Humour noir : pourquoi vous avez tout intérêt à traumatiser votre enfant dès son plus jeune âge | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Style de vie
Humour noir : pourquoi vous avez tout intérêt à traumatiser votre enfant dès son plus jeune âge
©

Bonnes feuilles

Humour noir : pourquoi vous avez tout intérêt à traumatiser votre enfant dès son plus jeune âge

Les traumatismes infantiles constituent un avantage décisif dans l'existence. Extrait de "Comment traumatiser votre enfant : 7 méthodes infaillibles pour en faire un être inadapté mais génial" (1/2).

L'enfant traumatisé fera un adulte complexe et attachant, doté de ressources inconnues de l'enfant non ou mal traumatisé. Certes, il risque au début de se révolter contre vos méthodes éducatives, mais le jour viendra où non seulement il vous en sera reconnaissant, mais où il pourra aussi en faire profiter sa propre progéniture. Même si vous admettez dès le départ les bénéfices du traumatisme, vous croiserez forcément un jour des négationnistes et des je-sais-tout, d'où l'importance d'intégrer par avance un maximum de contre-arguments.

Votre enfant sera adapté

Votre enfant fera l'expérience de la dépendance et de l'acceptation. Durant l'adolescence par exemple, il développera des compagnonnages de révolte, s'essaiera au sexe, aux drogues et au piercing en compagnie de ses pairs. Une fois adulte, il sera capable de parler avec ses amis de sa vie sentimentale pourrie et de se demander publiquement pourquoi diable il tombe toujours sur le même genre de bimbos inaccessibles.

Votre enfant forgera son caractère

L'adversité répétée est la colonne vertébrale du soi intérieur, et la force née du traumatisme la marque de fabrique de tous les adultes détraqués et néanmoins dominants. Les rares enfants épargnés par le traumatisme ont du mal à gérer la réalité d'un monde cruel et risquent de s'effondrer au moindre problème. L'enfant traumatisé, à l'inverse, affrontera l’existence avec des muscles d'acier, armé d'outils décisifs tels que l'égoïsme, l'absence de scrupules et une cuirasse à toute épreuve. En dépit de l'idéalisme qui prétend le contraire, un enfant traumatisé est un enfant solide.

Votre enfant saura contre quoi se révolter : vous !

Si les techniques traumatisantes ne mènent pas toutes à la révolte, la plupart y parviennent. Quoi de mieux à affronter qu'un parent aimant ? La révolte n'est pas seulement un rituel initiatique quasi universel, elle aide votre enfant à découvrir des visions du monde alternatives, des modes absurdes, des addictions. Votre rôle de parent est de regarder votre enfant déployer ses ailes et s'écraser en retombant au sol. Dans le meilleur des cas, il reviendra vers vous en rampant et admettra qu'après tout, c'est vous qui aviez raison.

NOUS AVONS TOUS BESOIN D’UN PSY

La psychothérapie et ses assistants, les psychotropes, sont les incontournables du bien-être contemporain. Un enfant qui grandit sans raison de consulter se retrouve vite à la ramasse avec ses camarades. Presque un tiers des Américains adultes ont vu un professionnel de santé mentale ou avalé des régulateurs d'humeur. N’est-il pas réjouissant de savoir que la consommation de psychotropes en France est l’une des plus importantes au monde ? Mais la statistique la plus convaincante pour choisir de traumatiser son enfant est la suivante : la moitié des adultes pensent que leurs parents auraient eu besoin d'un suivi thérapeutique.


Extrait de "Comment traumatiser votre enfant : 7 méthodes infaillibles pour en faire un être inadapté mais génial", Jen Bilik et Jamie Thompson, (Editions Robert Laffont), 2013. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !