Comment se protéger des cambrioleurs cet été | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Les derniers chiffres de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) révèlent une augmentation de 6.8% des cambriolages en douze mois en zone police, et 14% en zone gendarmerie.
Les derniers chiffres de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) révèlent une augmentation de 6.8% des cambriolages en douze mois en zone police, et 14% en zone gendarmerie.
©Reuters

Fermez tout !

Comment se protéger des cambrioleurs cet été

De plus en plus de cambriolages sont perpétrés en France, avec une augmentation de 14% en zone gendarmerie selon les derniers chiffres. Les grandes vacances d'été ont commencé, le moment de faire un point sécurité pour partir sur les plages l'esprit tranquille.

Julien Benoit

Julien Benoit

Julien Benoit est le fondateur de  www.protecthome.fr, il a également un blog dans lequel il donne de nombreux conseils pour protéger sa maison des cambriolages.

Voir la bio »

Atlantico : Les derniers chiffres de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) révèlent une augmentation de 6.8% des cambriolages en douze mois en zone police, et 14% en zone gendarmerie. De plus, à l'approche de la période estivale, les cambriolages ont tendance à augmenter. Quels sont les cinq conseils pour se protéger des cambriolages cet été ?

Julien Benoit : Voilà une petite série de conseils fondamentaux pour se protéger : 

  • Tout d'abord, le premier des conseils est de ne surtout laisser aucun objet dans votre jardin susceptible de faciliter l'effraction à un cambrioleur, du type pelle, râteau, pied de parasol (pouvant servir d'outil "effet de levier") ou encore des échelles ou autre facilitant l'accès sur le toit au cambrioleur. En effet, une fois sur le toit il est très facile d'enlever quelques tuiles pour accéder aux combles puis à l’intérieur de la maison. On se rend compte que de plus en plus de cambrioleurs utilisent les objets trouvés sur place afin de facturer une issue et ce de façon à ne pas avoir de preuve compromettante s'ils en venaient à se faire contrôler.


  • Simuler sa présence, soit grâce à un voisin qui viendrait ouvrir et fermer la maison ou alors grâce à des simulateurs de présence, qui une fois la nuit tombée donnent vie à la maison grâce à la mise en tension de luminaires et téléviseurs. Ce procédé va permettre de dissuader un cambrioleur lors de sa phase de repérage.


  • Éviter bien évidement tout message vocal sur le répondeur et éviter même d'être trop précis sur les dates des vacances sur les réseaux sociaux.


  • Ne pas laisser de volet vulnérable ouvert afin de faire croire à sa présence. Un cambrioleur un peu aguerri aura vite fait de constater votre absence, vous aurez alors donné une facilité d'accès à votre habitation.


  • Néanmoins, le conseil ultime est de renforcer les issues les plus vulnérables afin de ralentir et empêcher un cambrioleur de rentrer : les plus faciles à ouvrir (tels que les baies vitrées, 95% des cambrioleurs utilisent cette issue lorsqu'elle est présente dans une habitation, car elle s'ouvre en moins de 20 secondes : les velux de toit, fenêtre PVC/ALU ou volet roulant et bois) ou les plus isolées et discrètes.


Installer un système de vidéo-surveillance est-il un bon moyen pour éviter les mauvaises surprises? Doit-on forcément investir pour bien se protéger ?

Installer un système de vidéo surveillance ou alarme est un bon moyen de dissuasion mais surtout d'alerte. En effet ces systèmes permettent de vous prévenir qu'un cambrioleur est entré chez vous mais pas de l'empêcher de rentrer.

On constate de plus en plus de cambriolages dans des logements équipés d'alarmes ou vidéo surveillance car aujourd'hui les cambriolages sont de plus en plus rapides - 5 minutes en moyenne - alors que des services de gendarmerie ou de gardiennage n'interviennent, lorsqu'ils sont prévenus, qu'en 10 minutes minimum, alors que dans le cas de simple alarme qui sonnent, les voisins ne se déplacent pas. Les cambrioleurs connaissent les techniques et savent qu'ils sont assez tranquilles durant un certain laps de temps.

En revanche ces systèmes sont surtout efficaces pour limiter le temps d'intervention d'un cambrioleur. De notre avis, nous pensons que le seul bon moyen d'éviter des mauvaises surprises, c'est de renforcer les issues et donc de les empêcher de rentrer. Aujourd'hui, nous sommes capables d'équiper une maison entière pour 300€/400€ quand le moindre système d'alarme coûte 1000€. De plus, il existe des produits qui sont pratiquement infracturables et garantissent une réelle protection à l'effraction.

De façon générale, sommes-nous assez vigilant avant nos départs en vacances ?

Nous estimons aujourd'hui que seuls 5 à 6% des foyers français sont équipés de protection antieffraction, de ce constat-là, non nous ne sommes pas assez vigilants. Néanmoins le cambriolage est devenu affaire d'Etat, les chiffres sont publiés de plus en plus fréquemment et ce afin de faire prendre conscience que ça peut arriver à n'importe qui et à n'importe quel moment.

Les campagnes de prévention sont-elles efficaces ? Comment les améliorer ?

Les campagnes de prévention ont le mérite d'exister et de permettre à de plus en plus de gens d'avoir les bons réflexes. Néanmoins tout le monde n'a pas un voisin sur qui compter pour relever le courrier, étendre du linge, bref donner vie à une maison. Les opérations tranquillité vacances opérées par la gendarmerie après inscription auprès du service en question, ont elles aussi le mérite d'exister même si cela ne sert pas à grand-chose, car que se passe-t-il une fois que la gendarmerie a fait son tour dans une rue répertoriée? La voie est de nouveau libre pour quelques heures.

Le cambriolage est aujourd'hui un fléau bien difficile à combattre, en perpétuel mouvement, hier on assistait à des cambriolages minutieux, préparés qui duraient longtemps et au travers desquels les maisons étaient vidées, aujourd'hui les cambriolages sont express, le but étant de trouver des liquidités, petit HIFI, bijoux.... le combat doit donc être différent. Aujourd'hui un cambrioleur a besoin d'aller vite autant pour entrer dans un logement que pour en sortir. Ainsi si chaque issue d'une maison est renforcée par un système mécanique, fondamentalement le cambrioleur va tenter de pénétrer par plusieurs issus, sans succès rapide il passera à la maison d'à côté. On estime qu'un cambrioleur renonce à pénétrer dans un logement au bout de 3 minutes.
Ainsi ralentir un cambrioleur dans sa tentative d'effraction c'est le dissuader et même l'empêcher d'entrer dans un logement et ça seul des renforts mécaniques peuvent le faire.

C'est pourquoi on gagnerait beaucoup à expliquer comment les cambrioleurs procèdent, quels sont leurs modes opératoires, car c'est en les comprenant que l'on peut le mieux les combattre.

Par exemple, il serait intéressant de communiquer sur les chiffres du cambriolage tels que les issues utilisées. On entend toujours dire que 80% des cambriolages sont effectués par la porte d'entrée, ce qui est totalement faux, déjà pour être précis il faudrait dissocier les cambriolages de pavillons et d'appartement, car dans un appartement effectivement 80% des cambriolages ont lieu par la porte mais ce qui n'est pas le cas d'une maison. Ainsi communiquer sur ces chiffres permettrait à tous de savoir qu'elles sont les issues les plus vulnérables de sa propre maison :

  • 36% des cambrioleurs passent par la porte d'entrée, 
  • 36% des cambrioleurs passent par les fenêtres/baies vitrées. Dans 95% des cas un cambrioleur passe par une baie vitrée si le pavillon en est équipé,
  • 15% par la porte de garage,
  • 5% par les caves,
  • 4% par les portes secondaires
  • 3% par les velux (ce taux augmente considérablement lorsqu'on affine son analyse, puisqu’il faudrait extraire de cette statistique les appartements puis regarder le nombre de cambrioleurs qui utilisent cette issue lorsqu'elle est présente dans une maison)

Bref, il apparaît que l'amélioration des ces campagnes serait donc d'expliquer comment les cambrioleurs opèrent.

Propos recueillis par Manon Hombourger

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !