Fac de Tolbiac : les étudiants grévistes exigent d'office un 10/20 pour leurs partiels ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Fac de Tolbiac : les étudiants grévistes exigent d'office un 10/20 pour leurs partiels !
©JACQUES DEMARTHON / AFP

Camarades, encore un effort…

Fac de Tolbiac : les étudiants grévistes exigent d'office un 10/20 pour leurs partiels !

Ils auraient tort de se gêner. Le diplôme de la bêtise leur est acquis.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Ici et là – et en particulier à Tolbiac, haut lieu de la lutte – des étudiants sont en grève. Ils réclament l'abrogation de la loi Vidal sur l'enseignement supérieur. Selon eux, elle porte en germe une sélection déguisée. Le gouvernement soutient le contraire. Tout ça est très, très compliqué. Trop compliqué pour nous. 

C'est pourquoi il nous faut nous intéresser à une autre de leurs revendications. Elle a le charme de la nouveauté et la fougue innocente de la jeunesse. Les étudiants réclament en effet, et automatiquement, une note de 10/20 pour leurs partiels ! Certains trouvent ça choquant et imbécile. Moi pas. 10/20 est une exigence très modérée, inattendue de la part de révolutionnaires. A moins qu'il ne s'agisse de révolutionnaires en peau de lapin, de centristes camouflés ou de sociaux-démocrates frileux et soumis au diktats des classes possédantes. 

10/20 ? Pff … Camarades étudiants, ne vous laissez pas abuser par des réformistes mous et craintifs. Il faut aller plus loin. Plus haut. Je propose au vote d'une Assemblée générale qu'une note de 15/20 soit attribuée aux participants, et à eux seulement, des AG. Et que ceux qui se dévouent pour animer ces belles prises de parole se voient attribuer une note de 20/20. Le peuple étudiant se doit de reconnaitre les mérites de ses dirigeants. Ils se dépensent deux fois plus que les autres : normal que leur note soit le double de celle des autres. 10/20, c'est bon pour la piétaille dont l'engagement n'est pas total. 

Le président de l'université, Georges Haddad, a failli s'étrangler en prenant connaissance de ce 10/20. "C'est contraire à toute déontologie" a-t-il déclaré. "Je ne me vois pas délivrer des diplômes au rabais". Mais il ne connait rien à rien ce M. Haddad ! Il ignore tout de la population dont il a la charge. Les étudiants veulent des diplômes. N'importe quels diplômes : au rabais, soldés, frelatés, vendus à perte. Des diplômes ! A la prochaine AG, les étudiants exigeront de pouvoir noter leur président d'université. Et il aura 0/20, Georges Haddad ! 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !