Du poulet et des bisous : quand l’Amérique s’enflamme sur le mariage gay | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Du poulet et des bisous :
quand l’Amérique s’enflamme
sur le mariage gay
©

La guerre du poulet

Du poulet et des bisous : quand l’Amérique s’enflamme sur le mariage gay

Les homosexuels américains se sont mobilisés en s'embrassant devant les chaînes d'un fast-food après que son PDG a tenu des déclarations anti-mariage gay.

Mercredi dernier il fallait être très patient pour être servi chez Chick-fil-A. Embouteillages, files d’attentes interminables... Non pas que cette chaine de restaurants ait trouvé une recette miracle déchaînant les appétits ou qu’elle ait bradé ses cuisses de poulet. Mais Chick-fil A est devenu le théâtre d’un feuilleton politico-social: la bataille autour du mariage gay.

En pleine campagne présidentielle, Barack Obama a réaffirmé être favorable au mariage homosexuel alors que son opposant républicain, Mitt Romney, y est opposé.

Le sujet, très polémique aux Etats-Unis, a débordé de la sphère politique. Dan Cathy, le dirigeant de la chaîne de fast food Chick-fil-A, qui compte quelques 1 600 établissements dans le pays connue pour ses valeurs chrétiennes (les restaurants sont fermés le dimanche) autant que pour ses cuisses de poulet, a pris position début juillet contre le mariage homosexuel.

Dans une interview à un journal baptiste, Biblical Recorder, le dirigeant a déclaré défendre les valeurs traditionnelles de la famille : "Notre entreprise appartient et est dirigée par une famille, dont les hommes sont restés mariés à leurs premières épouses". 

La réaction des défenseurs des droits des homosexuels, qui critiquaient déjà les dons faits par la société à des associations chrétiennes anti-mariage gay, ne s’est pas faite attendre.

Les maires de Boston et de Chicago ont menacé notamment d’empêcher la chaîne de s’implanter ou d’ouvrir de nouveaux restaurants dans leurs villes.

Le sang des opposants au mariage gay n’a fait qu’un tour. Pour riposter, ils ont décidé d’organiser une journée de soutien à Dan Cathy.

Un animateur de talk-show, ancien candidat conservateur à la présidentielle, Mike Huckabee, a appelé à participer à cette journée, soutenu par d’autres personnalités politiques comme Sarah Palin, Rick Santorum et Michele Bachmann.

Pour défendre la position de Dan Cathy, les opposants au mariage gay ont donc organisé le « Chicken day ». Le principe ? Venir manger du poulet chez Chick-fil-A ! Ce qui explique ces interminables files d’attentes devant les restaurants de cette chaine mercredi dernier. A en croire l'appel lancé sur Facebook, plus de 600 000 personnes auraient répondu présentes.

Mais le feuilleton ne s’arrête pas là.

Les défenseurs du mariage homosexuel sont montés au créneau. Via les réseaux sociaux, ils ont organisé à leur tour leur journée symbolique : le Sex Kiss Day, la Journée nationale du baiser homosexuel.

C’est Carly McGehee, une militante pro-mariage-gay qui, à son tour, a lancé l’appel sur Facebook. « Nous voulons montrer au pays et à Chick-fil-A que notre amour est aussi légitime, réel et beau que l’amour hétérosexuel ». 

Résultat : vendredi, devant les restaurants Chick-fil-A, plus de 15 000 personnes se sont embrassées pour prôner la légalisation du mariage homosexuel. Dans tout le pays, à 20h (heure de Washington) on pouvait voir des hommes embrasser d'autres hommes, des femmes, d'autres femmes. 

Rappelons enfin qu'aux Etats-Unis, le mariage homosexuel est légal dans six Etats sur cinquante et que la Cour Suprême doit se prononcer sur ce sujet, ô combien sensible, à l’automne. D’ici là, d’autres rebondissements sont à prévoir dans le feuilleton Chick-fil-A, entre les pros et anti-mariage gay..

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !