Le bonheur, parfois, de retomber en enfance | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Entre conte, rêverie et poésie on se laisse bercer et voguer à travers les scènes du réel et celles des mondes imaginaires et fantastiques d'Aurore et Théo.
Entre conte, rêverie et poésie on se laisse bercer et voguer à travers les scènes du réel et celles des mondes imaginaires et fantastiques d'Aurore et Théo.
©Pierre Grosbois

Atlanti-culture

Le bonheur, parfois, de retomber en enfance

"Dormir cent ans": une pièce sur tout ce que l'imagination peut apporter à l'entrée dans l'adolescence. Intelligence, humour, douceur. Un spectacle qui fait du bien.

Clémence Jafari pour Culture-Tops

Clémence Jafari est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio »

L'auteur

Pauline Bureau a suivi une formation au Conservatoire national supérieur d’art dramatique. Après avoir travaillé comme comédienne, elle a choisi de se consacrer à la mise en scène et avec une quinzaine d’acteurs, elle a fondé La Part des Anges. Pauline Bureau est artiste associée au Théâtre Dijon Bourgogne et au Volcan, Scène nationale du Havre.

Thème

C’est l’histoire d’Aurore, 12 ans et de Théo, 13 ans. Ils se voient grandir et se posent plein de questions liées à leur âge et à l’entrée dans l’adolescence. Face à leurs interrogations, ils sont souvent seuls mais finissent par se rencontrer dans leur univers imaginaire…

Points forts

1.     Pauline Bureau mélange les genres et écrit une histoire très douce et intelligente sur l’entrée dans l’adolescence et la recherche d’une identité. Entre conte, rêverie et poésie on se laisse bercer et voguer à travers les scènes du réel et celles des mondes imaginaires et fantastiques d'Aurore et Théo. Je craignais que cette pièce soit trop enfantine mais absolument pas ! Au contraire, il y a un coté régressif vers l'enfance qui nous fait beaucoup de bien.

2.     La scénographie est magnifique avec une mise en scène très créative et explosive pour les sens. C’est un spectacle où musique, théâtre, danse et projection d’images en grand format se mélangent pour nous faire voyager et nous transporter dans l’enfance et dans les rêves des personnages.

3.     Les acteurs sont excellents. C’est impeccablement joué et si juste. On retrouve toute la naïveté d'un jeune enfant, ses doutes, sa solitude, ses frustrations liées à des parents souvent absents ou insensibles et on se rappelle comment c’était pour nous. C’est très drôle avec le recul de l'âge adulte !     

Points faibles

Je n’en vois pas.

En deux mots

Dormir cent ans est un spectacle merveilleux, plein d’humour et de douceur, pour s’évader et voyager dans le monde de l’enfance. A voir sans se priver.

Recommandation

En prioritéEn priorité

Théâtre

Dormir cent ans

De : Pauline Bureau

Mise en scène : Pauline Bureau

Avec : Yann Burlot, Nicolas Chupin, Marie Nicolle, Géraldine Martineau en alternance avec Camille Garcia

Informations

Théâtre Paris-Villette

211 av, Jean Jaurès

75019 Paris

Réservation : 01 40 03 73 21

www.theatre-paris-villette.fr

ATTENTION: dernière représentation, le 2 juillet

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !