L’Ukraine célèbre ses 13 héros de l’Ile des Serpents… | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Défense
Le président russe Vladimir Poutine assiste au défilé de la Journée de la Marine, à Saint-Pétersbourg, le 25 juillet 2021.
Le président russe Vladimir Poutine assiste au défilé de la Journée de la Marine, à Saint-Pétersbourg, le 25 juillet 2021.
©Alexey NIKOLSKY / SPUTNIK / AFP

Ils ne se sont pas battus pour rien

L’Ukraine célèbre ses 13 héros de l’Ile des Serpents…

Ils préféraient mourir debout plutôt que de vivre à genoux.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Le peuple ukrainien résiste. Et les forces d’invasion russes piétinent. A telle enseigne que Poutine rapatrie d’Afrique les mercenaires de Wagner pour les envoyer sur le front ukrainien. Il a fait également appel à des milliers de combattants tchétchènes (et c’est Sputnik, la voix officieuse du Kremlin qui s’en vante).

Le satrape local de la Tchétchénie, Kadyrov, est une marionnette russe. Ses hommes sont cruels. Ils égorgent au nom d’Allah. On a pu le voir en France avec la décapitation de Samuel Paty. Ils commettront d’abominables exactions en Ukraine et Poutine s’en lavera les mains avec un «vous comprenez, ce sont des Tchétchènes… ».

Une marée de sang prévisible. Dans ce choc de civilisations, il nous fautnous intéresser à une petite île de la mer Noire nommée l’Ile des Serpents. Il y avait là 13 garde-côtes ukrainiens.

Un navire de guerre russes’est approché.Et par radio, il a sommé la toute petite garnison de se rendre. Un des garde-côtes a demandé à son chef : « est-ce que je peux leur répondre ? ». « Oui ! ». Alors par radio, le militaire ukrainien a lancé aux Russes : « Allez vous faire enculer » !

Le navire a ouvert le feu et les treize garde-côtes ont été capturés. Cette conversation a été enregistrée par le ministère de l’Intérieur de Kiev qui l’a diffusée dans toute l’Ukraine.

Et ces hommes sont immédiatement devenus des héros nationaux. On voit dans cette guerre de quel côté sont la bravoure et l’honneur. Quant à Poutine, qu’il aille lui aussi se faire enculer... !

À Lire Aussi

Les Verts allemands ont peur d’être privés du charbon russe

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !