Frédérique Bel censurée sur Twitter pour avoir mobilisé son "corps électoral" pour François Hollande | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Frédérique Bel censurée sur Twitter pour avoir mobilisé son "corps électoral" pour François Hollande
©

Vote Nu

Frédérique Bel censurée sur Twitter pour avoir mobilisé son "corps électoral" pour François Hollande

L'ex blonde de Canal+ a dévoilé sur son compte Twitter une photo de soutien au candidat socialiste pour le moins originale...

Frédérique Bel

Frédérique Bel

Frédérique Bel est une actrice et comédienne

Elle a tourné cette année "Hotel Normandy" de Charles Némès en compagnie d'Eric Elmosnino et d'Helena Noguerra.

Elle apparaît dans la  nouvelle saison du feuilleton de France 2 "Fais pas çi, fais pas ça".

.

 

Voir la bio »

A lire aussi :
Après son "corps électoral", Frédérique Bel montre sa "chatte" sur Twitter

Atlantico : Vous avez publié sur votre compte Twitter une photo de vous dénudée, avec en guise de cache-sexe un bulletin de vote au nom de François Hollande. Pourquoi un tel geste ?

Frédérique Bel : J’ai mobilisé mon « corps électoral » pour soutenir François Hollande. C’est un acte artistique et politique. J’avais envie de motiver un peu les troupes. Le casting de la campagne est tout de même assez sinistre, pas très glamour. Cela manquait un peu d’un côté « sexy rigolo ». L’image que les gens ont de François Hollande est « anti-glam » au possible. C’est une manière de créer le contraste avec un candidat pas spécialement sexy.

Il faut savoir que je fais aussi beaucoup de photos avec Hipstamatic. C’est devenu ma spécialité, j’ai de quoi faire une expo ! Cette photo a donc été prise dans le cadre d’une série où j’essaye de toujours allier le sexe à l’humour, la politique etc. L’idée est donc de donner du sens à quelque chose d’artistique et d’esthétique.

Mais c’est surtout une manière de m’amuser. « François Hollande » est écrit en tout petit sur le bulletin de vote, les gens sont obligés de regarder au plus près la photo. Sur Facebook, beaucoup de gens ont posté des photos de ce type. J'ai en vue une marrante avec un chat et tous les noms de candidats autour, moi, je n’ai pas de chat… J’ai donc posté cette photo sur Facebook. Ensuite, tout le monde m’a dit de la poster sur Twitter. J’ai donc envoyé mon premier tweet avec cette photo. En 6 heures, j’ai eu plus de 1 500 followers…

Une fois la photo postée sur Twitter. Que s’est-il passé ?

Au bout de quelques heures, je me suis fait éjectée de Twitter pour attentat à la pudeur. Je n’ai rien reçu de particulier, ils ont tout simplement bloqué mon compte. J’ai vu tous mes followers disparaitre car je n’ai même plus le droit de tweeter.

Du coup, j’ai fait une sorte de ralliement politique sur Facebook. Je ne comprends absolument pas la décision de Twitter. Il est loin le temps de « La minute blonde » où je me faisais plaisir en disant tout ce que je voulais !

 

Quelle a été la réaction des internautes ?

Cela a fait rire la plupart des gens, c’est quand même une photo assez soft. Ce n’est pas vulgaire, on ne voit pas grand-chose. Quelques chiennes de garde sont montées au créneau en disant que j’étais une « petite sotte ». Je trouve le terme plutôt mignon. Moi je n’ai qu’une chose à leur dire : « Coucher(z) ! » (dans les deux sens du terme…)

Est-ce que cette histoire vous a définitivement refroidie de Twitter ?

Pour l’instant, je ne compte pas retourner sur Twitter, ou peut-être avec le pseudo @frederiquebel1. Tout le monde attend la photo du second tour mais je vendrai l'exclusivité au profit de l'association AMFE ( pour les enfants malades du foie ).

 

 Propos recueillis par Jean-Benoît Raynaud

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !