Les 5 astuces pour ne pas se rendormir après la sonnerie du réveil‏ | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Voici 5 astuces pour ne pas se rendormir après la sonnerie du réveil‏
Voici 5 astuces pour ne pas se rendormir après la sonnerie du réveil‏
©

Sortir des bras de Morphée

Les 5 astuces pour ne pas se rendormir après la sonnerie du réveil‏

En 2011, le site Career Builder a recensé, auprès de 800 employeurs européens, les excuses les plus "bidons" des salariés pour avoir raté un jour de travail. En haut de la liste, la classique "panne de réveil". Mais, avec l'article qui suit, celle-ci risque de ne plus être très utilisée.

"Un coq qui chante, c'est le réveil biologique" disait le poète québécois Jean Ménard. Mais tout le monde n'a pas la chance de pouvoir se lever aux chants des oiseaux ou du roi de la basse-cour. En ville, de manière plus classique, on utilise la bonne vieille alarme de son réveille-matin. Mais, cette technologie ne semble pas vraiment au point. En effet, à en croire le nombre de fois où "la panne de réveil" a servi d'excuse pour justifier son retard à l'école ou au travail, les chercheurs ont certainement du pain sur la planche. Il est en effet beaucoup plus rare d'entendre une personne dire : "désolé pour le retard mais mon coq n'a pas chanté ce matin". La nature a donc le dessus sur la science.

Et si en 2011, selon le site Career Builder, qui a recensé auprès de 800 employeurs européens les excuses les plus "bidons" des salariés pour avoir raté un jour de travail, l'excuse de la "panne de réveil" arrive en tête. Une autre variant existe : "désolé mais je me suis rendormi après la sonnerie de mon réveil". Mais, après lecture de cet article, cette dernière ne devrait plus être autant utilisée. Car Business Insider vient de révéler cinq astuces qui permettent de ne pas se rendormir après la sonnerie de votre réveil. De quoi vous sortir définitivement des bras de Morphée

1) Ne pas se servir du bouton "répéter" de votre réveil

Votre réveil sonne et machinalement vous actionnez la touche de répétition de l'alarme. En effet, la veille vous avez eu du mal à vous endormir et vous vous accordez donc cinq à dix minutes de sommeil supplémentaires. Vous vous dites que cela ne peut pas vous faire de mal. Vous avez tort. Selon Asap Science, en réalité cela vous fera sentir encore plus mal. Car lorsque vous appuyez sur cette touche, votre cerveau rentre à nouveau dans une phase de cycle de sommeil. Si vous la répétez plusieurs fois, votre cerveau emmagasine ces données et au final vous vous réveillerez beaucoup plus groggy que la première fois.


2) Soyez cohérent avec votre temps de réveil

Peu importe finalement l'heure à laquelle vous vous levez. Que ce soit 5h ou 9h du matin, le plus important est que cela soit cohérent. C'est ce qu'explique une étude publiée sur le site WomentoWomen.com. Dans cette étude, il est indiqué que l'hypothalamus contrôle votre horloge circadienne interne (horloge interne qui montre que le corps possède un cycle veille-sommeil et que l'on ressent particulièrement lors des décalages horaires ndlr). Fondamentalement, votre corps a un système qui est à l'écoute du temps, y compris les variations saisonnières et les variations de la lumière pendant la journée et la nuit. Ce système et vos glandes surrénales travaillent ensemble et vous indiquent quand il est temps pour vous de dormir et quand il est temps pour vous d'être éveillé. Dès lors, plus vous avez une suite cohérente de cycle de sommeil, plus votre corps aura la capacité d'encaisser les périodes de veille.

3) Savoir accepter de se lever

On a tous rêvé de chutes de neige, d'inondations ou d'autres phénomènes naturels nous empêchant de nous rendre sur notre lieu de travail. Et permettant dès lors de prolonger le sommeil. Mais ceci n'arrive que très rarement donc il faut accepter que le lendemain on va devoir se lever tôt. Selon Business Insider, une étude a permis de constater que si vous anticipez le moment où vous devez vous lever, le réveil sera ensuite plus facile. Pour cela, les chercheurs ont pris deux groupes de volontaires. Un premier groupe se lèvera à 6h et l'autre à 9h. Il a été constaté que chez le premier groupe les patients ont commencé à secréter l'hormone corticotrope (ACTH) dès 5h et de manière de plus en plus exponentielle au fur et à mesure. Alors que l'autre groupe a commencé à sécréter cette même hormone dès six heures mais ensuite elle reste elle reste à un taux plus bas toute la journée.

4) Mettre en place une routine positive au réveil

Ce sont des petits gestes à répéter tous les matins mais qui vont vous permettre de vous sentir bien toute la journée. Par exemple, quand vous vous levez, il est déconseillé de marchez dans l'obscurité. Le rythme cicardien réagit mieux dès qu'il y a un changement de lumière. Dès lors votre corps arrête de produire de la mélatonine, hormone qui vous fait vous sentir somnolent.

5) Planifier sa journée

Savoir ce que l'on va faire de sa journée permet de mieux se lever le matin. En effet, cela donne un but à votre réveil. Si vous n'avez pas de plan, vous pouvez alors vous dire que lorsque l'alarme se déclenche vous n'avez rien de spécial à faire, alors pourquoi se lever ? Ainsi, se prévoir un déjeuner avec un ami, une petite sortie shopping, faire une course, se rendre chez le coiffeur sont autant de petites choses qui vont vous exciter et vous donner l'envie de vous lever.


En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !