Élections régionales : le FN en tête, le PS annonce le retrait de ses listes dans le nord et en PACA | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Élections régionales : le FN en tête, le PS annonce le retrait de ses listes dans le nord et en PACA
©Reuters

Jour de vote

Élections régionales : le FN en tête, le PS annonce le retrait de ses listes dans le nord et en PACA

Comme attendu, le Front national réalise une forte percée sur le plan national avec 30,8% des voix, suivis de la droite (27,2%) et des socialistes (22,7%). Le parti de Marine Le Pen arrive en première position dans plusieurs régions.

  • Le premier tour des élections régionales a eu lieu ce dimanche
  • La participation s'avère plus élevée que prévue
  • Le Front national est le grand gagnant du premier tour
  • Marine Le Pen obtient plus de 40% des voix en Picardie-Nord-Pas-de-Calais

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>Fin du direct

22h30 : rappel des résultats nationaux

Voici les dernières estimations, selon Ifop-Fiducial pour iTélé, Paris Match et Sud Radio pour la France métropolitaine 

Front national : 30,6 %

LR/UDI/MoDem : 27%

Parti Socialiste et alliés : 22,7 %

EELV / Front de Gauche : 10,1 %

Debout la France : 3,7 %

Lutte ouvrière : 1,5 %

Autres listes : 4,4 %

22h20 : Le PS se retire des régions "à fort risque Front national" (Cambadélis)

"Dans les régions à risque Front national où la gauche ne devance pas la droite, le Parti socialiste décide de faire barrage républicain, notamment en Nord-Pas-de-Calais-Picardie et PACA" a déclaré le patron PS Christophe Cambadélis. "Nicolas Sarkozy et ses têtes de liste décident de fermer la porte à ce barrage, alors qu’ils ne peuvent gagner seuls. Le Parti socialiste ne ne pourra pas siéger dans ces régions. Nous rendons hommage au courage des candidats, et à celui des militants. Ils rentrent en résistance. Les socialistes savent être au rendez-vous de la République. Peuple de gauche, une fois de plus, la République dépend de vous. Mobilisons-nous, groupons-nous, le combat sera long et difficile, quelle que soit votre opinion, je vous appelle à vous rassembler dans la défense des valeurs qui font notre République."

22h: Juppé sur la stratégie

21h40 : le premier tour par communes

21h35 : Bayrou appelle au retrait

François Bayrou appelle au "retrait pur et simple de toute liste arrivée en 3è position"

21h35 : la victoire est "possible" assure Claude Bartolone (PS) en Ile-de-France

Claude Bartolone assure qu'une victoire est "possible si comme je le crois, les socialistes, les écologistes et le Front de gauche" sont unis, a-t-il assuré. Ian Brossat (PCF) a appelé à la fusion des listes de gauche dans la région.

21h30 : réaction à vif de Rama Yade

21h25 : les autres résultats

Pays de la Loire (IPSOS)

LR/UDI/Modem : 32,6 %

Parti socialiste et alliés : 26,1 %

FN : 21,2 %

Normandie (IPSOS)
LR/UDI/Modem : 28,8 % des voix,

FN : 27,2 %

PS : 23,3 %

Auvergne

LR/UDI/Modem : 29,5%

FN : 24,8 %

PS : 23,4 %

Aquitaine Limousin Poitou-Charentes

PS : 31,5%

LR/UDI/MoDem : 25,9%

FN : 22,8%

Corse 

Gauche : 20,23 %

Nationalistes : 16,89 %

LR : 13,57 %

21h20 : "un résultat magnifique" affirme Marine Le Pen

"C'est un résultat magnifique, que nous accueillons avec humilité. (...) Le FN est le seul front véritablement républicain car le seul à défendre la nation et sa souveraineté. (...) Nous avons vocation à réaliser l’unité nationale dont le pays a besoin et dont une majorité d’entre vous, las des manoeuvres politiciennes, appelle de ses voeux aussi."

21h20 : pas de décisions locales au PS

"Il n'y a pas de décision locale qui tienne pour le PS, toutes les décisions doivent être prises au niveau du bureau national, en concertation avec nos partenaires de la gauche. Les décisions qui seront prises pour le second tour, c'est Jean-Christophe Cambadélis qui les annoncera", a déclaré Corinne Narassiguin à l'AFP.

21h15 : Valérie Pécresse en tête en Ile-de-France

Voici les premières estimations, selon Ifop-Fiducial pour iTélé, Paris Match et Sud Radio

LR/UDI/MoDem : 31 %

Parti Socialiste et alliés : 25,7 %

Front national : 19,3 %

EELV : 8%

Debout la France : 6 %

Front de Gauche : 5,7 %

Lutte ouvrière:1 %

Autres listes : 3,3 %

21h15 : Pays de la Loire (IPSOS)

LR/UDI/Modem : 32,6 %

Parti socialiste et alliés : 26,1 %

FN : 21,2 % 

21h10 : Qui est le premier parti de France ?


Le Front national, par la voix de Marine Le Pen, a de nouveau affirmé que le FN était le "premier parti de France." Sur France 2, le porte-parole du gouvernement a estimé que c'était la gauche "réunie" qui est arrivée en tête, en additionnant toutes les voix.  

21h10 : L'UDI pour le retrait

"Partout où le FN peut gagner, nous souhaitons le retrait des listes en 3e position" a expliqué Jean-Christophe Lagarde sur France 2.

21h05 : Le FN en tête en Bourgogne-Franche-Comté

FN : 32 %
LR : 23,5 %

PS : 22,8 %

21h : Le candidat PS veut se maintenir en PACA


Christophe Castaner, arrivé en 3ème position avec 18,1 % a affirmé vouloir se maintenir au second tour. De son côté, Christian Estrosi (LR), arrivé deuxième, a souhaité un "rassemblement autour de sa liste." 

20h55 : En Centre-Val de Loire, Le FN devant

FN : 30,2 %

LR-UDI-MoDem : 25,8 %

PS : 24,5 %

20h50 : Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, le PS domine (Sofres)

PS : 31,5 %

LR-Centre : 28,9 %

FN : 23 %

20h45 : Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon, le FN en tête, LR 3ème

Louis Aliot (FN) : 30,7 %
Carole Delga (PS) : 25,3 %
Dominique Reynié (LR) : 18,8 %
Gérard Onesta (EELV) : 9,8 %

20h40 : Auvergne-Rhône-Alpes : Laurent Wauquiez en tête, le FN et le PS au coude-à-coude (IPSOS)

LR/UDI/MoDem : 32,1 %

Front national : 24,8 %

Parti socialiste et alliés : 24,2 %

20h35 : Jean-Yves Le Drian tient la Bretagne

La liste PS-PRG du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian est largement en tête en Bretagne avec 34,7% des votes, selon une estimation Ipsos. Marc Le Fur (Les Républicains-UDI-Modem) arrive en deuxième place avec 22,4%, devant la liste Front national de Gilles Pennelle (18,0%), le régionaliste Christian Troadec (7,8%) et l'écologiste René Louail (EELV, 6,8%).

20h25 : Nicolas Sarkozy refuse "toute fusion et tout retrait de listes"

Le président des Républicains a d'ores et déjà annoncé qu'il n'y aurait aucune fusion ni retrait des listes de droite, pour le second tour. "Je proposerai demain au bureau politique de refuser toute fusion et tout retrait de liste. La clarté et la constance sont les seuls choix politiques à la hauteur de l'intérêt de vos régions et de notre pays." 

20h20 :Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne : encore le FN

Florian Philippot, le vice-président du FN, arrive en tête avec entre 35 et 39,6% des voix (en fonction des instituts), devant Philippe Richert (LR/UDI/Modem) avec de 22,6% à 26% des voix et le socialiste Jean-Pierre Masseret (16,1 à 16,7%). L'écologiste Sandrine Bélier obtient entre 5,9 et 6,8% des voix, le régionaliste Jean-Georges Trouillet entre 4,2 et 5,3%

20h15 : Le FN récompensé ?

Le taux de participation est en forte hausse dans les régions visées par le Front national. Il semble que c'est bien le parti de Marine Le Pen qui en a profité.

20h10 : X.Bertrand comme la "seule alternative possible"

Après les premiers résultats, Xavier Bertrand s'est présenté comme la "seule alternative possible contre l'extrême-droite" sans pour autant parler de fusion avec la liste socialiste, une idée sous-entendue par le candidat PS dès l'annonce des résultats.

20h05: Le Front national aussi en tête en Provence-Alpes-Côtes d'Azur


Voici les premières estimations, selon Ifop-Fiducial pour iTélé, Paris Match et Sud Radio

Front national : 41,7%

LR/UDI/MoDem : 24,5 %

Parti Socialiste et alliés : 18,1 %

EELV / Front de Gauche : 6,1 %

Debout la France : 1,7%

Lutte ouvrière:1,5 %

Ligue du Sus : 0,9 %

Autres listes : 4,9%

20h : Le Front national largement en tête en Picardie-Nord-Pas-de-Calais

Voici les premières estimations, selon Ifop-Fiducial pour iTélé, Paris Match et Sud Radio

Front national : 43 %

LR/UDI/MoDem : 24 %

Parti Socialiste et alliés : 18 %

EELV : 4,5 %

PCF/ Front de Gauche : 4 %

Debout la France : 3 %

Lutte ouvrière:1,5 %

Autres listes : 2 %

20h : Le Front national en tête sur le plan national

Voici les premières estimations, selon Ifop-Fiducial pour iTélé, Paris Match et Sud Radio pour la France métropolitaine 

Front national : 30,6 %

LR/UDI/MoDem : 27%

Parti Socialiste et alliés : 22,7 %

EELV / Front de Gauche : 10,1 %

Debout la France : 3,7 %

Lutte ouvrière : 1,5 %

Autres listes : 4,4 %

19h45 : Marion Maréchal-Le Pen au Pontet, Christian Estrosi à Marseille

La candidate FN a choisi cette ville conquise par son parti aux dernières municipales tandis que le Républicain sera dans le 8ème arrondissement de Marseille pour s'exprimer.

19h30 : H -30 minutes

Pour rappel, les premiers résultats arrivent à 20h, ceux d'Ile-de-France devraient être annoncés un peu plus tard. Côté abstention, les instituts de sondage la prévoient autour de 49,5 %. A suivre, la région Picardie-Nord-Pas-de-Calais où la participation était en hausse, tout comme en PACA, deux régions visées par le Front national.  

19h20 : les Républicains réunis lundi

19h15 : l'exception corse

La Corse a un mode de scrutin particulier puisqu'il s'agit d'élire les 51 sièges de l'Assemblée corse. Il s'agit donc, non pas d'une élection régionale mais d'une élection territoriale même si les pouvoirs sont similaires.

19h05 : N.Sarkozy bien entouré


Sont réunis avec Sarkozy au siège de LR: Baroin, NKM, Ciotti, Chatel, Joyandet, Woerth, Solère, Le Grip, Charon, Larrivé, Karoutchi, Guirous

19h : Xavier Bertrand à 20h

18h45 : Marine Le Pen s'exprimera brièvement à 20h30

La présidente du Front national prendra la parole autour de 20h30 pour une courte déclaration. Elle tiendra lundi à 11h, à Lille, une conférence de presse.  

18h40 : quels choix pour le PS ?

Le patron du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis va s'entretenir avec toutes les têtes de liste PS, après le premier tour pour éviter des messages contradictoires. En fonction des résultats, plusieurs options sont ouvertes : maintien de la liste, fusion, départ... Rien n'est acté.  

18h30 : Nicolas Sarkozy prendra la parole à 20h30

Le patron des Républicains est au siège du parti, à Paris, entouré de plusieurs ténors.  

18h25 : la participation par région à 17h

Le Huffington Post résume sur cette carte les taux de participation par région en métropole.

18h20 : Manuel Valls muet ?

Selon Le Figaro, Manuel Valls ne devrait pas s'exprimer ce soir, après les premiers résultats mais devrait attendre la journée de lundi pour le faire, peut-être au cours d'un JT.

18h15 : Les Corses, champions du vote, la région PACA en hausse

Comme pour la plupart des élections, les Corses se sont particulièrement déplacés avec une participation de 52,59 % à 17h. Leur voisins de Provence-Alpes-Côtes d'Azur sont plus nombreux qu'en 2010. Alpes-de-Haute-Provence : 50,50 % ; Hautes-Alpes : 45,82 % ; Alpes-Maritimes : 42,41 % ; Bouches-du-Rhône : 45,36 % ; Var : 48,94 %, Vaucluse : 47,91 %

18h : L'Ile-de-France à la traîne

Comme souvent, les Franciliens se sont peu déplacés pour le moment. Val d'Oise : 35,19 % ; Seine Saint-Denis : 28,40 % : Hauts-de-Seine : 32,31 % ; 40,10 % ; Yvelines : 40,16 % ; Seine-et-Marne : 42,38 % ; Val de Marne : 33,51 % ; Paris : 33,38 %. Dans la plupart des villes, les bureaux de vote fermeront néanmoins à 20h.  

17h50 : une participation élevée en Picardie-Nord-Pas-de-Calais

Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, la participation est bien plus élevée ce dimanche qu'en 2010, dans les 5 départements de la région. A 17 heures, elle était de 52,98 % dans la Somme, contre 40,30 % en 2010. Dans l'Aisne, 48,33 % contre 35,9 % en 2010. Dans l'Oise, 45,93 % contre 39,16 % en 2010. Dans le Nord, 48,03 % contre 39,69 % en 2010. Enfin, dans le Pas-de-Calais, ilavait atteint 51,33 % à 17 heures, soit dix points de plus qu'en 2010.

17h45 : Une abstention totale autour de 49,5%

Selon les instituts Ipsos-Sopra Steria et Ifop-Fiducial, l'abstention devrait s'élever à 49,5% sur la journée. Pour Harris interactive, elle est estimée à 49,8%. Avant les attentats, la projection s'articulait autour de 54% d'abstention. Reste à savoir à qui va profiter ce sursaut.

17h35 : toutes les personnalités politiques ont voté

17h30 : le sursaut démocratique ?

A 17h, la participation était de 43,01%, en forte hausse par rapport à 2010 (39,29%). Les derniers centres de vote ferment à 20h.

Ce qu'il faut savoir sur ces élections

Les élections régionales ont lieu les 6 et 13 décembre 2015. Ce sont les premières depuis le redécoupage contesté des régions, dans le cadre de la réforme sur la décentralisation. Les Français doivent élire 1757 conseillers régionaux en France métropolitaine et en Outre-mer.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !