Fin du monde le 21 décembre 2012, J-28 : et vous Dick Rivers, vous feriez quoi de vos derniers jours ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Fin du monde le 21 décembre 2012, J-28 : et vous Dick Rivers, vous feriez quoi de vos derniers jours ?
©

J-28

Fin du monde le 21 décembre 2012, J-28 : et vous Dick Rivers, vous feriez quoi de vos derniers jours ?

Le calendrier maya prévoit la fin du monde le 21 décembre 2012. A cette occasion, Atlantico a demandé à des personnalités ce qu'elles feraient durant leurs derniers jours sur Terre.

Dick Rivers

Dick Rivers

Dick Rivers est un chanteur de variété française.

En 1961, il crée le groupe, Les Chats Sauvages. Leur  titre Twist à Saint-Tropez est un succès inattendu. Dick Rivers quitte le groupe en 1962 pour faire une carrière solo. En 1963, il sort Tu n'es plus là, son plus gros succès. 

Dick Rivers fait partie du trio des chanteurs français des années 1960 avec Eddy Mitchell et Johnny Hallyday qui ont popularisé le rock'n'roll.

Voir la bio »

Atlantico : Si l’on en croit le calendrier maya, le 21 décembre prochain adviendra la fin du monde. Qu’allez-vous faire jusque-là ? Que ferez-vous le jour de la date fatidique ?

Dick Rivers : Si la fin du monde advenait le 21 décembre, je payerais mes impôts 2012 et j'essayerais ne pas oublier de fermer le gaz avant de partir... Ce serait la réaction de la plupart des gens. Les gens quand ils partent en voyage ils disent : « Ça va ? T’as pas oublié de fermer le gaz ? De payer la facture ? ». Je me dis que je vais revenir. Finalement, ce n’est qu’un au revoir, je ferme la maison et je vais revenir. Je n’y crois pas vraiment.

C’est le côté immortel de Dick Rivers, peut-être serais-je le seul rescapé ?

Je ne pense pas que j’écouterais un album en particulier, quoique, il y a une chanson de Johnny Cash qui parle de la fin du monde, c’est une chanson très biblique : The man comes around. Elle commence par un disque qui craque, Dieu réunit les bons et les méchants, c’est une chanson extraordinaire.

 

Personnellement, ce thème de la fin du monde ne m’inspire pas, je suis davantage dans les choses plus gaies. Mais il y a aussi ce film, Le Survivant (The Omega Man, 1971) avec Charlton Heston. Il se retrouve seul, tout le monde a disparu, les seuls rescapés vivent sous terre et sont devenus des sortes de zombies.

Ma femme me dit que si la fin du monde arrivait, les gens resteraient tous en famille. Personnellement, je pense que les gens se feraient dessus. Et ce sera quoi la fin du monde ? Une météorite qui s’abattra sur la terre ? Et l’Arche de Noé ? C’est tellement inimaginable, c’est un peu comme les extra-terrestres...

Si la fin du monde devait exister, je ne pense pas que nous serions prévenus par qui que ce soit. Je ne pense pas que je serais serein.

Je prierais sans doute beaucoup juste au cas où Dieu existerait, mieux vaut se placer. Je ne ferais pas de tournées d’excuses, je n’ai pas grand-chose à me faire pardonner, je suis un type bien.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !