La lutte contre la fraude fiscale devrait rapporter 900 millions... et les 9 autres infos éco de la semaine qu'il ne fallait pas rater | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
La lutte contre la fraude fiscale devrait rapporter 900 millions... et les 9 autres infos éco de la semaine qu'il ne fallait pas rater
©

Tout ce qu'il faut retenir

La lutte contre la fraude fiscale devrait rapporter 900 millions... et les 9 autres infos éco de la semaine qu'il ne fallait pas rater

Lundi

1. La lutte contre la fraude fiscale rapportera 900 millions en 2015. C’est ce qu’a annoncé le ministre des Finances, hier invité de l’émission "Tous politiques" de France Inter – Le Parisien – Aujourd’hui en France. Il a affirmé que "le secret fiscal est fini et l’optimisation fiscale, elle va sacrément se réduire au cours des années qui viennent". Et d’ajouter que le gouvernement est "dans une perspective de baisse d’impôts". Ainsi, d’autres "mesures d'économies seront détaillées le 12 novembre dans le projet de loi de finances rectificatif. Il y aura également 12 milliards de baisses d'impôts pour les entreprises, 3 milliards pour les ménages".

2. Apple France mis en demeure par la CNIL. C’est le système de vidéosurveillance des salariés dans les magasins du groupe qui posent problème : la Commission nationale de l'informatique et des libertés reproche à la marque à la pomme de filmer de façon permanente les postes de travail des salariés mais aussi leur espace de pause. Apple a deux mois pour se mettre en conformité.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]
 



Mardi

3. En colère, le patronat prêt à agir contre le gouvernement. Le Premier ministre réunit mardi les partenaires sociaux pour installer le comité de suivi des aides publiques aux entreprises. Pendant ce temps-là, les organisations patronales envisagent de se mobiliser conjointement afin de faire front commun contre la loi Hamon sur la pénibilité du travail. CGPME et Medef sont déjà sur la même ligne. L’UPA réserve encore sa réponse, mais la décision de mener une opération coup de poing pourrait être prise dans les jours à venir. Reste à savoir quelle forme prendra cette mobilisation.

4. La SNCM a annoncé le dépôt de bilan. Lors d’un comité d’entreprise extraordinaire, la direction de la société maritime a fait savoir hier aux salariés qu’elle allait déposer le bilan, selon des sources syndicales. Aucune date de dépôt de dossier n’a pour l’instant été communiquée, toutefois Pierre Maupoint de Vandeul, un des représentants de la CFE-CGC a précisé qu’elle pourrait intervenir "dès lundi".

Mercredi

5. Feu vert de Bercy pour le rachat du pôle énergie d'Alstom par General Electric. Emmanuel Macron a annoncé mercredi matin avoir donné son accord pour que le rachat puisse avoir lieu, autorisation nécessaire pour mettre en œuvre l’opération annoncé au printemps dernier. Selon un communiqué du ministère de l’Economie, il s’agit-là d’un "projet d'investissement en France avec Alstom et la constitution d'une alliance industrielle entre les deux groupes dans le secteur de l'énergie". L’américain GE avait mis 12.35 milliards d’euros sur la table pour acquérir la majeure partie des activités énergétiques du groupe, ce qui représentait 70% du CA d’Alstom. L’État s’est, quant à lui, donné 20 mois à compté de la clôture des opérations pour acquérir 20% du capital de l’entreprise française.

6. Les pilotes d’Air France demandent toujours le paiement des jours de grève. Soutenus par le SNPL, leur syndicat majoritaire, un bon millier de pilotes pourraient attaquer la compagnie aux prud’hommes : "une procédure judiciaire peut débuter" explique le syndicat. Ce dernier appelle ses adhérents à passer à l’offensive : "il ne s'agit évidemment pas de se faire payer les jours de grève comme certains médias l'ont diffusé mais de faire appliquer la loi et l'accord stabilité de planning". Les pilotes ont jusqu’au 30 novembre pour se faire connaître.

Jeudi

7. Les députés se penchent sur les exonérations fiscales à certains États : le Qatar dans le viseur. Hier soir, les députés ont voté en commission un amendement dans lequel il est demandé au gouvernement un rapport relatif aux "exonérations de plus-values immobilières accordées à certains États, à leur banque centrale ou à l'une de leurs institutions financières publiques". Cet amendement, voté dans le cadre du projet de budget 2015 a "pour objet de prévoir une meilleure information du Parlement sur le coût de ces dispositifs pour les finances publiques". Si le Qatar n’est pas cité, il est clairement visé.

8. L’éditeur allemand Springer cède face à Google. Le leader de la fondre menée contre Google outre-Rhin a annoncé hier avoir accordé au moteur de recherche l’autorisation d’utiliser ses contenus gratuitement.

Vendredi

9. Le CICE sera transformé en baisse de charges pour les entreprises annonce François Hollande. Lors de son interview de mi-mandat sur TF1, le chef de l’Etat a répondu aux questions de quatre français et parmi eux, une chef d’entreprise du Nord de la France. Le Président a ainsi promis d’adapter des mesures pour les entreprises. Il s’est engagé à simplifier la mise en place du compte pénibilité, en missionnant pour cela un chef d’entreprise et un parlementaire, rappelant que cette mesure ne coûtera rien au patronat. François Hollande a également fait la promesse qu’il n’y aurait pas de hausses d’impôts supplémentaires à partir de l’année prochaine ainsi que la création de 15.000 emplois aidés pour les métiers liés à la transition énergétique. Le Président a enfin rappelé avoir allégé le coût du travail grâce au pacte de responsabilité et au choc de simplification parce que "ce qui pesait sur l’emploi était trop lourd".

10. Les vols dans les supermarchés coûtent 4.4 milliards d’euros aux distributeurs. C’est ce que révèle le baromètre annuel du vol dans le commerce et la distribution de Checkpoint Systems pour 2013, paru hier. Les objets les plus volés sont les produits d’hygiène et de beauté, les spiritueux, les vêtements et accessoires et le petit électronique.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !