G8 : l'homme le plus puissant du monde n'est pas forcément celui auquel vous pensez... | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
G8 : l'homme le plus puissant du monde n'est pas forcément celui auquel vous pensez...
©

Leader price

G8 : l'homme le plus puissant du monde n'est pas forcément celui auquel vous pensez...

C'est ce vendredi que se termine le G8, rassemblement des plus grands de ce monde. Mais au fait quel est l'homme qui dispose des pouvoirs les plus importants ? Obama ? Hu Jintao ? Mark Zuckerberg ? Julian Assange ? Un outsider ?

Xavier Timbeau

Xavier Timbeau

Xavier Timbeau est directeur du département "Analyse et prévision" à l'Ofce.

Voir la bio »

Atlantico : Qui est aujourd’hui l’homme le plus puissant du monde ?

Xavier Timbeau : Dans le dernier classement de Forbes des personnalités les plus puissantes du monde, le Président des États-Unis a été détrôné par le président de la République populaire de Chine. Le raisonnement du magazine était que le dirigeant chinois étendait son pouvoir sur une population considérable, avec peu de limite, alors que Barack Obama doit lui composer avec un Congrès qui s’oppose à lui. Cela dit, en terme de puissance stratégique et militaire, il est assez clair que la balance penche aujourd'hui largement du côté des États-Unis : si jamais il y avait un conflit mondial, ils seraient largement en tête.

On peut toutefois se demander si dans un monde qui n'est pas en guerre la force militaire sert vraiment à quelque chose. Les présidents des « grands pays » ont donc des challengers, soit sur le plan économique, soit sur le plan spirituel et intellectuel.

Sur le plan économique, on a aujourd’hui quelques individus qui se trouvent à la tête d’empires qui semblent définir les conditions de fonctionnement de la planète. Je pense à Mark Zuckerberg (Facebook), Bill Gates (Microsoft) ou Steve Jobs (Apple). Ils ont une vraie influence sur la culture et ont pris la place des grands tycoons des médias d’il y a quelques années : le pouvoir des médias a été grignoté par les réseaux sociaux. Ce n’est ainsi plus dans le contenu des médias, mais plutôt dans la fabrication des médias que se trouve aujourd’hui le pouvoir qui permet d’influencer les citoyens du monde entier.

Malgré tout, quand on entend Mark Zuckerberg parler, on se demande quand même si sa puissance existe vraiment, si elle lui sert à quelque chose. Car sa vision du monde paraît assez simple. Il semble davantage suivre la pratique sociale que la conduire. Même chose pour Steve Jobs qui se place en gourou planétaire : on peut parfois se demander quelle est exactement sa vision du monde. La "philosophie" derrière les produits d’Apple paraît de plus en plus évanescente et  se rapproche de plus en plus de la stratégie de Coca Cola. Leurs produits apportent de moins en moins de changements de vie, c’est de moins en moins une révolution. Peut-être s’y habitue-t6on, mais peut-être aussi que ces gourous - dont on attend énormément - sont épuisés.

Il ne faut pas oublier non plus les quelques leaders spirituels et intellectuels : Liu Xiaobo, le dernier prix Nobel de la paix enfermé en Chine, a eu une influence considérable. Le Pape, bien-sûr, a une grande influence. Dans le contexte d’une radicalisation autour des spiritualités et de la montée de la crainte de l’Islam, le Pape reprend une aura dans le monde occidental qu’il avait pu perdre.

Par ailleurs, il y a aussi des personnages qui ont un pouvoir considérable en terme de nuisance. Le Roi d’Arabie Saoudite joue ainsi un rôle fondamental dans l’équilibre du monde grâce au pétrole. C’est un personnage incontournable de toute diplomatie et de toute perspective économique, c’est un personnage infiniment plus riche que n’importe quel milliardaire sur la planète. Le pétrole permet également d’expliquer la place de la Russie dans le monde. D’une certaine façon le corollaire du Roi d’Arabie Saoudite ce sont les dirigeants russes. C’est vrai aussi de Chavez au Vénézuela. Le fait d’être assis sur les réserves pétrolières et de pouvoir du jour au lendemain augmenter ou baisser le prix du pétrole donne une capacité de nuisance considérable.

Une autre catégorie de personnages qui peuvent avoir un rôle considérable : les subversifs. Le premier d’entre eux est sans doute Julian Assange. Sans avoir une grand puissance, il possède un pouvoir diffus, le pouvoir du grain de sable qui peut interrompre une machine apparemment bien huilée… c’est l’histoire du Printemps arabe finalement : quelques grains de sable ont fait capoter des régimes dictatoriaux bien assis dans leur répression et leur solidité. Ce sont des personnages fascinants, à la marge, mais qui peuvent pendant un certain temps prendre un pouvoir considérable.

Comme on est à une époque où l’on aime bien les théories du complot, il existe aussi une catégorie de d’hommes de pouvoir très discrets… Je pense aux dirigeants de Goldman Sachs, par exemple. Ils exercent probablement une influence sur le monde considérable, via leurs relations privilégiées avec le gouvernement des États-Unis, mais aussi via les relations économiques qu’ils ont tissées dans le monde entier. C'est un pouvoir beaucoup plus discret donc plus difficile à retracer.

En fait, pour répondre à votre question, on peut prendre le problème un peu différemment et se demander qui par exemple en 1929 apparaît aujourd’hui comme ayant été l’homme le plus important du monde. Qui dans les années 1930 est perçu aujourd’hui comme un personnage emblématique, comme celui qui a façonné le monde ? Aujourd’hui quand on parle des années 1930, on ne peut pas ne pas parler d’Hitler, comme on ne peut pas ne pas parler de Winston Churchill ou encore de Keynes qui lui aussi a eu une influence considérable. Mais à cette époque là, il n'est pas sûr qu’on aurait au bout du compte évoqué ces personnages : on aurait peut-être plus évoqué le président américain ou tel ou tel banquier. Il n’y a pas de réponse définitive. D’une certaine façon donc, pour vous répondre, l’histoire tranchera ! Il y a probablement des gens qui ont un pouvoir potentiellement énorme, mais ce n’est pas sûr que ce soit ces gens qui en feront usage et laisseront une place dans l’histoire.


En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !