L'hypocrisie de Macron : cachez cet Aquarius que je ne saurais voir ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
L'hypocrisie de Macron : cachez cet Aquarius que je ne saurais voir !
©BORIS HORVAT / AFP

SOS Elysée

L'hypocrisie de Macron : cachez cet Aquarius que je ne saurais voir !

Le président de la République est un adepte du "en même temps". C'est très, très commode.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Emmanuel Macron a des points communs avec le pape François. Tous deux sont "migrants friendly". Mais le Vatican n'a pas de façade maritime. Et c'est une chance pour le Saint-Père.

Mais nous, hélas pour Macron, nous avons Marseille. Et c'est vers la cite phocéenne que vogue l'Aquarius avec à son bord des migrants recueillis au large de la Libye. Affreux dilemme pour le chef de l'Etat. Que doit-il faire ? 
En même temps, il défend avec des trémolos dans la voix une généreuse politique d'accueil des migrants... En même temps, il sait que notre opinion publique n'en veut pas... Oui que faire ? Macron, toujours aussi génial, a trouvé une solution que Tartuffe n'aurait pas reniée. Il a demandé au gouvernement de traduire en clair sa très sinueuse pensée.
"Nous voulons une solution européenne pour l'Aquarius, en conformité avec le droit maritime qui stipule que le navire qui en fait la demande, soit accueilli dans le port dont il est le plus proche". Tel est le communiqué des services d'Edouard Philippe. 
A Matignon on a des cartes. Et un simple coup d’œil sur elles permet de voir que l'Aquarius n'est pas loin du tout de la Sicile ou de Lampedusa. Mais l'Italie a fermé ses ports aux migrants. Pour cela son égoïsme et son nationalisme ont été flétris par Macron...
On mesure ici les avantages du "en même temps". On mesure par la même occasion les capacités d'hypocrisie du président de la République. Macron veut bien des migrants. Mais il les veut en Italie. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !