Dis-moi comment tu éternues, je te dirai qui tu es : ce que vos "atchoum" révèlent de votre personnalité | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
L'éternuement est un réflexe indispensable à la purification des voies respiratoires.
L'éternuement est un réflexe indispensable à la purification des voies respiratoires.
©Reuters

A vos souhaits

Dis-moi comment tu éternues, je te dirai qui tu es : ce que vos "atchoum" révèlent de votre personnalité

Selon le neurologue et psychiatre américain Alan Hirsh, "l'éternuement est comme le rire" : il révèle des choses de nous-mêmes.

Explosif ou discret, sifflant ou bruyant, l'éternuement est un réflexe indispensable à la purification des voies respiratoires. Mais saviez-vous que notre manière d'éternuer reflète certains traits de notre personnalité ? Selon le neurologue et psychiatre Alan Hirsh, qui dirige la Fondation pour le traitement et la recherche de l’odeur et du goût de Chicago (Illinois), "l’éternuement est comme le rire" : il révèle des choses de nous-mêmes, rapporte le site NBC News.

"Certains rires sont forts, d’autres doux. C’est la même chose pour l’éternuement, qui sera souvent proche de celui que l’on faisait enfant", détaille Alan Hirsh, qui précise toutefois qu’aucune étude n'a jamais été faite sur le sujet. "L'éternuement représente toute une personnalité, voire son caractère sous-jacent", ajoute-t-il. Il ne se manifeste donc pas toujours par un "atchoum" retentissant qui s'entend jusqu'au bout du jardin. Une personne extravertie aura en effet tendance à éternuer bruyamment, tandis qu'une personne timide essaiera de masquer ses éternuements, en se pinçant le nez par exemple, détaille le site 20 Minutes.

"Le mien résonne comme un puissant canon de guerre", explique Dan Fine, un consultant IT âgé de 54 ans et très sûr de lui. Ce n'est pas le cas de Tara Spicer, une rédactrice de 29 ans : "Je réprime mon éternuement. Je pince toujours mon nez pour éviter de faire du bruit". Elle a même une théorie psychologique pour expliquer sa façon d'éternuer : "Je pense qu’inconsciemment, je me rebelle contre ma grand-mère qui était très fière de ses éternuements retentissants". Les "éternuement de chaton" de Susan Frykholm font généralement beaucoup rire sa famille et ses collègues. "Je n'essaye pas d'être mignonne, explique cette vendeuse de 31 ans. Mais la plupart des gens s'amusent de la 'préciosité' de mes éternuements".

rnuement ne se manifeste donc pas toujours par un "atchoum" fracassant. Si certains se font entendre, d'autres sont nettement plus discrets. "Le mien résonne comme un puissant canon de guerre", explique Dan Fine, 54 ans, consultant IT très sûr de lui. Au contraire, Tara Spicer, 29 ans, une timide rédactrice, ne se laisse pas aller quand il s'agit d'éternuer. "Je réprime mon éternuement. Je pince toujours mon nez pour éviter de faire du bruit. Je pense que je me rebelle sans m'en rendre compte contre ma grand-mère qui était fière de son retentissant éternuement", déclare Tara. D'autres contrôlent différemment leurs éternuements. "Lorsque il éternue, il aime injurier le monde entier jusqu'à retenir mon expiration", raconte le Dr Siegel au sujet d'un ami plutôt extraverti. "C'est un contrôle partiel du résultat final", a-t-il ajouté. Toutefois, il reconnaît que "la plupart des gens ne pensent pas à la façon dont ils vont éternuer" ce qui permettrait au sujet d'exprimer pleinement sa personnalité, conclut-il. A vos souhaits !

En savoir plus: http://www.gentside.com/insolite/notre-facon-d-039-eternuer-revelerait-notre-personnalite_art50163.html
Copyright © Gentside

Interrogé par NBC, Gordon Siegel, un ORL de Chicago, confirme la théorie d'Alan Hirsh. "L’éternuement est un phénomène involontaire, qui fait partie du mécanisme de défense du corps face aux bactéries, mais nous pouvons contrôler dans une certaine mesure la façon dont il intervient", détaille-t-il. "Lorsqu'il éternue, il aime injurier le monde entier", raconte le Dr Siegel à propos d'un ami plutôt extraverti qui ponctue chacun de ses éternuements par un gros mot. "Il y a un contrôle partiel du produit final", ajoute le médecin.

Mais la plupart des gens ne "préméditent" pas la façon dont ils vont éternuer, c'est pourquoi ce réflexe naturel permettrait d'exprimer pleinement sa personnalité. Enfin, Gordon Siegel estime que la forme du nez influencerait aussi notre façon d'éternuer.

Et vous, comment éternuez-vous ?

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !