François Pérol - BPCE : "Les banques françaises ont retenu la leçon de 2008, elles sont aujourd’hui plus solides" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
François Pérol - BPCE : "Les banques françaises ont retenu la leçon de 2008, elles sont aujourd’hui plus solides"
©

Zapping Éco

François Pérol - BPCE : "Les banques françaises ont retenu la leçon de 2008, elles sont aujourd’hui plus solides"

Le Replay :

François Pérol était l'invité d'Europe 1 ce matin. Le président du groupe BPCE et de la Fédération bancaire française était interrogé sur les bons résultats de banques de son groupe (Caisse d’Épargne, Natixis et Banque Populaire) aux stress tests de la BCE. "C’est une bonne nouvelle pour l’économie française et elle vient des banques, elles sont solides. C’est un exercice sans précédent, les marchés peuvent être rassurés. Rien que pour mon groupe, pendant 9 mois, 120 auditeurs à temps plein" explique François Pérol. Et de poursuivre,  "les banques françaises ont considérablement renforcé leurs bilans depuis la crise, elles ont doublé leur fonds propres. Les banques françaises ont retenu la leçon de 2008 et sont aujourd’hui plus solides."

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]

Qui à dit ?

"La France est un pays dans lequel la création d’entreprise et l’innovation sociale sont plus grandes qu’ailleurs"

Réponse : Jacques Attali sur Radio Classique. L’économiste, et auteur, présentait son dernier ouvrage qui aborde la thématique de la réalisation personnelle. "Prendre sa vie en main, ce n’est pas seulement devenir entrepreneur. Le fait de se mettre en situation de créer soi-même son emploi est une façon concrète de vivre une vie intéressante. Si personne ne vous emploie, créez le vôtre".

Les Tweets :

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !