Jean-François Copé : le plan B qu'il préfère ne pas dévoiler pour l'instant | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Jean-François Copé.
Jean-François Copé.
©Reuters

Confidentiel

Jean-François Copé : le plan B qu'il préfère ne pas dévoiler pour l'instant

Jean-François Copé, qui croit de moins en moins à une vague bleue aux municipales suivie d’un triomphe de son parti aux européennes, réfléchirait à une sortie par le haut.

Les prochaines élections régionales en Ile-de-France qui auront lieu courant 2015 pourraient-elles réserver des surprises ? A priori, pas particulièrement puisque se profilait une revanche entre le président sortant, Jean-Paul Huchon (PS) et la député des Yvelines, Valérie Pécresse (UMP), battue en 2010.

En réalité, certains se préparent en toute discrétion à bouleverser la donne. A droite, Jean-François Copé qui croit de moins en moins à une vague bleue aux municipales suivi d’un triomphe de son parti aux européennes réfléchirait à une sortie par le haut. La Région Ile-de-France présente bien des atouts : un budget annuel de 4,7 milliards d’euros, un bassin de population de douze millions de personnes et la perspective de voir son influence croître avec l’avènement du Grand Paris. Et défier Valérie Pécresse dans une primaire ne déplairait pas forcément au patron de l’UMP, son ex amie Pécresse l’ayant lâché lors du congrès de novembre 2012 pour rallier François Fillon.

A gauche aussi, les ambitions s’aiguisent dans l’ombre d’un Jean-Paul Huchon lourd de quelques casseroles et affaibli par un bilan mitigé à la tête de la région capitale. Deux hommes se tiennent prêts au cas où : Benoît Hamon, ministre délégué à la Consommation qui incarne l’aile gauche du PS, et François Lamy, ministre de la Ville et bras droit de Martine Aubry. Et il se dit que si Huchon annonçait officiellement son retrait, d’autres élus franciliens issus des rangs socialistes sortiraient du bois...

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !