L'Etat islamique ou l'art de la provocation : quand le groupe djihadiste ouvre un hôtel 5 étoiles en plein cœur de Mossoul | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Une photo du Ninawa International Hotel.
Une photo du Ninawa International Hotel.
©Capture d'écran The Telegraph

Palace islamiste

L'Etat islamique ou l'art de la provocation : quand le groupe djihadiste ouvre un hôtel 5 étoiles en plein cœur de Mossoul

Vous avez envie d’un voyage original mais vous souhaitez comme il se doit du soleil et du confort ? Ça tombe bien, l’Etat islamique a une réponse pour vous. Ou presque…

Réjouissez-vous, touristes de tous horizons, le Ninawa International Hotel, un palace de luxe, situé à Mossoul, en Irak, a rouvert ses portes. Là-bas, tout sera fait pour que votre séjour soit des plus agréables. Datant de 1986 et haut de 10 étages, cet établissement  au look curieusement art déco dispose de 262 chambres tout confort. Dans un climat ensoleillé, vous aurez le loisir de barboter dans une jolie piscine, de faire quelques strikes au bowling, et de perfectionner votre revers sur les terrains de tennis.

"Un splendide hôtel 5 étoiles aux chambres abordables" précisait d'ailleurs Trip Advisor en 2014. Du luxe sans se ruiner, en gros. L’établissement a en effet d’excellents commentaires, mais le site nous informe qu’il ne peut nous renseigner sur les prix. Etrange….

Car il faut savoir une chose, le propriétaire n’est pas n’importe qui: c’est tout bonnement l’Etat islamique. Depuis juin dernier, le tristement célèbre groupe terroriste contrôle en effet Mossoul, la deuxième ville d’Irak, à quelques 300 kilomètres au nord de Bagdad. Il va donc falloir slalomer entre les balles perdues et les attentats pour profiter du palace.

Rebaptisé "El Ouarithine" (Les héritiers), l’hôtel a été inauguré en grande pompe par l'organisation, qui souhaite sans doute faire passer Mossoul pour une ville où il fait bon vivre. Un incroyable message de propagande relayé sur les réseaux sociaux.

Sur les photos mis en ligne l’Etat islamique, on peut apercevoir le drapeau noir du groupe flotter au vent devant la face du bâtiment, ainsi qu'une pelouse fraichement tondue, des panneaux en anglais et une piscine à l’eau claire. Bon, EI oblige, le groupe a détruit des copies des fresques assyriennes sur les murs de l'édifice.

En tous cas, difficile de croire qu’une richissime clientèle internationale va se presser dans les couloirs de l’hôtel. Alors qui pour profiter des chambres tout confort ? Des couples djihadiste pour leur lune de miel ? Des étrangers souhaitant s’engager aux côtés de l’EI ? Ou le commandement de l’organisation pour en faire son QG? La chaine de télévision iranienne Press TV penche pour la dernière solution, mais le groupe n’a pas communiqué là-dessus.

Rappelons que l’organisation a proclamé en juillet 2014 un califat islamique sur les territoires irakiens et syriens sous son contrôle, faisant des milliers de victimes civiles. Selon une ONG,  cinq cent mille civils ont fui la ville de Mossoul.

Lu sur The DailyBeast

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !