Et accessoirement, ça nous a coûté combien ces petits remaniements depuis mai 2012 ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Le coût mensuel des rémunérations des ministres et des secrétaires d'Etat aura augmenté de 40 257 euros entre le gouvernement Valls II et le gouvernement Ayrault I
Le coût mensuel des rémunérations des ministres et des secrétaires d'Etat aura augmenté de 40 257 euros entre le gouvernement Valls II et le gouvernement Ayrault I
©Reuters

La douloureuse

Et accessoirement, ça nous a coûté combien ces petits remaniements depuis mai 2012 ?

Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de l'Elysée, a dévoilé la composition du gouvernement Valls II mardi 26 août. Le coût mensuel des rémunérations des ministres et des secrétaires d'Etat aura augmenté de 40 257 euros entre le gouvernement Valls II et le gouvernement Ayrault I.

Entre les ministres qui entrent au gouvernement, ceux qui en sortent, ceux qui passent de secrétaire d'Etat à ministre, ceux qui changent simplement de portefeuille, les trois remaniements de la présidence Hollande auront coûté 331 977 euros d'indemnités de départ à l'Etat au 31 décembre 2014. Par ailleurs, le coût mensuel des rémunérations des ministres et des secrétaires d'Etat aura augmenté de 40 257 euros entre le gouvernement Valls II et le gouvernement Ayrault I.

La somme des salaires des ministres et des ministres délégués du premier gouvernement Ayrault constitué en mai 2012 représentait 352 150 euros mensuels. Sachant que la rémunération d'un ministre, tout comme celle d'un ministre délégué, est de 9440 euros par mois et que le premier gouvernement en comptait 34.

Le remaniement du gouvernement Ayrault au mois de juin 2012 aura vu l'entrée de Anne-Marie Escoffier, déléguée à la décentralisation, Guillaume Garot, délégué à l'Agroalimentaire, de Hélène Conway-Mouret, déléguée aux Français de l'étranger, et de Thierry Repentin, délégué aux Affaires européennes. Augmentant la charge mensuelle de 39 760 euros.

Au mois de mars 2013, Jérôme Cahuzac sera remplacé par Bernard Cazeneuve et malgré la demande de Jean-Marc Ayrault de renoncer à ses indemnités de ministre étant données les conditions de ce départ, ce dernier aura touché 56 658 euros à ce titre. Car la loi prévoit qu'un ministre de la République :

"lors de la cessation de ses fonctions gouvernementales le membre du Gouvernement [...] perçoit une indemnité d'un montant égal au traitement qui lui était alloué en sa qualité de membre du Gouvernement."

Depuis le mois d'octobre 2013, cette indemnité est versée pendant trois mois, à moins que l'intéressé n'ait repris auparavant une activité rémunérée. Néanmoins, Jérôme Cahuzac ayant quitté ses fonction au mois de mars 2013, il a pu prétendre à une indemnité de six mois comme le prévoyait la loi auparavant. 

 

Delphine Batho relevée de ses fonctions de ministre de l'Ecologie du gouvernement Ayrault au mois de juillet 2013 a été remplacée par Philippe Martin. Députée des Deux-Sèvres, elle aura touché au maximum un mois de salaire d'indemnité, soit 9940 euros.

Le remaniement du 31 mars 2014 aura pour sa part fait baisser la charge mensuelle en termes de rémunération de 18 389 euros mais aura coûté 217 170 euros d'indemnités aux ministres sortants au 31 décembre 2014. A noter que Jean-Marc Ayrault, en sa qualité d'ancien Premier ministre, touchera par an 170 280 euros d'indemnités par la suite.

Et le dernier remaniement en date, mardi 26 août, aura vu sortir trois ministres et un secrétaire d'Etat :

- Arnaud Montebourg qui coûtera 29 820 euros d'indemnités (3 x 9940 euros) ;

- Benoît Hamon et Aurélie Filippetti qui ne toucheront pas d'indemnités dans la mesure où ils reprendront leurs fonctions de députés ;

- Frédéric Cuvillier qui coûtera 28 329 euros en indemnités (3 x 9443 euros).

Le gouvernement Valls II compte deux ministres supplémentaires, soit 2 x 9940 euros supplémentaires par mois et quatre secrétaires d'Etat (2 x 9443 euros de plus par mois). On compte également la promotion de Fleur Pellerin qui passe de secrétaire d'Etat à ministre et son salaire augmente donc de 497 euros par mois. 

> Ce qui fait un total, sur les trois périodes, de 331 977 euros.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !