Comprendre l’Etat islamique en une phrase (mais quelle phrase !) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Comprendre l’Etat islamique en une phrase (mais quelle phrase !)
©Karl Sharro

L'état de l'Etat islamique

Comprendre l’Etat islamique en une phrase (mais quelle phrase !)

La montée de l'Etat islamique est un phénomène très complexe - religieux, culturel, historique, politique, économique, social, psychologique - et le comprendre n'est pas aisé. Pourtant, l'auteur libanais Karl Sharro a essayé de le résumer en une phrase... une longue phrase.

Pascal-Emmanuel Gobry

Pascal-Emmanuel Gobry

Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.

Voir la bio »

Pour vaincre un ennemi, il faut le comprendre. Mais le phénomène de l'Etat islamique est un des phénomènes les plus complexes aujourd'hui. 

Pour la blague, l'écrivain libanais Karl Sharro s'est essayé à l'idée de résumer le phénomène en une phrase. Alors forcément, c'est une phrase un peu longue. En voilà la traduction :

Vous voulez l'explication en une phrase de ce qui a provoqué l'Etat islamique ? Voilà : l'échec des élites postcoloniales à créer des sociétés vraiment démocratiques et une vraie unité nationale, choisissant plutôt de créer des dictatures militaires qui ont sapé le potentiel de développement économique et culturel, en plus des erreurs historiques des partis progressistes arabes et leur servilité face aux dirigeants autocratiques, contribuant à une éviscération complète de cadres politiques alternatifs qui auraient pu créer une résistance endogène aux interventions externes, à l'hégémonie et aux invasions militaires, ont laissé les interprétations radicales de la religion comme la seule plate-forme idéologique restante qui pouvait mobiliser les laissés-pour-compte du système, surtout avec le déclin global des idéaux universalistes et la montée de l'identitaire comme un mobilisateur primaire, renforcé par le soutien politique et financier de régimes théocratiques cherchant à renforcer leur légitimité, et aggravé par l'effondrement de l'ordre sécuritaire de la région, qui a créé les conditions pour des guerres par procuration et des bouleversements politiques, sociaux et économiques, intensifiés par des interventions internationales incohérentes géopolitiquement et menant à un état de chaos perpétuel dans lequel un mouvement religio-politique revivaliste incarné par le caliphat pouvait devenir attractif particulièrement lié à une doctrine apocalyptique millénariste. C'est simple.

Comme le signale Zack Beauchamp de Vox qui a vu le tweet, cette tentative de résumer l'Etat islamique en une phrase est une manière de se moquer des commentateurs et des politiques qui prétendent tout comprendre et tout résumer en une phrase, mais c'est également une analyse assez aboutie du phénomène.

Pour ne pas rester dans le superficiel, justement, on pourrait signaler que son explication ne prend pas assez en compte le phénomène religieux, et notamment la montée du wahhabisme et plus largement du fondamentalisme littéraliste comme réponse de l'Islam au défi de la Modernité, réponse qui a en partie, oui, en racine le financement de cette école par les théocraties pétrolières du golfe, mais aussi peut être des présupposés culturels et des problèmes dans la tradition herméneutique de l'Islam. 

Comme quoi, finalement, il faudra peut être plus d'une phrase pour y arriver à bout.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !