L'homme, bientôt une femme comme une autre ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
L'homme, bientôt une femme comme une autre ?
©

Esthétique

L'homme, bientôt une femme comme une autre ?

L'industrie de l'esthétique masculine s'épanouit dangereusement. Les incompréhensions qu'elle génère dans l'esprit féminin avec.

Véronique Branger

Véronique Branger

Véronique Branger dirige l'agence Volcan communication

Voir la bio »

"L’homme peut enfin mincir en dormant". Non pas vous les hommes ! Ne mettez pas le doigt dans cet engrenage infernal ! Quand on veut mincir, c’est qu’on a déjà renoncé à maigrir. Je connais des hommes qui parlent comme des gonzesses de leur régime. L’amaigrissement n’est pas quelque chose qui sonne sexy. D’ailleurs les hommes sont les premiers à préférer nos formes rebondies. Il y a du progrès tout de même : on réalise maintenant que maigrir reste dangereux pour la santé, n’est qu’à voir chaque nouveau régime miracle décrié trois mois plus tard, et vouloir maigrir peut mener à des extrémités fatales. La dernière pesée est pour choisir la taille de son cercueil. N’est qu’à suivre le scandale du Mediator.

Je comprends les hommes qui s’hydratent la peau. La peau est un cuir et le cuir se nourrit. J’ai moi-même la peau tellement sèche quand je sors de la douche. Une heure plus tard, elle me tire comme si elle était trop petite. Rentrant de vacances du paradis de l’île de la Réunion où l’eau riche et douce de la source du volcan coule dans les robinets, j’appréhendai d’exposer ma peau à l’agression calcaire des eaux de Paris, comme si j’allais plonger mon corps dans un bain de milliers de lames de micro rasoirs. C’est aussi désagréable qu’après s’être frottée contre une barbe de trois jours.

"J’adore ton début de calvitie"

Je passe donc chaque matin cinq minutes à me tartiner de la tête au pied, ce qui rend la peau de mes fesses hors de prix, et je comprends parfaitement les hommes qui se mettent de la crème. De la crème hydratante s’entend, pas une de ces crèmes anti-rides qui ont plus de paraben que de principes actifs testés cliniquement sur les couches superficielles de l’épiderme. Après tout, tant mieux que les hommes s’entretiennent. Mais ça va placer la barre très haut. Cela me rendrait perplexe que l’homme avec qui je dîne me dise entre le dessert et le café "pourquoi t’essaierais pas plutôt le dernier anticerne machin ? je l’ai acheté la semaine dernière, il est vachement bien". Un ange blond au physique idéal passerait, l’addition de mes kilos entre les mains. Après un profond soupir intérieur, fixant la lisière de ses implantations capillaires, dans un sourire attendri, je lui dirais "j’adore ton début de calvitie".

Essayer d’être moins moche est une nouvelle forme de politesse, parce qu’il y a des produits qui existent pour ça, poil sous les bras. Il suffit de les acheter. Et quand on a un peu les moyens, on va se faire palper, rouler, liposucer, botoxer. A défaut d’être réellement esthétique, la maigreur et la gueule refaite deviennent des signes extérieurs de richesse. Une industrie qui se frotte les mains à l’idée de pénétrer le marché de l’esthétique masculine fourbit ses armes de marketing massif, les canons de beauté.

Sortir belle au naturel deviendra bientôt subversif.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !