport à la réalité de tous les jours.

Quand on a réussi à faire ce travail d’être un « suffisamment bon parent » pour soi-même, comme l’écrit Winnicott2, on n’a plus besoin de l’autre pour nous protéger et nous aider à vivre. On peut alors développer une relation faite de complicité et de plaisirs partagés. Ainsi, sortir de la relation fusionnelle et infantile, relation qui devient toxique à terme, est une façon de se séparer. Non pas de se séparer dans l’espace, mais de se séparer psychologiquement, de façon à devenir vraiment autonome.

Extrait de "Se libérer des relations toxiques" de France Brécard aux Editions Eyrolles

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !