Le "meilleur restaurant du monde" en 2013 est espagnol, six Français distingués dont Septime | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
"Septime", dans le 11e arrondissemeent, fait désormais partie du classement prestigieux des 50 meilleurs restaurants du monde.
"Septime", dans le 11e arrondissemeent, fait désormais partie du classement prestigieux des 50 meilleurs restaurants du monde.
©DR

Bravo !

Le "meilleur restaurant du monde" en 2013 est espagnol, six Français distingués dont Septime

"El Celler de Can Roca" à Gérone a été désigné lundi meilleure table de la planète parmi les "50 meilleurs restaurants du monde". Aucun français ne figure dans le top 10.

E Viva España ! Le restaurant espagnol "El Celler de Can Roca" à Gérone dans le nord-est de l’Espagne a été élu lundi meilleure table de la planète parmi la liste des 50 meilleures tables du monde publiée par le magazine britannique Restaurant.

"El Celler de Can Roca", trois étoiles au guide Michelin, est dirigé de concert par les trois frères Roca qui ont hérité de l'auberge familiale. Joan s'occupe des cuisines, Jordi de la pâtisserie et Josep dirige toute la partie sommellerie de l'établissement. Les raisons d'un tel succès ? Le magazine britannique parle d'un "mélange de plats catalans et de techniques de pointe" ainsi que d'une "passion commune pour l'hospitalité". 

"Cette reconnaissance nous aidera à évoluer et à grandir encore plus", a commenté Josep Roca. "On va peut-être avoir plus de demandes de réservations, plus de pression médiatique, mais on va travailler pour offrir une gastronomie toujours plus créative et énergique avec la joie de cette consécration", a ajouté son frère Jordi.

Le restaurant Noma du Danemark, qui se trouvait en tête du classement les trois dernières années, a été rétrogradé en deuxième position.Une petite déconvenue qui n'est certainement pas étrangère à l'intoxication alimentaire dont ont souffert 63 personnes après y avoir dîné au mois de mars dernier. En troisième position figure le restaurant avant-gardiste de Modène"L’Osteria Francescana" de Massimo Bottura, devant un autre établissement espagnol, le "Mugaritz" du chef Andoni Luis Aduriz, installé à Errenteria, au Pays Basque.

Avec six restaurants distingués, la France demeure le pays le mieux représenté dans le classement, à égalité avec les États-Unis. Les restaurants français sont cependant absents du top 10. Le premier d'entre eux, "L’Arpège" d'Alain Passard n’arrive qu’en 16e position, suivi de "Le Chateaubriand" (18e), "L’Astrance" (23e), "L’Atelier Saint Germain de Joël Robuchon" (24e) et le "Mirazur" à Menton (28e).


Le restaurant "Septime" à Paris est le petit nouveau de la promotion 2013. Il fait une apparition remarquée dans le classement en 49e position. Théo Pourriat, le co-fondateur de cet établissement du 11e arrondissement, répond aux questions d'Atlantico.

Atlantico : "Septime" fait désormais partie du classement prestigieux des 50 meilleurs restaurants du monde. Comment avez-vous accueilli cette distinction ? Quels bénéfices pensez-vous en tirer ?

Théo Pourriat : Nous avons reçu la nouvelle alors que nous étions en plein service, il a quand même fallu continuer le boulot... Nous sommes très contents de rentrer dans ce classement à la 49e place au bout de deux ans d'existence seulement. Il est très délicat de vous dire ce qu'a aimé le magazine dans notre restaurant. Quand nous avons ouvert cet établissement avec Bertrand Grebaut, nous voulions faire un restaurant dans lequel on aurait envie de venir, une équation entre une "cuisine démente", du vin qu'on aime boire, un cadre joli et un service sympathique.

Nous nous sommes donnés beaucoup de mal et nous sommes aujourd’hui ravis par cette distinction. C'est très gratifiant pour toute l'équipe du restaurant. Il faut maintenant garder la tête froide, continuer à faire ce qu'on sait faire et peut-être prendre une deuxième ligne de téléphone...

Aucun établissement français ne figure parmi le top 10 du classement. La gastronomie française est-elle sur le déclin ?

Je pense qu'il se passe beaucoup de choses dans le monde de la cuisine contemporaine, notamment en Asie et en Amérique du sud. Je ne suis cependant pas inquiet pour la France. C'est toujours incroyable ce qui se passe dans notre pays. Il existe toujours autant d'idées et d'énergie. Je ne sais si c'est un hasard, ou si c'est du au système des votes, mais je peux vous dire que je ne suis absolument pas inquiet sur le futur de la gastronomie française. 

Parmi la liste des 50, quel autre restaurant aimeriez-vous diriger ?

Nous n'avons pas la prétention d'atteindre le niveau de "El Celler de Can Roca", le premier du classement. De la cuisine, à la carte des vins, en passant par le cadre, c'est quelque chose de pharaonique. Notre établissement est à moindre échelle mais cela ne veut pas dire qu'on y prend moins de plaisir à table, c'est différent...

Il existe une adresse moins connue : le restaurant "Asador Etxebarri", qui se place à la 44e position du classement. C'est vraiment un restaurant incroyable qui mérite d’être connu !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !