En pleine grève, les notes de taxi des agents SNCF font polémique... et les 9 autres infos éco du jour | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
La compagnie ferroviaire aurait dépensé, pour 2013, de 20 à 25 millions d'euros en frais de taxi afin d’acheminer les agents SNCF vers leur gare de départ.
La compagnie ferroviaire aurait dépensé, pour 2013, de 20 à 25 millions d'euros en frais de taxi afin d’acheminer les agents SNCF vers leur gare de départ.
©Reuters

Les 10 infos éco du jour

En pleine grève, les notes de taxi des agents SNCF font polémique... et les 9 autres infos éco du jour

1. SNCF : Grève et polémiques. 9ème jour de grève pour les cheminots de la SNCF qui protestent contre le projet de réforme ferroviaire. Un mouvement qui, selon Guillaume Pépy, aurait coûté 153 millions d'euros. "Cela fait 15 trains franciliens, soit un tiers de notre résultat de l'année dernière. C'est énorme" explique le président de la SNCF au Parisien. Guillaume Pépy indique qu’il "est temps de se remettre au travail". Si la grève semble se tasser un peu, c’est une autre polémique qui commence à enfler.  Selon le Canard Enchaîné citant un syndicaliste, la compagnie ferroviaire aurait dépensé, pour 2013, de 20 à 25 millions d'euros en frais de taxi afin d’acheminer les agents SNCF vers leur gare de départ ou simplement pour les ramener à l’hôtel après une journée de travail. A l’heure où les tarifs TGV et grandes lignes s’envolent, pas sûr que l’opinion publique soit encore encline à soutenir le mouvement des agents ferroviaires.  

   


 
2. Dures négociations pour BNP-Paribas. La banque française et les autorités américaines négocient actuellement l'amende dont va écoper l’établissement bancaire. Selon des informations de Reuters, BNP cherche à descendre en dessous des 10 milliards de dollars, ce que la justice américaine refuse. BNP-Paribas est accusée d’avoir réalisé des activités en dollars avec des pays frappés par l'embargo américain.
 
3. Christian Eckert maintient l’objectif de déficit à 3,8%. Le secrétaire d'État chargé du Budget indique dans un entretien aux Echos rester sur cette objectif alors que la Cour des comptes a estimé mardi que la France pourrait aller au delà de cette limite en cas de croissance inférieure à 1%.
 
4. Orages de la semaine dernière : 253 millions d’euros pour les assurances. C’est ce qu’indique le Groupement des entreprises mutuelles d'assurance qui annonce avoir reçu déjà 155.118 déclarations de sinistres.
 
5. Les contrôleurs aériens en grève.
L'Unsa-ICNA, a déposé un préavis de grève du 24 au 29 juin contre le plan de financement de la navigation aérienne pour 2015-2019. Il pourrait être rejoint jeudi par le premier syndicat d'aiguilleurs du ciel, le SNCTA.
 
6. SFR devant la justice pour "collusion frauduleuse".
La cour de cassation de Toulouse a validé mercredi la condamnation de SFR pour "collusion frauduleuse" après le transfert en 2007 des salariés de son centre de relation clients toulousain au groupe Teleperformance, indique Reuters auprès de l’avocat des anciens salariés de SFR.
 
7. Viadeo se lance en bourse.
Le réseau social professionnel français espère lever 35 millions d’euros pour financer son expansion en Chine et l'essor de ses services à destination des recruteurs. L'entrée en Bourse du groupe français, qui revendique 60 millions de membres dans le monde, constituera la première "IPO" d'ampleur dans l'Hexagone pour une société internet depuis la cotation de SeLoger.com en 2006.
 
8. Les offres d’emplois pour les cadres continuent leur hausse.
Selon l’Apec, 55 offres ont été recensées en mai après une hausse similaire en avril. L'Association pour l'emploi des cadres estime qu’il s’agit d’une hausse de 6% par rapport à mai 2013.
 
9. En France, Netflix proposera 3 offres d’abonnement. Le site de vidéo en ligne qui débarquera à l’automne sera axé autour de trois offres : 7,99 euros par mois pour une définition standard; ou 8,99 euros pour une haute définition et une réception sur deux appareils; ou encore 11,99 euros pour une haute définition reçue sur quatre appareils.  
 
10. Le coût moyen d’un mariage estimé à 8257 euros. C’est ce que révèle un sondage Opinionway qui indique que les moins de 35 ans dépenseraient environ 16% de plus que leurs aînés : 9.200 euros contre 7.904 euros.

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !