Laurent Berger - CFDT : "Il n’est pas nécessaire de travailler le dimanche" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Laurent Berger - CFDT : "Il n’est pas nécessaire de travailler le dimanche"
©

Zapping Éco

Laurent Berger - CFDT : "Il n’est pas nécessaire de travailler le dimanche"

Le Replay

Laurent Berger était l’invité de France Info. Le secrétaire général de la CFDT était interrogé sur la projet de réforme du travail le dimanche, préparé par Emmanuel Macron. Le texte prévoit notamment un passage de 5 à 12 ouvertures dominicales par an. Pour Laurent Berger, "il n’est pas nécessaire de travailler le dimanche. Cela dépend des secteurs mais il faut que cela soit limité, effectué sur la base du volontariat. Il n’est pas question de le généraliser."

Pour le syndicaliste, "12 c’est beaucoup trop, on complexifie les choses et surtout, il n’y a pas de négociations avec les organisations syndicales sur les conditions de ces ouvertures. Les entreprises de plus de 20 salariés n’ont pas de contreparties suffisantes. Il faut mettre fin à cela et les entreprises de moins de 20 salariés doivent aussi obtenir des compensations financières."

Laurent Berger dénonce un projet de loi "patchwork et flou". "Ce projet de loi Macron donne à penser que l’économie serait pré-dominante et que le social serait un sous-produit de l’économie."

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]


Qui à dit ?

"Si Google obtient des résultats, il deviendra légitime dans la recherche médicale"

Matteo Merzagora, directeur scientifique du think-tank Traces aux Echos. "Ce n’est pas parce qu’il s’appelle Google qu’il ne peut pas obtenir de résultats, mais il faut veiller (à leur pratique ndlr). Le fait de maitriser les données et des gens et de l’autre côté développer des solutions sanitaire leur donne un pouvoir qui peut, en effet, aller trop loin."

Les Tweets :

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !