Le Pape a trouvé un nouveau péché: "Le péché contre l'environnement" ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Religion
Le Pape a trouvé un nouveau péché: "Le péché contre l'environnement" !
©Paul FAITH / AFP

On rit ou on pleure ?

Le Pape a trouvé un nouveau péché: "Le péché contre l'environnement" !

Ça carbure dur au Vatican. L'écologie sera catholique ou ne sera pas...

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »
Le Souverain Pontife est un homme résolument moderne.  Il vient d'appeler les fidèles à "reconnaître leurs péchés contre l'environnement".  Et cela fait souffrir le Pape François.
Triste et amer, il a déclaré ceci:  "Quand j'administre la confession, c'est rare que quelqu'un s'accuse d'avoir fait violence à la Nature, à la Terre, à la Création."!
Pleurons avec lui.  Il nous faut compatir à son triste sort.  Quelle ne doit pas être sa lassitude d'entendre sans cesse des "j'ai forniqué avant le mariage" ou des "j'ai convoité la femme de mon voisin"?  Quel ennui insupportable d'écouter des banalités du genre "j'ai volé à l'étalage" et "j'ai menti à ma mère"?
Les "j'ai jeté un sac en plastique dans la mer" ou "j'ai oublié de recycler mes ordures" apporteront une vraie touche de fraîcheur à une confession devenue avec le temps tellement monotone.
Pour autant, le Pape François a tort de s'en prendre aux fidèles.  Le mal fondamental et initial -le péché originel (pas celui d'Adam et Ève)- est dans la Bible.  Les dix commandements sont une aimable foutaise.  Il manque le onzième et essentiel commandement: "Tu ne pollueras point".  D'ailleurs Moïse était un pollueur de première: il a asséché une rivière pour gagner la Terre Promise...
Pareil pour les sept péchés cardinaux qui parlent bêtement de luxure, de paresse, de gourmandise.  Où est le huitième?  Tellement indispensable et essentiel: "Tu respecteras l'herbe verte et les petites fleurs".  Mais il me faut reconnaître, très cher Saint Père, que j'écris juste pour mon bon plaisir.  En effet, je ne suis pas, mais pas du tout, catholique.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !