Emmanuel Macron président : Souriez, le monde regarde la France ce soir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Emmanuel Macron président : Souriez, le monde regarde la France ce soir
©Capture d'écran LCI

Souriez !

Emmanuel Macron président : Souriez, le monde regarde la France ce soir

Vous les Français, vous les râleurs, vous les révoltés, vous les citoyens... Nous venons d'élire un président de la République après une campagne électorale digne des plus mauvais romans à rebondissements improbables!

Sophie de Menthon

Sophie de Menthon

Sophie de Menthon est présidente du Mouvement ETHIC (Entreprises de taille Humaine Indépendantes et de Croissance) et chef d’entreprise (SDME)

Voir la bio »

Tout y est passé: trahisons en série, diffamation, détournements, luttes intestines, vengeances, histoires de couples, appétits de pouvoir frôlant la gloutonnerie, parti politique légal mais infréquentable, coup de théâtre, suicide psychologique en direct etc.

Nous l'avons échapper belle, c'est du moins ce que les français ont estimé. Ils ont élu le moins mauvais d'entre nous, et si c'était le meilleur ? L’avenir le dira.

Mais la France est de mauvaise humeur, divisée, lasse, pas contente: les électeurs ont souvent vu s'évanouir le candidat de leur choix et la raison a pris le dessus, mais le coeur a ses raisons que la raison ignore,  ce qui leur fait qualifier de tous les défauts celui dont ils ont mis le bulletin dans l'urne. Quand on veut tuer son chien on l'accuse de la rage et tout y passe avec une sorte de schizophrénie exemplaire : je l'ai choisi mais je le déteste. Il est assez insupportable de voir ainsi notre propre  victoire piétinée avec vindicte  par ceux la même qui l'ont générée.

Notre dépression génétique revancharde, décidemment  nous est chevillée au corps. Quelle jouissance dans les prévisions catastrophistes.

 Tous ceux qui pendant un an se sont moqués de cette bulle Macron, de cet hologramme (c'est un autre qui a piqué le concept !) de cet enjôleur sans parti, de ce parti sans programme,  de cet intrus, ont nié la possibilité de sa victoire jusqu'aux dernières minutes.

 Les mêmes qui ne voulaient plus de ces partis LR ou PS qui nous ont mené à une pseudo faillite,  veulent maintenant reconstituer ces mêmes partis que le "prétendant" aurait détruit . Les mêmes qui voulaient exclure tous ceux qui soutiendraient" en Marche" courent à la soupe, chacun à sa façon en ordre dispersé.

On veut que la droite soit présente mais dans l’opposition, pas pour aider ce nouveau gouvernement à réussir! Belle noblesse politique qui devrait continuer décevoir les français...

C'est avec terreur,  bien que soulagés de voir que l'élection présidentielle a  enfin eu lieu, que nous nous dirigeons vers le précipice des législatives, objets de toutes les convoitises et de toutes les compromission.  Les français veulent la société civile et des nouveaux venus en politique, mais protestent devant la menace de l'inexpérience. Comme d'habitude  balayez bien !  Mais pas  devant chez moi.

Préparons- nous à entendre pendant des jours et des jours,  par les mêmes commentateurs que le nouveau Président n'aura pas de majorité, que la France sera ingouvernable, qu'il ne fera rien de ce qui est prévu dans son programme (tiens! je croyais qu'il n'avait pas de programme) qu'il n'est que la continuation de cette gauche dont personne ne veut plus...

La Droite à laquelle "on" a volé la victoire (les medias, les traitres, les réseaux sociaux , les juges etc .) a voté Macron ou s'est abstenue, mais sa rancoeur est telle qu'elle semble  préférer que la France échoue plutôt qu'elle ne réussisse sans leur champion à eux . Idem à gauche où l'on menace de descendre dans la rue, comme d'hab, dès que la meteo le permettra ...

 

Et pourtant demain dans le monde, les grands titres des journaux internationaux diront que la France a gagné! Gagné contre l'obscurantisme et le protectionnisme outrancier. Les tabloïds afficheront la photo du plus jeune Président du monde, véritable clin d'oeil à notre jeunesse désabusée; on relèvera qu'il est de son siècle, passionné par les nouvelles technologies,  et cerise sur le gâteau, que c'est aussi un héro romantique comme notre littérature les aime. 

On s'esclaffera sur ce qui est une épopée, son épopée: parti du gouvernement par impuissance, rappelé, puis reparti seul pour conquérir le pays . Un entrepreneur de la politique qui a monté sa start -up qui est devenu une multi nationale, et qui aime les entreprises et les gagnants ce qui est bon pour ceux qui  eux, sont en difficulté. On dira qu'il a eu de la chance, ce qui est certain c'est qu'il l'a saisie.

 

Et c'est nous qui avons permis cela! C’est nous  les français qui avons autorisé qu'il réussisse sans parti et sans parti pris. C'est nous les français que le monde regardera avec admiration.

Alors pitié! Partageons cet état de grâce, soyons beaux joueurs, ne boudons pas ce succès  de la démocratie et d'un homme hors du commun (quand même)

Cessons quelques temps ces prédictions de diseuses de mauvaise aventure .Ne ruinons pas nos chances par esprit de revanche en voulant punir celui que nous avons porté à la tête de notre pays.

Bonne chance, Monsieur le Président ! 

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !