Covid : cinq leçons de la littérature scientifique sur les meilleures stratégies sanitaires constatées | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Une seringue avec le vaccin contre la Covid-19 et une représentation du Sars-Cov-2.
Une seringue avec le vaccin contre la Covid-19 et une représentation du Sars-Cov-2.
©JOEL SAGET / AFP

Enseignements de la pandémie

Covid : cinq leçons de la littérature scientifique sur les meilleures stratégies sanitaires constatées

Après les vagues successives de contaminations à la Covid-19, la littérature scientifique permet de tirer des enseignements provisoires des mesures déployées pour freiner la pandémie.

Jean-Charles Bricongne

Jean-Charles Bricongne

Jean-Charles Bricongne est directeur adjoint et économiste à la Banque de France. 

Voir la bio »
Baptiste Meunier

Baptiste Meunier

Baptiste Meunier est économiste à la Banque de France. 

Voir la bio »

Alors que les vagues successives d'infections de Covid-19 prolongent la pandémie mondiale, la littérature tire des enseignements provisoires des différentes mesures mises en œuvre. Cette tribune en souligne cinq. (1) Un confinement rigoureux et précoce semble plus efficace. (2) Bien qu'une comparaison entre les mesures soit difficile sur le plan économétrique, l'annulation d'événements publics apparaît comme l'une des plus efficaces. (3) Si les mérites du ciblage géographique semblent mitigés, de nombreux modèles préconisent un ciblage par âge et par type d'emploi. (4) Même sans confinement, les pandémies affectent l'activité économique par un éloignement social volontaire. (5) L'assouplissement du confinement doit se faire progressivement, même pendant le déploiement des vaccins, car la prévention d'une résurgence repose sur des mesures sanitaires rigoureuses. Ces résultats doivent toutefois être considérés avec précaution étant donné les incertitudes résiduelles et le recul limité dont on dispose.

Jean-Charles Bricongne et Baptiste Meunier : Dans le contexte des vagues d'infections par le virus Covid-19 et des mesures associées pour lutter contre la pandémie, la littérature commence à tirer des leçons des différentes politiques mises en œuvre. Dans cette colonne, nous mettons en évidence cinq leçons, tout en reconnaissant que démêler les effets des différents facteurs - parmi lesquels les mesures de confinement - est difficile puisqu'ils ont été en jeu simultanément ou selon la même séquence à travers les pays.

Premier enseignement : un confinement plus rigoureux et plus précoce semble plus efficace pour contenir la pandémie, même s'il ne faut pas minimiser l'importance des mesures sanitaires.

Des mesures de confinement plus strictes et plus précoces - lorsque le nombre de cas est faible - sont plus efficaces pour endiguer les infections. D'après les résultats empiriques du FMI (2020), le nombre d'infections a été significativement inférieur dans les pays ayant mis en place des mesures de confinement précoces. En outre, un verrouillage plus strict a un effet immédiat sur la réduction des infections ; sinon, l'effet est non significatif. D'autres études empiriques sur des données américaines (Demirguc-Kunt et al. 2020) ou européennes (Dave et al. 2021b) confirment ces résultats.

Les modèles théoriques confirment qu'un verrouillage précoce et rigoureux réduit l'impact économique et le nombre de morts de la pandémie. Alvarez et al. (sous presse) concluent qu'il est optimal de mettre en place un confinement strict seulement deux semaines après les premiers cas de Covid-19. D'autres modèles confirment cette conclusion, tant dans la littérature médicale (Buckman et al. 2020, Vinceti et al. 2020) qu'économique (Eichenbaum et al. 2020, Farboodi et al. 2021). Toutefois, cela ne signifierait pas forcément que le retour à un confinement serait inutile par la suite. Caulkins et al. (2021) montrent qu'il peut être optimal d'avoir deux ou trois périodes de confinement distinctes, en fonction des préférences locales concernant l'équilibre entre les impacts sanitaires et économiques.

Diverses études ont également mis en évidence les avantages des mesures sanitaires basées sur des tests de masse, l'utilisation généralisée de masques et le dépistage. Summers et al. (2020), Shaw et al. (2020) et Yalaman et al. (2021) documentent l'efficacité des stratégies des pays asiatiques basées sur : (i) l'introduction précoce et massive du dépistage aux frontières, (ii) un processus rigoureux d'isolement des cas suspects et des porteurs du virus, (iii) l'utilisation de nouvelles technologies pour une recherche efficace des contacts, et (iv) la généralisation du port du masque. On estime que le fait de rendre le port du masque obligatoire réduit le nombre d'infections de 25 à 40 % par rapport au port facultatif du masque (Mitze et al. 2020, Krishnamachari et al. 2021, Chernozhukov et al. 2021). Les masques permettent non seulement de prévenir la transmission virale mais aussi de réduire l'exposition aux environnements froids (Bubbico et al. 2021). Ces mesures sanitaires sont cependant plus efficaces si elles sont associées à une distanciation sociale (Firth et al. 2020, Ando et al. 2021) et si le sens civique de la population est élevé (Barrios et al. 2021). En ce qui concerne le dépistage, Atkeson et al. (2020) constatent que les avantages économiques des programmes de dépistage rapide dépassent leurs coûts dans un rapport de 4 à 15. Mais si la plupart des auteurs soulignent également un effet positif du dépistage extensif (Brotherhood et al. 2020, Hellmann et Thiele 2020, Su et al. 2021), Acemoglu et al. (2020b) font état d'un impact ambigu car il pourrait amener la population à moins réduire ses interactions sociales, favorisant ainsi la propagation par des porteurs de virus non détectés.

Leçon 2 : Une analyse coûts-avantages de différentes mesures est complexe sur le plan économétrique et peut être compliquée par des hétérogénéités, mais elle tend à montrer l'efficacité de l'annulation d'événements publics pour freiner les infections. L'impact négatif de telles mesures, notamment sur les inégalités et le capital humain, peut également être mis en évidence.

Démêler empiriquement l'impact marginal de chaque mesure est complexe car elles ont généralement été mises en œuvre simultanément ou selon la mêmeséquence (Hsiang et al. 2020), la faible qualité des données sur les infections constituant un défi supplémentaire (Bonacini et al. 2021). Des études ont néanmoins estimé leur impact marginal. Parmi celles-ci, Deb et al. (2020) estiment non seulement les avantages pour la santé - c'est-à-dire la façon dont elles ralentissent la propagation du virus - mais aussi les coûts économiques. Ils constatent que la fermeture des lieux de travail est efficace pour réduire les infections, mais qu'elle est aussi la plus coûteuse en termes d'impact économique. Ils signalent également que les fermetures d'écoles et de transports publics ont un coût économique élevé mais un effet limité sur l'épidémie. Enfin, les auteurs trouvent que les restrictions des voyages internationaux et, dans une moindre mesure, la limitation de la taille des rassemblements et l'annulation des événements publics présentent les meilleurs rapports avantages-coûts.

L'impact de chaque mesure reste cependant très discuté. Le tableau 1 récapitule la manière dont les différentes études estiment les bénéfices sanitaires des différentes mesures. Il met en évidence de grandes divergences. Un consensus semble toutefois se dégager sur l'impact élevé de l'annulation d'événements publics et sur l'impact modéré de la fermeture des transports publics et des entreprises non essentielles. Sur ce dernier point, si Song et al. (2021) estiment qu'elle a effectivement été significativement protectrice pour les travailleurs de ce secteur, elle s'est toutefois traduite par une hausse du chômage (Sjoquist et Wheeler 2021). Des études soulignent les avantages d'une autre fermeture plus ciblée pour les seuls lieux à fort contact tels que les restaurants, les salles de sport et les pubs (Courtemanche et al. 2020, Chang et al. 2021).

Les études mettent également en avant des hétérogénéités liées à la durée, aux facteurs géographiques et à l'efficacité du gouvernement. Li et al. (2021) ont trouvé des preuves que l'impact dépend de l'horizon temporel avec, par exemple, des restrictions sur les voyages internationaux efficaces après sept jours mais pas après 28 jours. Burlig et al. (2021) modélisent un même impact non linéaire dans le temps pour les interdictions de voyage nationales. Plus généralement, Bakker et Goncalves (2021) montrent que l'impact des mesures sur les infections diminue dans le temps. En ce qui concerne les hétérogénéités géographiques, Russell et al. (2021) montrent que les restrictions des voyages internationaux pourraient avoir peu d'impact sur les pandémies, sauf dans les pays où l'incidence du Covid-19 est faible et où le nombre d'arrivées depuis l'étranger est important. Bennett (2021) montre une efficacité significative des mesures de confinement dans les zones à hauts revenus mais non significative dans les zones à faibles revenus tandis que Becchetti et al. (2020) trouvent qu'elles sont plus efficaces dans les zones très polluées. Pan et al. (2020) signalent également des hétérogénéités associées à la pauvreté. Enfin, Bakker et Goncalves (2021) constatent que les mesures ont été plus efficaces dans les pays où l'efficacité du gouvernement est plus élevée.

Tableau 1 : Impact relatif de diverses mesures pour contenir les infections1

Quel que soit leur impact individuel, cependant, la plupart des études convergent sur leur efficacité combinée - même si la distanciation sociale volontaire réduit aussi naturellement les infections. Flaxman et al. (2020) estiment que les confinements complets (un mélange de fermetures de lieux de travail et d'écoles, d'annulations d'événements publics, d'ordres de rester à la maison et de limitations de la taille des rassemblements) en Europe ont réduit le taux de reproduction de 80 %. Santeramo et al. (2021) pour l'Italie et Ferguson et al. (2020) pour le Royaume-Uni et les États-Unis arrivent à la même conclusion. La distanciation sociale volontaire prise spontanément par la population pourrait cependant expliquer une part de la réduction des infections. Agrawal et al. (2021) et Berry et al. (2021) ne parviennent pas à montrer que les endroits qui ont mis en place des confinements plus tôt ou plus longtemps ont une surmortalité plus faible, tandis que Singh et al. (2021) ne trouvent qu'un effet modeste. Dans le même ordre d'idées, des études ont montré que les mesures de verrouillage ne représentent qu'une part relativement faible du changement de comportement des individus (Gupta et al. 2020b, Cronin et Evans 2020).

En plus d'un impact économique négatif à court terme, des mesures plus strictes pourraient avoir des effets néfastes à long terme sur les inégalités, la santé mentale et le capital humain. L'impact des confinements est disproportionné sur les groupes vulnérables tels que les travailleurs peu qualifiés (Cajner et al. 2020), dont les emplois sont moins susceptibles de pouvoir être exercés à distance (Dingel et Nieman 2020). Les fermetures d'écoles et le manque d'accès à des services de garde d'enfants fiables ont fait payer un plus lourd tribut aux jeunes parents (Papanikolaou et Schmidt 2020), et notamment aux femmes (Del Boca et al. 2020, Albanesi et Kim 2021). C'est même le cas dans le monde universitaire où les femmes, en particulier celles qui ont des enfants, signalent une réduction disproportionnée du temps consacré à la recherche par rapport aux autres (Deryugina et al. 2021). À plus long terme, les pertes d'emplois pourraient avoir des effets d'hystérèse, les travailleurs tombant dans le chômage de longue durée. Outre cette destruction immédiate de capital humain, les fermetures d'écoles peuvent également peser sur la capacité des générations futures à l’accumuler (Fuchs-Schündeln et al. 2021). Les mesures d'isolement telles que les injonctions de rester à la maison affectent également la santé mentale (Béland et al. 2020b, Sibley et al. 2020). Enfin, l'effet global sur le nombre de décès pourrait être plus ambigu. Mulligan (2020) et Faust et al. (2021) montrent que les pandémies et la récession associée peuvent entraîner une augmentation significative du nombre de décès par suicide, toxicomanie et meurtre - en particulier parmi les populations défavorisées (Chen et al. 2020b, Krieger et al. 2020). Lin et al. (2021) montrent également que dans les pays à faible revenu, les récessions accompagnées de confinement augmentent la mortalité infantile, ce qui conduit à un compromis intergénérationnel, les décès liés au Covid étant évités principalement pour les personnes âgées.

Leçon 3 : Si aucun consensus ne se dégage sur le ciblage géographique, plusieurs modèles préconisent de différencier les restrictions en fonction de l'âge et du type d'emploi. En Europe, des études soulignent les avantages d'une approche coordonnée tant pour la mise en œuvre que pour l'assouplissement des restrictions.

Le ciblage peut sembler a priori pertinent. Des études ont documenté des impacts hétérogènes en fonction de la densité de population (Dave et al. 2021b), de l'âge et du taux de dépendance qui influencent notamment le taux de mortalité (Levin et al. 2020, Bürgi et Gorgulu 2020), et des catégories de travailleurs (Akbarpour et al. 2020).

De nombreux modèles théoriques préconisent des mesures ciblées sur les seniors et les employés dont le travail peut être effectué à distance. Acemoglu et al. (2020a), Alon et al. (2020) et Gollier (2020) concluent que l'application de mesures plus strictes aux personnes âgées de plus de 65 ans réduit le coût économique tout en maximisant les avantages pour la santé.2 En se concentrant sur les décès et l'occupation des lits des unités de soins intensifs, Ferguson et al. (2020) estiment que la distanciation sociale uniquement pour les personnes âgées de plus de 70 ans a un effet deux à trois fois plus important que la distanciation sociale pour l'ensemble de la population. En outre, Aum et al. (2020) montrent que le verrouillage des seuls employés dont le travail peut être effectué à distance réduit de moitié le coût économique par rapport à une situation où tous les travailleurs sont tenus de rester à la maison - pour les mêmes bénéfices de santé. Une autre possibilité est la mise en place de créneaux alternés dans les entreprises et les écoles pour réduire les interactions sociales (Akbarpour et al. 2020). Un contre-argument, cependant, provient d'études telles que Checo et al. (2021), qui trouvent que les mesures ciblées ont un coût macroéconomique plus élevé car elles restent en place plus longtemps. Un autre argument est donné par Singh et al. (2021), qui concluent empiriquement que seules les mesures ciblant la population dans son ensemble ont un impact statistiquement significatif.

La littérature fournit des conclusions mitigées concernant le ciblage géographique. Li et al. (2020) et Lin et Meissner (2020) concluent que les mesures de confinement locales ont un impact limité sur la propagation du virus. Elenev et al. (2021) fournissent également des preuves des retombées des ordres de rester à la maison. Dave et al. (2021c) montrent également comment un événement de "super propagation" dans un État américain où le confinement est peu contraignant peut avoir un impact sur les infections dans d'autres États ayant mis en place des mesures plus strictes. À l'inverse, Fang et al. (2020) montrent empiriquement comment le verrouillage de 63 villes du Hubei a permis de contenir la propagation à travers la Chine. D'un point de vue plus théorique, le modèle de Fajgelbaum et al. (2020) démontre que des mesures strictes appliquées uniquement à certains quartiers d'une grande métropole pourraient être aussi efficaces qu'un verrouillage généralisé tout en réduisant considérablement l'impact économique. De même, dans un modèle séparant les villes et le reste de l'État, Bisin et Moro (2021) montrent qu'un confinement limité à la ville n'induit pas une fraction beaucoup plus importante de personnes infectées qu'un confinement général. Enfin, Crucini et O'Flaherty (2020) suggèrent que les restrictions locales sont optimales dans une union fiscale car une politique nationale serait trop restrictive pour les zones légèrement infectées, pesant ainsi trop sur l'activité économique locale.

Au niveau européen, certaines études montrent les avantages d'une approche coordonnée non seulement lors de la mise en œuvre des restrictions, mais aussi lors de leur assouplissement. Ash (2020) estime que l'assouplissement conjoint retarderait de cinq semaines la résurgence du virus. Symétriquement, elle montre qu'une mise en œuvre coordonnée des confinements à travers l'Europe a un impact plus fort sur les infections - en accord avec les résultats de Ruktanonchai et al. (2020). Ceci est notamment dû à de forts effets de débordement sanitaires à travers l'Europe (Costa-i-Font 2020).

Leçon 4 : Même en l'absence de mesures de confinement, la propagation du virus affecte l'activité économique en raison de l'éloignement social volontaire. L'impact négatif de ces mesures ne doit donc pas être surévalué.

Les pays où les mesures de confinement sont plus strictes ont connu des contractions du PIB plus marquées. Cette relation reste valable pour d'autres indicateurs macroéconomiques comme la consommation des ménages (Baker et al. 2020b, Carvalho et al. 2020), l'emploi (Béland et al. 2020a, Schotte et al. 2021) ou la production industrielle (Deb et al. 2020). Les modèles théoriques soutiennent une telle corrélation (par exemple, Baqaee et Farhi 2020).

Cependant, même en l'absence de mesures de verrouillage, la propagation du virus affecte l'activité économique. La distanciation sociale volontaire a un impact majeur sur l'activité tandis que l'augmentation de l'incertitude (Baker et al. 2020a) et la détérioration des perspectives économiques (Baek et al. 2020) pèsent également sur elle. Les études récapitulées dans le tableau 2 montrent qu'on estime que les mesures de verrouillage représentent environ 10 à 60 % de l'impact économique total du Covid-19. La littérature fournit de nombreuses preuves d'un impact des pandémies en l'absence de mesures de confinement. Chetty et al. (2020) notent une contraction de l'activité avant le début des confinements aux États-Unis. Rojas et al. (2020) et Kahn et al. (2020) observent que la poussée des demandes d'allocations chômage a été homogène sur l'ensemble du territoire américain, nonobstant les mesures locales. Pour l'avenir, Chen et al. (2020a) et Berry et al. (2021) ne trouvent même pas de preuve empirique robuste d'un effet significatif des mesures de verrouillage sur l'activité économique.

Tableau 2 : Part de l'impact économique attribuée aux mesures de confinement3

Les études concernant la grippe espagnole tendent également à ne pas trouver d'effet significatif des confinements sur l'activité économique, tant à court qu'à moyen terme. Certaines études ont documenté un impact économique de la grippe espagnole au niveau local (Dahl et al. 2020) ou mondial (Barro et al. 2020) - contrairement toutefois à Velde (2020) qui attribue la contraction à l'incertitude entourant la fin de la Première Guerre mondiale. Sur les données américaines, Correia et al. (2020) et Bodenhorn (2020) ne trouvent aucune preuve d'un impact économique significatif des confinements à court terme, tandis que Lilley et al. (2020) et Chapelle (2020) arrivent à une conclusion similaire concernant la croissance du PIB à moyen terme. Ces résultats doivent toutefois être considérés avec précaution compte tenu de la mauvaise qualité des données et du fait que les mesures de confinement étaient bien moins strictes à l'époque (Beach et al. sous presse).

Leçon 5 : L'assouplissement du confinement doit se faire progressivement, même pendant le déploiement du vaccin, car l'absence de résurgence d'une épidémie repose sur des mesures sanitaires rigoureuses.

L'assouplissement du confinement doit se faire progressivement et, le cas échéant, différemment selon l'âge et les secteurs. La progressivité est particulièrement essentielle si l'immunité collective n'a pas été atteinte (Toda 2020). Dave et al. (2021d) et Singh et al. (2021) ont de toute façon documenté la persistance de l'adhérence des individus au comportement pandémique, ce qui suggère que même une réouverture rapide et à grande échelle peut avoir des effets limités sur la mobilité ou l'activité économique. Ainsi, les effets des restrictions et des réouvertures pourraient être asymétriques en fonction de la phase de la pandémie (Dave et al. 2021a) avec, par exemple, un rôle moindre pour les chocs d'information et une demande plus faible de comportements d'atténuation en fin de pandémie. En outre, Favero et al. (2020) préconisent une détente par groupes d'âge et par secteurs pour favoriser une récupération plus rapide. Baqaee et al. (2020) et Chang et al. (2021) préconisent également le maintien des restrictions pour les lieux de " super propagation " (par exemple, les restaurants, les salles de sport, les pubs) et les grands événements publics.

Une fois les mesures de confinement assouplies, les études montrent l'importance des mesures sanitaires pour limiter la propagation du virus, même pendant le déploiement du vaccin. Renardy et al. (2020) trouvent que le fait de retarder la réouverture ne réduit pas l'ampleur de la vague infectieuse suivante, mais la retarde seulement ; au contraire, la réduction des niveaux d'interactions sociales la retarde et l'abaisse à la fois. Courtemanche et al. (2021) documentent également comment la réouverture des écoles au milieu d'une forte propagation du virus et avec des règles de distanciation sociale seulement superficielles a substantiellement accéléré la propagation du Covid-19 - en accord avec d'autres mettant ce résultat en perspective avec le fait que, si elle est associée à des mesures sanitaires, la réouverture des écoles n'a que des effets modestes sur les cas de Covid-19 (Bravata et al. 2021, Goldhaber et al. 2021). Enfin, le modèle de Cot et al. (2021) établit que les vaccinations seules ne suffisent pas, et que des mesures strictes de distanciation sociale sont encore nécessaires jusqu'à ce qu'une immunité suffisante soit atteinte. Agarwal et al. (2021) trouvent également que l'assouplissement des restrictions pendant le déploiement du vaccin augmente significativement la mortalité.

Si la vaccination permet de limiter les infections et les cas graves, la lutte contre l'hésitation à se faire vacciner pourrait être essentielle pour atteindre l'immunité collective et nécessiter des politiques adéquates. Il a été démontré que les campagnes de vaccination à grande échelle limitent efficacement la propagation du virus mais surtout l'émergence de cas graves (Moghadas et al. 2021). Cependant, l'instauration d'une confiance dans les vaccins reste centrale pour atteindre un niveau d'immunité suffisant dans la population (Dror et al. 2020, Harrison et Wu 2020). Les croyances générales sur la vaccination et le propre risque d'infection peuvent expliquer les variations de cette confiance (Wang et al. 2020, Sherman et al. 2021), mais il y a des preuves que l'hésitation vaccinale est plus élevée chez les personnes à faible revenu et peu instruites (Khubchandani et al. 2021). Pour cette population défavorisée, Alsan et Eichmeyer (2021) soulignent l'intérêt de s'appuyer sur des non-experts car la moindre proximité socio-économique des experts avec eux peut miner leur confiance dans le vaccin. En outre, Gans (2021) constate que la réduction des coûts d'accès au vaccin - par exemple, en fournissant des vaccins chez des détaillants de marchandises générales à bas prix comme le suggèrent Chevalier et al. (2021) - peut améliorer son adoption. Il constate cependant que ce n'est pas le cas des politiques qui ciblent l'utilité des agents non vaccinés - par exemple, et surtout, les passeports vaccinaux - qui conduisent à une adoption équivalente ou inférieure du vaccin. Enfin, en termes de stratégie de vaccination, Więcek et al. (2021) montrent que le dosage fractionné réduirait substantiellement les infections et la mortalité s'il permet d'augmenter le taux de vaccination.

Note des auteurs : Cette tribune reflète l'opinion des auteurs et n'exprime pas nécessairement celle de la Banque de France, du LEO, du LIEPP ou de l'AMSE.

Notes de bas de page :

1 Les impacts relatifs sont interpolés par les auteurs de cette tribune. Nous avons fait de notre mieux pour retrouver les informations avec le plus de fidélité possible par rapport aux études originales.

2 Comme indiqué dans le préambule, il faut cependant reconnaître que ces études n'abordent pas les problèmes potentiels de faisabilité, notamment sur le plan juridique. Bien que, en ce qui concerne la légalité, Gutkowski (2021) conclue que les hétérogénéités en matière de droits politiques et de libertés civiles n'expliquent pas les différences de verrouillage entre les pays.

3 Les divergences peuvent provenir de différences dans la couverture géographique et les variables considérées. En outre, l'identification économétrique reste complexe en raison de problèmes potentiels d'endogénéité ou de variables tierces omises. Les parts sont parfois interpolées par les auteurs de cette tribune. Nous faisons de notre mieux pour retrouver l'information avec le plus de fidélité possible par rapport aux études originales.

----

Références

Acemoglu, D, V Chernozhukov, I Werning, and M Whinston (2020a), “A multi-risk SIR model with optimally targeted lockdown”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 27102.

Acemoglu, D, A Makhdoumi, A Malekian, and A Ozdaglar (2020b), “Testing, voluntary social distancing and the spread of an infection”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 27483.

Agarwal, N, A Komo, C Patel, P Pathak and M and Ünver (2021), “The Trade-off Between Prioritization and Vaccination Speed Depends on Mitigation Measures”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 28519

Agrawal, V, J Cantor, N Sood and C Whaley (2021), “The Impact of the COVID-19 Pandemic and Policy Responses on Excess Mortality”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 28930

Akbarpour, M, C Cook, A Marzuoli, S Mongey, A Nagaraj, M Saccarola, P Tebaldi, S Vasserman, and H Yang (2020), “Socioeconomic network heterogeneity and pandemic policy response”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 27374.

Albanesi, S and J Kim (2021), “The Gendered Impact of the COVID-19 Recession on the US Labor Market”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 28505

Allcott, H, L Boxell, J Conway, B Ferguson, M Gentzkow, and B Goldman (2020), “What explains temporal and geographic variation in the early US coronavirus pandemic?”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 27965.

Alon, T, M Kim, D Lagakos, and M VanVuren (2020), “How should policy responses to the COVID-19 pandemic differ in the developing world?” National Bureau of Economic Research Working Paper, No 27273.

Alsan, M, and S Eichmeyer (2021), “Experimental Evidence on the Effectiveness of Non-Experts for Improving Vaccine Demand”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 28593

Alvarez F, D Argente, and F Lippi (in press), “A simple planning problem for COVID-19 lockdown , testing, and tracing”, American Economic Review: Insights.

Ando, S, Y Matsuzawa, H Tsurui, T Mizutani, D Hall and Y Kuroda (2021), “Stochastic modelling of the effects of human-mobility restriction and viral infection characteristics on the spread of COVID-19”, Scientific Reports 11: 6856

Andersen, A, E Hansen, N Johannesen, and A Sheridan (2020), “Pandemic, shutdown and consumer spending: Lessons from Scandinavian policy responses to COVID-19”, arXiv preprint. 

Aum, S, S Y Lee, and Y Shin (2020a), “COVID-19 doesn’t need lockdowns to destroy jobs: The effect of local outbreaks in Korea”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 27264.

Aum, S, S Y Lee, and Y Shin (2020b), “Who should work from home during a pandemic? The wage-infection trade-off”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 27908.

Ash, C (2020), “Better relaxing lockdown together”, Science 369(6510): 1443-1445.

Askitas, N, K Tatsiramos, and B Verheyden (2021), “Estimating worldwide effects of non-pharmaceutical interventions on COVID-19 incidence and population mobility patterns using a multiple-event study”, Scientific Reports 11: 1972 

Atkeson, A, M Droste, M Mina and J Stock (2020), “Economic Benefits of COVID-19 Screening Tests”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 28031

Baek, C, P Mc Crory, T Messer, and P Mui (2020), “Unemployment effects of stay-at-home orders: Evidence from high frequency claims data”, Institute for Research on Labor and Employment Working Paper, No 101-20, UC Berkeley.

Baker S, N Bloom, S Davis, and S Terry (2020a), “COVID-induced economic uncertainty”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 26983.

Baker, S, R A Farrokhnia, S Meyer, M Pagel, and C Yannelis (2020b), “How does household spending respond to an epidemic? Consumption during the 2020 COVID-19 pandemic”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 26949.

Bakker, B and C Goncalves (2021), “COVID-19 in Latin America: A High Toll on Lives and Livelihoods”, International Monetary Fund Working Paper, No 2021/168

Baqaee, D and E Farhi (2020), “Nonlinear production networks with an application to the COVID-19 crisis”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 27281.

Baqaee, D, E Farhi, M Mina, and J Stock (2020), “Reopening scenarios”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 27244.

Barrios, J, E Benmelech, Y Hochberg, P Sapienza, and L Zingales (2021), “Civic capital and social distancing during the COVID-19 pandemic”, Journal of Public Economics 193.

Barro, R, J Ursùa, and J Weng (2020), “The coronavirus and the great influenza pandemic: Lessons from the ‘Spanish flu’ for the coronavirus’s potential effects on mortality and economic activity”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 26866.

Bartik, A, M Bertrand, F Lin, J Rothstein, and M Unrath (2020), “Measuring the labor market at the onset of the COVID-19 crisis”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 27613.

Beach, B, K Clay, and M Saavedra (in press), “The 1918 influenza pandemic and its lessons for COVID-19”, Journal of Economic Literature.

Becchetti, L, G Conzo, P Conzo and F Salustri (2020), “Understanding the heterogeneity of adverse covid-19 outcomes: the role of poor quality of air and lockdown decisions”, available at SSRN 3572548

Béland, L-P, A Brodeur, and T Wright (2020a), “COVID-19, stay-at-home orders, et employment: Evidence from CPS data”, Institute of Labor Economics (IZA) Discussion Paper, No 13282.

Béland, L-P, A Brodeur, D Mikola, and T Wright (2020b), “The short-term economic consequences of COVID-19: Occupation tasks and mental health in Canada”, Carleton Economics Working Papers, No 20-07.

Bennett M (2021), “All things equal? Heterogeneity in policy effectiveness against COVID-19 spread in Chile”, World Development 137.

Bisin, A and A Moro (2021), “Spatial-SIR with Network Structure and Behavior: Lockdown Rules and the Lucas Critique”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 28932

Bodenhorn, H (2020), “Business at the time of the Spanish influenza”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 27495.

Bonacini, L, G Gallo, and F Patriarca (2021), “Identifying policy challenges of COVID-19 in hardly reliable data and judging the success of lockdown measures”, Journal of Population Economics 34: 275-301.

Born, B, A Dietrich, and G Müller (2020), “Do lockdowns work? A counterfactual for Sweden”, Covid Economics: Vetted and Real-Time Papers, Centre for Economic Policy Research, 16: 1-22.

Bravata, D, J Cantor, N Sood and C Whaley (2021), “Back to School: The Effect of School Visits During COVID-19 on COVID-19 Transmission”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 28645

Bricco, J, F Misch, K Sakr, and A Solovyeva (2020), “Sweden: Will COVID-19 economics be different?” IMF Country Focus. 

Brotherhood, L, P Kircher, C Santos, and M Tertilt (2020), “An economic model of the Covid-19 epidemic: The importance of testing and age-specific policies”, Centre for Economic Policy Research Discussion Paper, No 14695.

Bubbico, L, G Mastrangelo, F Larese-Filon et al. (2021), “Community Use of Face Masks against the Spread of COVID-19”, International journal of environmental research and public health 18(6).

Buckman, S, R Glick R., Lansing K., Petrosky-Nadeau N., and Seitelman L. (2020). “Replicating and projecting the path of COVID-19 with a model-implied reproduction number”, Infectious Disease Modelling 5: 635-651

Bürgi, C. and Gorgulu N. (2020). “Social Distancing and the Economic Impact of COVID-19 in the United States”, CESifo Working Paper Series, No 8577

Burlig, F, A Sudarshan and G Schlauch (2021), “The Impact of Domestic Travel Bans on COVID-19 is Nonlinear in Their Duration”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 28699

Cajner, T, L Crane, R Decker, J Grigsby, A Hamins-Puertolas, E Hurst, C Kurz, and A Yildirmaz (2020), “The US labor market during the beginning of the pandemic recession”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 27159.

Carvalho ,V, S Hansen, A Ortiz, J Ramón García, T Rodrigo, S Rodriguez Mora, and J Ruiz (2020), “Tracking the COVID-19 crisis with high-resolution transaction data”, Centre for Economic Policy Research Discussion Paper, No 14642.

Caulkins J, D Grass, G Feichtinger, R Hartl, P Kort, A Prskawetz, A Seidl, and S Wrzaczek (2021), “The optimal lockdown intensity for COVID-19”, Journal of Mathematical Economics, Advance online publication.

Chang, S, E Pierson, P W Koh, J Gerardin, B Redbird, D Grusky, and J Leskovec (2021), “Mobility network models of COVID-19 explain inequities and inform reopening”, Nature, 589: 82–87.

Chapelle, G (2020), “The medium run impact of non-pharmaceutical interventions. Evidence from the 1918 influenza in US cities”, Sciences Po publications, No 112.

Checo, A, F Grigoli and J Mota (2021), “Assessing Targeted Containment Policies to Fight COVID-19”, The B.E. Journal of Macroeconomics, pre-published online.

Chen, S, D Igan, N Pierri, and A Presbitero (2020), “Tracking the economic impact of COVID-19 and mitigation policies in Europe and the United States”, Covid Economics: Vetted and Real-Time Papers, Centre for Economic Policy Research, 36: 1-24.

Chen, Y-H, M Glymour, R Catalano, A Fernandez, T Nguyen, M Kushel and K Bibbins-Domingo (2020b). “Excess Mortality in California During the Coronavirus Disease 2019 Pandemic, March to August 2020”, Journal of American Medical Association Internal Medicine 181(5): 705-707

Chernozhukov, V, H Kasahara, and P Schrimpf (2021), “Causal impact of masks, policies, behavior on early COVID-19 pandemic in the US”, Journal of Econometrics 220(1): 23-62.

Chetty, R, J Friedman, N Hendren, M Stepner, and the Opportunity Insights Team (2020), “How did COVID-19 and stabilization policies affect spending and employment? A new real-time economic tracker based on private sector data.” National Bureau of Economic Research Working Paper, No 27431.

Chevalier, J, J Schwartz, Y Su and K Williams (2021), “Distributional Impacts of Retail Vaccine Availability”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 28835.

Coibion, O, Y Gorodnichenko, and M Weber (2020), “The cost of the COVID-19 crisis: Lockdowns, macroeconomic expectations, and consumer spending”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 27141.

Correia, S, S Luck, and E Verner (2020), “Pandemics depress the economy, public health interventions do not: Evidence from the 1918 flu”, SSRN.

Costa-i-Font, J (2020), “The EU needs an independent public health authority to fight pandemics such as the COVID-19 crises”, in Bénassy-Quéré A and B Weder di Mauro (eds), Europe in the time of Covid-19, a VoxEU.org eBook, Centre for Economic Policy Research Press.

Cot, C, G Cacciapaglia, A S Islind, M Óskarsdóttir and F Sannino (2021), “Impact of US vaccination strategy on COVID-19 wave dynamics”, Scientific Reports 11

Courtemanche, C, J Garuccio, A Le, J Pinkston and A Yelowitz (2020), “Strong social distancing measures in the United States reduced the COVID-19 growth rate”, Health Affairs 39: 1237-1246

Courtemanche, C, A Le, A Yelowitz and R Zimmer (2021), “School Reopenings, Mobility, and COVID-19 Spread: Evidence from Texas”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 28753

Cronin, C and W Evans (2020), “Private precaution and public restrictions: what drives social distancing and industry foot traffic in the COVID-19 era?” National Bureau of Economic Research Working Paper, No 27531

Crucini, M and O O'Flaherty (2020), “Stay-at-Home Orders in a Fiscal Union”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 28182.

Dahl, C, C Hansen, and P Jensen (2020), “The 1918 epidemic and a V-shaped recession: Evidence from municipal income data”, Covid Economics: Vetted and Real-Time Papers, Centre for Economic Policy Research, 6: 137-162.

Dave, D, A Friedson, K Matsuzawa, D McNichols, and J Sabia (2020), “Did the Wisconsin Supreme Court restart a COVID-19 epidemic? Evidence from a natural experiment”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 27322.

Dave, D, A Friedson, K Matsuzawa, and J Sabia (2021a), “When do shelter-in-place orders fight COVID-19 best? Policy heterogeneity across states and adoption time”, Economic Inquiry, 59(1): 29-52.

Dave, D, A Friedson, D McNichols, and J Sabia (2021b), “The contagion externality of a superspreading event: The Sturgis motorcycle rally and COVID-19”, Southern Economic Journal, 87(3): 769-807.

Dave, D, J Sabia and S Safford (2021c), “The Limits of Reopening Policy to Alter Economic Behavior: New Evidence from Texas”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 28804

Deb, P, D Furceri, J Ostry, and N Tawk (2020), “The economic effects of COVID-19 containment measures”, Centre for Economic Policy Research Discussion Paper, No 15087.

Del Boca, D, N Oggero, P Profeta, and M-C Rossi (2020), “Women’s work, housework and childcare, before and during COVID-19”, Review of Economics of the Household, 18: 1001-1017.

Demirguc-Kunt, A, M Lokshin, and I Torre (2020), “The sooner, the better: The early economic impact of non-pharmaceutical interventions during the COVID-19 pandemic”, World Bank Policy Research Working Paper, No 9257.

Deryugina, T, O Shurchkov and J Stearns (2021), “COVID-19 Disruptions Disproportionately Affect Female Academics”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 28360.

Dingel, J and B Neiman (2020), “How many jobs can be done at home?” Journal of Public Economics, 189.

Dror, A, N Eisenbach, S Taiber et al. (2020), “Vaccine hesitancy: The next challenge in the fight against COVID-19”, European Journal of Epidemiology 35(8): 775-779

Eichenbaum, M, S Rebelo, and M Trabandt (2020), “The Macroeconomics of Epidemics”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 26882.

Elenev, V, L Quintero A Rebucci and E Simeonova (2021), “Direct and Spillover Effects from Staggered Adoption of Health Policies: Evidence from COVID-19 Stay-at-Home Orders”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 29088

Fang, H, L Wang, and Y Yang (2020), “Human mobility restrictions and the spread of the novel coronavirus (2019-nCoV) in China”, Journal of Public Economics, 191.

Farboodi, M, G Jarosch and R Shimer (2020), “Internal and External Effects of Social Distancing in a Pandemic”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 27059.

Faust, J, C Du, K Mayes, S-X Li, Z Lin, M Barnett and H Krumholz (2021), “Mortality From Drug Overdoses, Homicides, Unintentional Injuries, Motor Vehicle Crashes, and Suicides During the Pandemic, March-August 2020”, Journal of American Medical Association 326(1): 84-86

Favero, C, A Ichino, and A Rustichini (2020), “Restarting the economy while saving lives under COVID-19”, Centre for Economic Policy Research Discussion Paper, No 14664.

Ferguson, N, D Laydon, G Nedjati Gilani et al. (2020). “Report 9: Impact of non-pharmaceutical interventions (NPIs) to reduce COVID19 mortality and healthcare demand”, Imperial College London COVID-19 Response Team

Firth, J, J Hellewell, P Klepac, S Kissler, CMMID COVID-19 Working Group, A Kucharski, and L Spurgin (2020), “Using a real-world network to model localized COVID-19 control strategies”, Nature Medicine, 26: 1616-1622.

Flaxman, S, S Mishra, A Gandy, J Unwin, T Mellan, H Coupland, C Whittaker, H Zhu, T Berah, J Eaton, M Monod, Imperial College COVID-19 Response Team, A Ghani, C Donnelly, S Riley, M Vollmer, N Ferguson, L Okell, and S Bhatt (2020). “Estimating the effects of non-pharmaceutical interventions on COVID-19 in Europe”, Nature, 584: 257-261 

Fuchs-Schündeln, N, D Krueger, A Ludwig, and I Popova (2020), “The long-term distributional and welfare effects of Covid-19 school closures”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 27773.

Gans, J (2021), “Vaccine Hesitancy, Passports and the Demand for Vaccination”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 29075

Goldhaber, D, S Imberman, K Strunk, B Hopkins, N Brown, E Harbatkin and T Kilbride (2021), “To What Extent Does In-Person Schooling Contribute to the Spread of COVID19? Evidence from Michigan and Washington”, American Institute for Research Working Paper, No 247-2020-2

Gollier, C (2020), “Pandemic economics: Optimal dynamic confinement under uncertainty and learning”, The Geneva Risk and Insurance Review, 45: 80-93.

Goolsbee, A and C Syverson (2021), “Fear, lockdown, and diversion: Comparing drivers of pandemic economic decline”, Journal of Public Economics, 193.

Gupta, S, L Montenovo, T Nguyen, F Lozano Rojas, I Schmutte, K Simon, B Weinberg, and C Wing (2020a), “Effects of social distancing policy on labor market outcomes”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 27280.

Gupta, S., Nguyen, T., Lozano Rojas, F., Raman, S., Lee, B., Bento, A. Simon, K., and Wing, C. (2020b). “Tracking Public and Private Responses to the COVID-19 Epidemic : Evidence from State and Local Government Actions”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 27027

Gutkowski, V (2021), “Lockdown Responses to COVID-19”, Federal Reserve Bank of St. Louis Review, Second Quarter: 127-151

Harrison, E and J Wu (2020), “Vaccine confidence in the time of COVID-19”, European Journal of Epidemiology 35(4): 325-330

Haug, N, L Geyrhofer, A Londei et al. (2020), “Ranking the effectiveness of worldwide COVID-19 government interventions”, Nature Human Behaviour 4: 1303–1312 

Hellmann, T and V Thiele (2020), “A theory of voluntary testing and self-isolation in an ongoing pandemic”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 27941.

Hsiang, S, D Allen, S Annan-Phan et al. (2020), “The effect of large-scale anti-contagion policies on the COVID-19 pandemic”, Nature 584: 262-267

IMF – International Monetary Fund (2020), “The Great Lockdown: dissecting the economic effects”, World Economic Outlook, Chapter 2, October.

Jamison, J, D Bundy, D Jamison, J Spitz, and S Verguet (2020), “Comparing the impact on COVID-19 mortality of self-imposed behavior change and of government regulations: An observational analysis of 13 countries”, SSRN.

Jones, C, T Philippon and V Venkateswaran (2020), “Optimal Mitigation Policies in a Pandemic: Social Distancing and Working from Home”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 2698

Kahn, L, F Lange, and D Wiczer (2020), “Labor demand in the time of COVID-19: Evidence from vacancy postings and UI claims”, Journal of Public Economics, 189.

Khubchandani, J, S Sharma, J H Price, M Wiblishauser, M Sharma and F Webb (2021), “COVID-19 Vaccination Hesitancy in the United States: A Rapid National Assessment”, Journal of Community Health 46: 270–277.

Krieger, N, P Waterman and J Chen (2020), “COVID-19 and Overall Mortality Inequities in the Surge in Death Rates by Zip Code Characteristics: Massachusetts, January 1 to May 19, 2020”, American Journal of Public Health 110(12): 1850-1852.

Krishnamachari, B, A Morris, D Zastrow, A Dsida, B Harper, and A Santella (2021), “The role of mask mandates, stay at home orders and school closure in curbing the COVID-19 pandemic prior to vaccination”, American Journal of Infection Control, Advance online publication.

Levin, A, W Hanage, N Owusu-Boaitey, K Cochran, S Walsh and G Meyerowitz-Katz (2020), “Assessing the age specificity of infection fatality rates for COVID-19: systematic review, meta-analysis, and public policy implications”, European Journal of Epidemiology 35: 1123-1138

Li, Y, E Undurraga, and J R Zubizarreta (2020), “Effectiveness of localized lockdowns in the SARS-CoV-2 pandemic”, medRXiv preprint.

Li Y, H Campbell, D Kulkarni, A Harpur, M Nundy, X Wang, and H Nair (2021), “The temporal association of introducing and lifting non-pharmaceutical interventions with the time-varying reproduction number (R) of SARS-CoV-2: a modelling study across 131 countries”, The Lancet – infectious diseases, 21(2): 193-202.

Lilley, A, M Lilley, and G Rinaldi (2020), “Public health interventions and economic growth: Revisiting the Spanish Flu evidence”, SSRN.

Lin, Z and C Meissner (2020), “Health vs. wealth? Public health policies and the economy during Covid-19”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 27099.

Lin, M., Shapira, G., de Walque, D., Do, Q.-T., Friedman, J., and Levchenko, A. (2021). “The Intergenerational Mortality Tradeoff of COVID-19 Lockdown Policies”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No28925

Liu, X, X Xu, G Li, X Xu, Y Sun, F Wang, X Shi, X Li, G Xie, and L Zhang (2020), “Differential impact of non-pharmaceutical public health interventions on COVID-19 epidemics in the United States”, Research square.

Maloney, W and T Taskin (2020), “Determinants of social distancing and economic activity during COVID-19: A global view”, World Bank Policy Research Working Paper, No 9242.

Mitze T, R Kosfeld, J Rode, and K Wälde (2020), “Face masks considerably reduce COVID-19 cases in Germany: A synthetic control method approach”, Covid Economics: Vetted and Real-Time Papers, Centre for Economic Policy Research, 27: 74-103.

Moghadas, S, T Vilches, K Zhang et al. (2021), “The impact of vaccination on COVID-19 outbreaks in the United States”, medRXiv preprint, https://doi.org/10.1101/2020.11.27.20240051 

Mulligan, C (2020), “Deaths of Despair and the Incidence of Excess Mortality in 2020”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 28303

Pan, W, S Tyrovolas, I Vazquez, R Raj, D Fernandez, B Zaitchik,  P Lantos, and C Woods (2020), “COVID-19: Effectiveness of non-pharmaceutical interventions in the United States before phased removal of social distancing protections varies by region”, medRXiv preprint. 

Papanikolaou, D and L Schmidt (2020), “Working remotely and the supply-side impact of COVID-19”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 27330.

Proietti, C, M Santini, P Probst, A Annunziato, T De Groeve and C Fonio (2021), “Uplifting of COVID-19 containment measures in Europe”, JRC Technical Reports, Publications Office of the European Union.

Renardy, M, M Eisenberg and D Kirschner (2020). “Predicting the second wave of COVID-19 in Washtenaw County, MI”, Journal of Theoretical Biology 507

Rojas, F, X Jiang, L Montenovo, K Simon, B Weinberg, and C Wing (2020), “Is the cure worse than the problem itself? Immediate labor market effects of COVID-19 case rates and school closures in the U.S.”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 27127.

Ruktanonchai, N, R Floyd, S Lai, C Ruktanonchai, A Sadilek, P Rente-Lourenco, X Ben, A Carioli, J Gwinn, J E Steele, O Prosper, A Schneider, A Oplinger, P Eastham, and J Tatem (2020), “Assessing the impact of coordinated COVID-19 exit strategies across Europe”, Science 369(6510): 1465-1470.

Russell, T, J Wu, S Clifford, J Edmunds, A Kucharski and M Jit (2021). “Effect of internationally imported cases on internal spread of COVID-19: a mathematical modelling study”, The Lancet Public Health 6(1): E12-E20

Santeramo, F, M Tappi and E Lamonaca (2021), “On the management of COVID-19 pandemic in Italy”, Health Policy 125(8): 995-1001

Schotte, S, M Danquah, R Darko Osei, and K Sen(2021), “The labour market impact of COVID-19 lockdowns: Evidence from Ghana”, World Institute for Development Economic Research (WIDER) Working Paper Series, No 2021-27.

Shaw, R, Y-K Kim, and J Hua (2020), “Governance, technology and citizen behavior in pandemic: Lessons from COVID-19 in East Asia”, Progress in Disaster Science 6: 1-11.

Sherman, S., Smith, L., Sim, J., Amlôt, R., Cutts, M., Dasch, H., Rubin, G., and Sevdalis, N. (2021). “COVID-19 vaccination intention in the UK: results from the COVID-19 vaccination acceptability study (CoVAccS), a nationally representative cross-sectional survey”, Human Vaccines & Immunotherapeutics, 17(6), pp. 1612-1621

Sibley, C, L Greaves, N Satherley, M Wilson, N Overall, C Lee, and F Barlow (2020), “Effects of the COVID-19 pandemic and nationwide lockdown on trust, attitudes toward government, and well-being”, American Psychologist, 75(5): 618-630.

Singh, S, M Shaikh, K Hauck and M Miraldo (2021), “Impacts of Introducing and Lifting Nonpharmaceutical Interventions on COVID-19 Daily Growth Rate and Compliance in the United States”, Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America 118(12)

Sjoquist, D and L Wheeler (in press), “Unemployment insurance claims and COVID-19”, Journal of Economics and Business.

Song, H, R McKenna, A Chen, G David and A Smith-McLallen (2021), “The Impact of the Non-essential Business Closure Policy on Covid-19 Infection Rates”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 28374

Su, E C-Y, C-H Hsiao, Y-T Chen and S-H Yu (2021), “An Examination of COVID-19 Mitigation Efficiency among 23 Countries”, Healthcare 9(6): 755.

Summers, J, H-Y Cheng, H-H Lin, L Barnard, A Kvalsvig, N Wilson, and M Baker (2020), “Potential lessons from the Taiwan and New Zealand health responses to the COVID-19 pandemic”, The Lancet Regional Health - Western Pacific, 4.

Toda, A (2020), “Susceptible-infected-recovered (SIR) dynamics of COVID-19 and economic impact”, Covid Economics: Vetted and Real-Time Papers, Centre for Economic Policy Research, 1: 43-63.

Velde, F (2020), “What happened to the US economy during the 1918 influenza pandemic? A view through high-frequency data”, Federal Reserve of Chicago Working Papers, No. 2020-11.

Vinceti, M, T Filippini, K Rothman, F Ferrari, A Goffi, G Maffeis, and N Orsini (2020), “Lockdown timing and efficacy in controlling COVID-19 using mobile phone tracking”, E-Clinical Medecine, 25:1-8.

Wang, J, R Jing, X Lai, H Zhang, Y Lyu, M Knoll and H Fang (2020), “Acceptance of COVID-19 Vaccination during the COVID-19 Pandemic in China”, Vaccines 8(3): 482

Więcek, W, A Ahuja, M Kremer et al. (2021), “Could Vaccine Dose Stretching Reduce COVID-19 Deaths?”, National Bureau of Economic Research Working Paper, No 29018

Yalaman, A, G Basbug, C Elgin and A Galvani (2021). “Cross-country evidence on the association between contact tracing and COVID-19 case fatality rates”, Scientific Reports 11.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !