La laïcité, cause des attentats en France selon l’imam de Nice… Quand le visage de l’islam politique se pose une nouvelle fois en victime pour obtenir des renoncements de la part de la société | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Tribunes
La laïcité, cause des attentats en France selon l’imam de Nice… Quand le visage de l’islam politique se pose une nouvelle fois en victime pour obtenir des renoncements de la part de la société
©Reuters

Erreur de diagnostic

La laïcité, cause des attentats en France selon l’imam de Nice… Quand le visage de l’islam politique se pose une nouvelle fois en victime pour obtenir des renoncements de la part de la société

L’imam de Nice déclare : "s’il y a des attentats, c’est la faute de la laïcité des Français". Cela montre effectivement que le but principal des islamistes n’est pas de diviser l’Occident mais bien d’obtenir des renoncements.

Thierry Get

Thierry Get

Thierry Get est ingénieur. Il est membre du bureau politique de La Droite libre et du CNIP. Son groupe sur Facebook ici

Voir la bio »

Suite aux récents évènements de Nice et Munich, les autorités et de grands médias, comme toujours, essaient de transmettre des messages "subliminaux" mal maîtrisés notamment sur le vivre ensemble.

Commençons par l’attaque de Munich. Sans vérifier, sans analyse sérieuse, se basant seulement sur le mode opératoire certes copié sur Anders Behring Breivik, les autorités et médias (BFM notamment), comme d’habitude, tentent d’attribuer prestement un attentat à l’extrême-droite. La plupart du temps, leurs tentatives d’attribution à des déséquilibrés ou à la droite extrême sont désespérées et inutiles, car les attaques islamistes font tout de même 5000 morts par mois selon une étude réalisée par le BBC World Service.

Par ailleurs, si l’on se remémore comment la police et la presse allemandes n’ont pas évoqué - ou alors à contre-cœur et avec beaucoup de retard - les milliers d’agressions sexuelles de Cologne et d’ailleurs... Cela devrait inciter à une légitime retenue.

L’auteur de la tuerie serait de l’extrême-droite allemande ? Ali David Sonboly est tout de même de nationalité iranienne. Par ailleurs, son ami de 16 ans sans doute impliqué est afghan. La motivation à rejoindre l’extrême-droite n’apparaît pas immédiatement. Un peu de prudence et de décence.

Suite aux événements de Nice et d'ailleurs, toujours selon nos élites – qui ont du mal à sortir leur tête d’un océan de déni de l’islamisme –, l’objectif de l’Etat islamique serait de diviser le monde occidental.

Mais non, deux fois non :

- On attribue "d’autorité" ce but à l’Etat islamique car la crainte de nombreuses personnes est la guerre civile. Cette peur ne coïncide pas forcément avec l’objectif de l’Etat islamique. On sent confusément que le choc de civilisation est dans les esprits.

En tout état cause, il ne peut s’agir que d’un moyen des islamistes, mais le but ultime du terrorisme islamique est de faire tellement peur aux non-musulmans pour qu’ils se conforment aux prescriptions coraniques afin d’acheter la paix ou la sécurité. Ou ce qu’ils croient être la sécurité ou la paix. Quelques années après, jusqu’à ce que le harcèlement, les humiliations, les agressions… conduisent l’immense majorité des non-musulmans à devenir musulmans. C’est de cette façon que 56 des 57 pays musulmans, habités à l’origine par des Chrétiens et des Juifs, conquis par les arabo-musulmans, sont devenus musulmans.

Un indice de la mise en place – certes en mode dégradé – de cette tactique est donné par l’interview d'Abdelkader Sadouni, prêcheur sunnite du centre-ville de Nice, par un journaliste italien, Luca Steinmann (Il Giornale.it), suite à l’attentat islamiste du 14 juillet. Le titre original de l’interview est  "La laicità francese è responsabile per gli attentati" (source : www.ilgiornale.it).

Le prêcheur y déclare : "s’il y a des attentats, c’est la faute de la laïcité des Français".

Intéressant : il faudrait donc renoncer à la laïcité pour éviter les attaques. Par ailleurs, si c’est la faute à la France, pourquoi déplore-t-on des centaines d’attaques islamistes au Soudan, au Nigéria ou ailleurs ?

L’imam ajoute que les politiciens doivent dialoguer avec les musulmans. Il dit : "s’ils refusent, il n’y aura plus moyen d’arrêter les violences".

Intéressant : si l'on ne dialogue pas suffisamment avec les musulmans, ils vont devenir encore plus méchants, nous signifie l’imam.

Il ajoute : "La laïcité d’aujourd’hui est un extrémisme qui tente d’éradiquer toutes les religions. Les chrétiens se sont adaptés, les musulmans refuseront, car ce serait une injustice".

Intéressant : selon l’imam, les musulmans ne vont pas obtempérer et respecter nos lois.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !