Hotline Miami 2 : le jeu le plus violent de l'année ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Hotline Miami 2 : le jeu le plus violent de l'année ?
©

Atlantico Games

Hotline Miami 2 : le jeu le plus violent de l'année ?

Alors que le jeu vidéo commençait à peine à se débarrasser de l'étiquette (injuste) de média décérébré pour tueurs en série en devenir, voilà que débarque Hotline Miami 2, avec sa débauche de violence gratuite dans l'univers fait de néons et de voitures tunées du Miami des années 80… pour tout détruire.

Greg Jacomet

Greg Jacomet

Greg Jacomet, 24 ans, est éditeur du magazine Parisian Gentleman, éditorialiste pour le magazine "The Rake" et un expert aujourd’hui très réputé en matière de parfumerie, notamment masculine. 
 
Il est également un grand spécialiste du monde des jeux vidéo et l’animateur de la rubrique "Atlantico Games" consacrée à l’actualité internationale du secteur.
Voir la bio »

Apprécier Hotline Miami 2, c'est un peu comme apprécier un bon Tarantino : l'esthétique très (stéréo)typée intrigue, et la violence outrée à l'écran dissimule assez mal une vraie dose d'humour et de détachement. C'est tellement violent que ça ne peut pas se prendre totalement au sérieux.

Défoncer le crâne d'un garde à la barre de fer, lui prendre son couteau et le lancer sur un mafiosi dix mètres plus loin, défoncer d’un coup de pied la porte de la réserve pour assommer le type qui s'y trouvait, lui tirer son flingue, et descendre l'escalier vers la salle de réunion pour un massacre en bonne et due forme, le tout en moins de temps qu'il n'en faut pour dire "Syndicat du Crime", et l'on est plus proche du grand guignol que du docu-fiction.

Hotline Miami 2 reprend, à quelques nuances près, le gameplay de son prédécesseur : une touche pour ramasser une arme, une autre pour s'en servir, une autre pour achever un type au sol. Le jeu est en outre toujours vu du dessus ; parfait pour planifier la scène d'action de ses rêves.

Et planifier est ici le maître-mot. Car dans l'univers à néon et VHS d'Hotline Miami, on meurt en un seul coup. Une seule balle, un seul coup de batte de baseball et pouf, kaput. Heureusement, le jeu permet de revenir dans l'action moins d'une demi-seconde après un échec, encourageant une expérience de jeu intense, qui récompense l'expérimentation et l'exécution intelligente d'un plan d'action.

Le jeu se déroule ainsi en une succession de courtes saynètes sanglantes, réparties en 20 chapitres. La lassitude n'a que peu d'opportunité de s'installer, et si le jeu est exigeant, il n'est jamais frustrant.

Pour respirer entre deux séquences digne de la scène du couloir de Old Boy, vos massacres sont entrecoupés de cut-scenes scénarisées à contempler, histoire de plonger un peu plus bas encore dans la psyché dérangée des nombreux protagonistes du jeu.

En sa qualité de suite directe, Hotline Miami 2 se base bien évidement sur le scénario du premier opus, mais n'en requiert cependant aucune connaissance préalable : les amateurs apprécieront les clins d'oeil et la continuité, mais les nouveaux venus y trouveront aussi entièrement leur compte.

Pour toute sa violence gratuite et over-the-top, Hotline Miami 2 est un jeu au design intelligent, qui encourage et récompense la réflexion, la créativité, ainsi que la capacité du joueur à improviser de manière créative quand, inévitablement, son plan ne se déroule pas exactement comme prévu.

Les cyniques, nombreux dans notre domaine, trouveront forcément quelque chose à redire devant une telle débauche de violence méthodique et (littéralement) viscérale. Difficile de les blâmer. Mais peut-être est-ce le bon moment pour proposer ce lien vers une longue étude suggérant que les jeux violents sont à associer à une baisse de la violence parmi la frange la plus jeune de la population ?

Quoi qu'il en soit, Hotline Miami 2 est une réussite totale. Proposé de surcroît pour la modique somme de 15€, il serait vraiment dommage de s'en priver.

On aime :

-Une esthétique léchée

-Une bande son travaillée

-Un gameplay simple et nerveux

-Pas de temps mort

-Un scénario riche

-Une durée de vie très correcte (+10h)

-Traduit en français

Développeur : Dennaton Games

Genre : Action, arcade

Plate-forme : Windows, PS Vita, PS 3, PS4, OSX, Linux

Prix : 15€

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !