Coucou, me revoilà ! Le retour de Ségolène, cadeau de Noël empoisonné pour François Hollande ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Ségolène Royal "est prête à intégrer le gouvernement en 2013" martèle son entourage.
Ségolène Royal "est prête à intégrer le gouvernement en 2013" martèle son entourage.
©Reuters

Come-back

Coucou, me revoilà ! Le retour de Ségolène, cadeau de Noël empoisonné pour François Hollande ?

Ségolène Royal prépare son retour. "Elle est prête à intégrer le gouvernement en 2013" martèle son entourage. Pas sûr que le président de la République partage son enthousiasme.

Josée Pochat

Josée Pochat

Josée Pochat est chef du service politique de Valeurs actuelles.

 

Voir la bio »

Atlantico : Après sa défaite aux législatives de La Rochelle, Ségolène Royal ne cesse de répéter qu'elle est prête à "intégrer le dispositif pour être utile". Dimanche, Guillaume Garot, ministre délégué à l'Agroalimentaire enfonçait le clou : "elle a une expérience précieuse et utile pour la réussite de ce quinquennat". L'hypothèse d'un retour de Ségolène Royal au gouvernement est-elle crédible et  à quelle place ?

Josée Pochat :  C'est du grand Ségolène Royal ! Elle a décidé qu'elle était prête à revenir au gouvernement et en a conclu que François Hollande et Jean-Marc Ayrault devaient organiser un remaniement "spécial Ségolène" parce que Madame Royal en avait décidé ainsi.

On n'imagine pas que Ségolène Royal se voit à un poste subalterne d'un ministère secondaire. La question est maintenant de savoir : " Qui va-t-elle devoir dégommer ?  Christiane Taubira, Vincent Peillon ? " Elle se verrait peut-être à la tête d'un grand ministère de l'environnement. Peu de Français savent que Delphine Batho est ministre de l'environnement. Pour les Français, c'est Cécile Duflot qui s'occupe de l'écologie.

Quelque part, la situation rappelle les législatives de 2012 à La Rochelle où elle avait écarté Olivier Falorni, qui était implanté dans cette circonscription, parce qu'elle avait décidé qu'elle occuperai le perchoir et qu'il fallait qu'elle soit députée. Ce nouvel épisode montre qu'elle n'a pas retenu la leçon de sa défaite. Ségolène Royal se sent parfois au-dessus des lois qui s' appliquent aux autres...Comme lorsqu'elle annonce sa défaite aux législatives à 19h50 alors que toute proclamation des résultats est interdite avant 20h !

Pourquoi annoncer un éventuel retour, aujourd'hui, juste avant les fêtes ?

Ségolène Royal reste une femme de communication. Elle sait qu'il y a deux semaines dans l'année où il ne se passe rien : la semaine du 15 août et la semaine située entre Noël et le jour de l'an. Si elle avait évoqué son retour durant une période ou l'actualité était plus chargée, cela n'aurait pas eu le même retentissement que durant cette semaine où l'actualité politique est moins forte. Elle applique l'une des règles de base des bons communicants politique.

Son retour n'est pas à exclure définitivement. Toutefois, s'il devait intervenir, ce serait sans doute après les municipales de 2014 à l'occasion d'un éventuel remaniement.

Le retour de Ségolène Royal serait-il un atout ou un handicap pour François Hollande ?

Quand elle était ministre sous le gouvernement de Lionel Jospin entre 1997 et 2002, Ségolène Royal avait déjà une certaine propension à n'en faire qu'à sa tête et avait la réputation d'être ingérable.

On imagine ce que donnerait son retour en 2013 dans un gouvernement qui les sept premiers mois n'a pas donné le sentiment d'une très forte cohésion et qui a multiplié les couacs et les déclarations contradictoires. Cela ne ferait qu'ajouter un peu de confusion dans le souk ambiant.

Sans compter que le retour de Ségolène au gouvernement relancerait le feuilleton "Royal/Trierweiler"... 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !