La Californie a désespérément besoin de pluie : la preuve en images de la sécheresse la plus grave de son histoire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Oroville.
Oroville.
©California Department of Water Resources

Désert

La Californie a désespérément besoin de pluie : la preuve en images de la sécheresse la plus grave de son histoire

La Californie affronte actuellement une sécheresse historique. Afin d'illustrer la gravité de la situation, le département des eaux a effectué des photo-montages comparant le niveau moyen des réservoirs d'eau en janvier les années précédentes à celui de janvier 2014.

500 ans que la Californie n’avait pas eu à affronter sécheresse pareille. En janvier, alors que la saison des pluies est censée avoir commencé, le gouverneur de la Californie a dû décréter l'état d'urgence. Jerry Brown a demandé aux habitants de l'Etat de diminuer leur consommation d'eau d'au moins 20%. "On ne peut pas faire en sorte qu'il pleuve, mais nous pouvons être bien mieux préparés pour faire face aux terribles conséquences que la sécheresse en Californie peut entraîner, dont une diminution drastique de l'eau disponible pour nos fermiers et nos communautés, et un risque accru d'incendies dans les zones rurales et urbaines" déclarait-il.

L'Etat souffre de son troisième hiver sec consécutif et le niveau de ses réservoirs d'eau est à un plus bas. A en croire The Daily Beast, le manteau neigeux des montagnes de la Sierra Nevada, grande ressource en eau pour la Californie, est 13% plus faible que la normale. Les prévisions pour la suite de la saison sont tout aussi alarmistes. Selon les météorologues, la sécheresse devrait se poursuivre et même s'intensifier après le mois d'avril, fin de la supposée période des pluies. 

Afin d’illustrer la gravité de la situation, le département de l’eau en Californie a réalisé un photo montage comparant une image du réservoir de Folsom, près de Sacramento, le 20 juillet 2011, quand le lac était rempli à 97% de ses capacités, et une autre datant du 16 janvier 2014. L’eau n’atteignait alors que 17% des capacités du lac. Ce dernier n’était donc rempli qu’à 35% de sa moyenne habituelle à cette période de l’année.

Entre 2000 et 2013, le pourcentage moyen du remplissage du lac le 16 janvier était de 44%, selon Doug Carlson, porte-parole du département des ressources d’eau de Californie. Et ce dernier d’ajouter qu’au mois d’octobre, qui marque normalement le commencement de la saison des pluies en Californie, les réservoirs d’eau du département n’était rempli qu’à 75% de leur moyenne habituelle à cette période de l’année.

Selon le San Jose Mercury News, cette sécheresse est causée par la présence depuis 13 mois d'une importante crête barométrique au large de la Californie. Et rien n'y fait, malgré les différentes tempêtes, elle n'a pas baissé de volume et continuer d'amener de l'air doux sur l'Etat. Ce qui fait dire à B. Lynn Ingram, climatologue et professeur à l'Université de Berkeley que "cette année pourrait être la plus sèche depuis 500 ans".

Ci-dessous, l’état actuel des principaux réservoirs californiens par rapport à leur état habituel à la date du 27 février. Bien que les récentes tempêtes de pluie aient rempli le Lac Folsom à 30% de ses capacités,  tous les réservoirs demeurent dans le rouge.

Le 16 janvier 2014, le lac Oroville était rempli à 36% de ses capacités, n’atteignant que 57% de sa moyenne habituelle à cette date.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !